Le BOU EL MOGDAD, Sénégal, 2008 - 2009
(Jacques Draoulec)

Au Sénégal du.18.11.2008 et début.2009.

Il ne s’agit pas d’un yacht  ni  d’un "cruise" comme d’habitude, mais  d’un bon petit navire qui  a été construit en Hollande pour les messageries du Sénégal, un mythique navire de  Saint-Louis pour les habitants de la région. Racheté par Monsieur Georges Consol qui l’a transformé en bateau de Tourisme dans les années 75.
Dans les années de 1950 à 1970, entre Saint-Louis,  Richard Toll, Rosso, Podor, Kaedi, Matam,  Baket et kayes dans le Siné Saloum,  il assurait le transport de marchandises et de personnes. Il est exploité par la Compagnie du Fleuve.
Le nom du navire « BOU EL MOGDAD » provient de (EL Hadj Bou El Mogdad Seck) un explorateur traducteur dans les années 1826 et 1860. Son fils (1888 – 1923)  fut de toutes les missions de la Mauritanie, il accompagnait le Gouverneur Faidherbe dans ses voyages mauritaniens.

Motor Boat de 52 mètres de long et de 10 mètres de large - Tirant d’eau 2,10 m - Réserve d’eau 60 m3 - Réserve Gasoil 40 m3 - Vitesse de croisière 6 nœuds

Le bateau compte 28 cabines dont toutes les ouvertures sont protégées par des moustiquaires (beaucoup plus sûr pour le chikungunya ). Elles donnent toutes sur une coursive extérieure - Les 28 cabines sont reparties comme suit : 12 cabines avec un lit double, 4 cabines avec des lits superposés, 11 cabines avec des lits jumeaux, 1 suite avec salle de bain et climatisation. Le bateau met à la disposition de ses passagers (sur 3 niveaux) : 7 cabinets de toilette, 7 cabines de douche.

Annexes : 1 barge pouvant accueillir jusqu’à 80 passagers - 1 hors-bord (possibilité de pêche et de ski nautique)

Aménagement à bord : 5 niveaux - 1 restaurant intérieur et climatisé - 1 restaurant extérieur - 2 bars - 1 piscine - 1 solarium (avec bar) - 1 terrasse couverte - 1 salle polyvalente équipée d’un rétro projecteur et de matériel HIFI - 1 bibliothèque - 1 boutique .

Equipage - 1 Commandant  Bakary Kébé,  Cdt.de la marine marchande, 1 timonier ( Baba ) a navigué durant 52 ans sur le « Bou El Mogdad » le fleuve Sénégal n’a plus de secret pour ce marin, 1 responsable hôtellerie, 3 mécaniciens, 3 cuisiniers, 10 matelots.

 

 

Le voici en 1950, photo coll. Paul Bois

2 Moteurs Sulzer de 400cv - 300 tr/min (entièrement révisés en 2005) - groupes  électrogènes 2 X 40KVA - 1 Poyaud X100KVA  (entièrement révisés en 2005)
         

Mise en page Hervé Cozanet

 

Cette page appartient à www.marine-marchande.net, le site français de la marine marchande