Simulateur de manœuvre
des Pilotes du Havre-Fécamp
sommaire

La station des pilotes du Havre-Fécamp est dotée d'un simulateur de manœuvre performant, qui sert entre autres à
- améliorer la formation
- mettre au point et tester les procédures
- rejouer des situations critiques...

On peut y diriger la manoeuvre de tous types de navires, dans tous les chenaux et bassins du Havre, et à Fécamp. On peut faire varier les conditions météo, impliquer d'autres navires, créer des incidents.

Les manœuvres dans Port 2000 ont pu ainsi être simulées et pratiquées à l'avance. Les pilotes servant les premiers navires en réel étaient déjà familiarisés avec ce nouvel environnement.

Tout est enregistré pendant la manœuvre ce qui permet de revoir et critiquer l'opération complète sous tous les angles.

 

Fonctionnement :
Le pilote se trouve sur une passerelle munie de tous les équipements : commandes des moteurs et de la barre, radars, sondeur, loch, gps, ais, ecdis, VHF, etc. Un adjoint remplit les fonctions de timonier.
L'horizon couvre 270°, avec des images reproduisant le paysage et les navires ou balises aux environs.
Un pilote instructeur, dans un local séparé, joue le rôle de tous les intervenants extérieurs et peut intervenir à tout moment pour faire varier les conditions ou créer des incidents

 
Voici le film de l'entrée d'un navire dans le bassin de Fécamp. (La passerelle semble plongée dans le noir à cause des conditions de photographie)

Il fait beau, avec une petite houle résiduelle. Le courant porte au Nord, vers babord, donc le pilote vise nettement à droite de l'entrée.
Il y a un roulis notable, que l'on ressent physiquement, comme si la passerelle était montée sur vérins.
On dit que certains ont eu le mal de mer ;-)

L'entrée n'est pas bien large, et il faut conserver une certaine vitesse. Quand l'avant est engagé dans la passe, l'arrière est encore soumis au courant traversier!
Pour accéder au bassin il faut encore franchir deux pertuis, qui paraissent terriblement étroits, et qui en plus ne sont pas rigoureusement alignés. Stress garanti!
Au "debriefing" on peut revivre la situation à tout moment et l'étudier soit sous forme d'écran radar...
soit sous forme d'image, en choisissant le point de vue que l'on veut.
On voit ici le navire, de face, après le passage du premier pertuis.
Cette page appartient à www.marine-marchande.net, le site français de la marine marchande