Maersk a été la première compagnie scandinave a se lancer dans l'offshore dès 1967.. Maersk Supply Service, fort
d'environ 60 navires travaille en international avec des agences à Aberdeen, Rio de Janeiro, Singapour, Terre-Neuve
et en Afrique.
En 1994, Maersk Supply entrait sur le marché du câble avec la conversion du navire ravitailleur de plates-formes "Maersk Fighter" en navire-câblier. En mai 2021, Maersk Supply mettait un deuxième de ses navires à la disposition de la fondation néerlandaise The Ocean Cleanup qui lutte contre la pollution plastique des océans. Mobilisé pour un an, le "Maersk Trader" (construit en 2008) contribuera, pour commencer, à des essais dans le Pacifique. Il vient s'ajouter au "Maersk Tender" déjà utilisé en soutien aux projets de The Ocean Cleanup.
En janvier 2022, Maersk Supply Service lançait son entreprise de chargement de navires offshore Stillstrom ( "puissance silencieuse" en danois) en collaboration avec le géant de l'éolien offshore Ørsted. La nouvelle société pionnière de Maersk Supply Service fournira des solutions de recharge électrique aux navires dans les ports et dans les hubs. La première bouée de chargement à grande échelle sera mise en place au troisième trimestre 2022.Maersk Supply déclarait le 15 février 2022 qu'il avait obtenu un contrat de solutions intégrées avec Shell, au Brésil, pour une mission de maintenance à poste du FPSO "Fluminense", lors du retrait de sa colonne montante d'urgence Gas Lift. Deux remorqueurs de manutention d'ancres, les "Maersk Launcher" et "Maersk Lancer" participeront à l'opération. Avec ce contrat, Maersk Supply Service consolidait sa position sur le marché brésilien où il remportait en 2021 le grand projet Mero 2, qui devrait être exécuté au cours de l'année 2022.
Maersk Supply Service confirmait fin mars 2022, la commande d'un premier navire d'installation pour éoliennes d'une valeur estimée à 350 M$ au groupe singapourien Sembcorp Marine. Le WTIV (Wind Turbine Installation Vessel) est livrable en 2025 et pourra prendre en charge les futures éoliennes de très grande taille. Le jack-up sera approvisionné en éléments d'éoliennes par des barges couplées avec des remorqueurs diésel-électrique. Ces barges et ces remorqueurs seront construits et exploités par le groupe US Kirby Offshore Wind. Les barges pourront s'amarrer facilement avec le WITV et pourront transférer efficacement leurs chargements par un système d'ascenseur. Le jack-up a déjà un contrat, il sera employé sur les parcs d'Equinor et BP au large de New-York.
MAERSK ASSISTER, d'une série de 5 navires fait partie des plus gros "supply" au monde. Construit en Allemagne en 2000. 4 750 DWT  
 
MAERSK CHIEFTAIN Construit au Danemark en 1985. 2750 DWT. Sister-ships: MAERSK CHAMPION, MAERSK CHANCELLOR, MAERSK CHALLENGER
 
MAERSK CLIPPER . Construit au DANEMARK EN 1983. 2 085 dwt. Sister-ship: MAERSK CUTTER
 
MAERSK HANDLER . Construit en Corée en 1983. 2 150 DWT.
Sister-ships: MAERSK PLACENTIA, MAERSK BONAVISTA, MAERSK GABARUS, MAERSK CHIGNECTO, MAERSK HELPER
 
MAERSK PUNCHER . Construit en Norvège en 1992. 3 393 DWT.
Sister-ships: MAERSK PROMOTER, MAERSK PACER, MAERSK PROVIDER
 
MAERSK ROVER . Construit au Danemark en 1982. 1 930 DWT.
Sister-ships: MAERSK RIDER, MAERSK RETRIEVER
 
MAERSK TRADER . Construit en Corée en 1983. 1 475 DWT
Sister-ships: MAERSK TERRIER, MAERK TOPPER, MAERSK TACKLER
 
Site Internet
Cette page appartient à marine-marchande.net, le site français de la marine marchande.