Créée en 2002 en Norvège, Subsea 7 est une entreprise parapétrolière spécialisée dans la conception, la fabrication et la mise en œuvre d'infrastructures sous-marines pour les champs pétroliers et gaziers offshore, et pour l'éolien offshore. Subsea 7 a été constitué sous le nom de DSND Inc. et rebaptisé Siem Offshore en 2004, pour prendre le nom de Subsea 7 Inc. en 2005. 
En 2010, Acergy et Subsea 7 Inc., les deux challengers des leaders italien Saipem et du français Technip de l'ingénierie, de la construction et de l'installation des champs pétroliers offshore décidaient de fusionner. La nouvelle société s'appellera seulement Subsea 7. Elle sera enregistrée aux îles Cayman. La première année de la fusion  sera qualifiée d'excellente. En juillet 2012, Subsea 7 montait en puissance avec l'arrivée du "Seven Borealis" avec ses 5 000 tonnes de force de levage et sa capacité de pose de conduites en S comme en J.
En 2019, la flotte se composait de 33 navires, flotte moins nombreuse mais rajeunie par rapport à quelques années, la stratégie de l'entreprise restait de contrôler des navires spécialisés ou de haute technologie. En 2020, dans un contexte difficile pour l'oil & gas, Subsea 7 enregistrait une perte nette de 1,1 milliard de dollars, limitant la baisse de son chiffre d'affaire grâce aux énergies renouvelables dont l'activité au sein du groupe a presque triplé entre 2019 et 2021. Pour s'adapter à l'évolution de ses marchés, Subsea 7 se réorganisait en janvier 2021. Les branches surf et conventionnel (conduites sous-marines et offshore peu profond) et life offield (inspection et entretien des équipements subsea) ont été réunies sous le nom Subsea conventionnel.
En juillet 2021, Subsea 7 a conclu un accord avec le norvégien Offshore Heavy Transport (OHT) en vue de de créer un nouvel acteur des énergies marines renouvelables centré sur le transport et l'installation pour l'éolien en mer posé. Sa branche Renouvelables Seaway 7 sera fusionnée avec OHT d'ici octobre 2021. Basée et cotée à Oslo, la nouvelle société, qui gardera le nom Seaway 7 sera détenue à 72% par Subsea 7 et à 28 % par OHT.
Le 13 octobre 2021, l'organisme de recherche océanographique britannique NOC annonçait avoir noué un partenariat avec Subsea 7 afin de "mieux comprendre les mers et les océans". Baptisée Bora Blue Ocean Research, cette alliance permettra aux chercheurs d'accéder aux grandes profondeurs d'eau grâce aux moyens de Subsea 7 qui travaille régulièrement par grands fonds.
Subsea 7 faisait part d'un chiffre d'affaires en progression de 45% en 2021. Environ 75% du chiffre d'affaires étaient réalisés par la branche subsea et 25% par les renouvelables. Le taux d'utilisation de la flotte a progressé, passant de 77% en 2020 à 83% en 2021. Fin 2021, la flotte Subsea 7 comptait 34 navires après l'ajout des cinq navires de transport de colis lourds d'OHT.

KOMMANDOR 3000. Long: 118,40 m. Larg: 21 m. Vitesse : 11 nds. Transformé en 1999 en poseur de pipe-lines.  
 
KOMMANDOR SUBSEA. ROV Support Vessel. Long: 68,50 m. Larg: 11,50 m. Construit en 1986 au Danemark.
 
NORDICA. Construction Support Vessel. Long: 116 m. Larg: 26 m. 1994. Pavillon finlandais. Classé EO Icebreaker polar.
 
DSND PELICAN. Diving Support Vessel Travaille en mer du Nord. Long: 94,10 m. Larg: 18 m. Possède un hopital de 3 places. Peut accueillir un hélicoptère type Super Puma.
 
ROCKWATER 1. Multi-purpose support vessel. Long: 98,35 m. Larg: 18 m. Pavillon Bahamas. Equipage de 98 personnes.
 
ROCKWATER 2. Multi-purpose support vessel. Déployé dans la région Asie Pacifique. Long: 118,55 m. Larg: 22 m.
Possède une grue de 250 t. à 13 m. pouvant opérer à 1000 m.
 
TOISA POLARIS. Diving support vessel. Long: 113,57 m. Larg : 22m. Pavillon anglais. 97 personnes d'équipage.
Diamètre de la plate-forme hélico: 19,5 m.
Site Internet
 
Cette page appartient à www.marine-marchande.net, le site français de la marine marchande