La marine marchande au jour le jour,
pièces jointes diverses...

Petits
reportages


Documents plus anciens
Documents plus récents
Navires cités dans cette page ( cliquez sur leurs noms ) : - Abeille 14 - Adrasan C - Almar - André Colin - Besiktas Bosphorus - Bess - Birgit Jurgens - Brilliance of the Seas - Buxsailor - Cécilie Maersk - CGM Rimbaud - City of York - CMA CGM Kailas - CMBT Amboseli - Contship Atlantic - CSAV Salerno - El Garen - Eleousa Trikoukiotisa - F.D. Jacopo D'Amato - Gambler - Gaselys - Grande Terre - Ile de France - Jeremiah O'Brien - Jewel of the Seas - Joliette - Joly Corallo - Kaethe - Kaethe Wessels - Käthe Wessels - Kerim - Kumasi - Libra Houston - Marfret Caraïbes - Marquette - MN Pelican - Morning Charisma - MSC Flaminia - MSC Orchestra - Navigator of the Seas - Oleander - P&O SL Picardy - Pieter - Pride of Bruges - Pride of Free Enterprise - Radiance of the Seas - Robert Espagne - Serenade of the Seas - Spring Leo - Tarifa - Timor - Uta - Wielingen - Yucatan -

29 avril 2007


Olivier Mis

Pendant les vacances scolaires (je suis un jeune lycéen), je suis allé au Havre voir des remorqueurs (... ma passion) où j'ai embarqué pour 24 h sur l'Abeille 22 (Gascogne). Ce fut super. Voici une photo de l'ABEILLE FÉCAMP en train de manœuvrer pour faire accoster le pétrolier BESIKTAS BOSPHORUS (Istanbul) le10.04. Il y avait les Abeilles 26 (Deauville), 21 (Fécamp) et 18 (Barfleur).

BESIKTAS BOSPHORUS - IMO 9290373 - Pétrolier - 274x50x23,1 m - TE 16,93 m - JB 84 491 ums - JN 53 269 ums - PL 163 750 t - P 18 630 kW (Mot. Hyundai-MAN B&W 6S70MC-C) - V 14,5 nds - Capacité 181 839 m3 - Constr. 2005 (Hyundai Heavy Ind.) - Propr. Istanbul Denizcilik Tasimacilik VE Turizm San Tic. - Pav. TUR.


Co-listiers Mar-Mar.net (1) — Petit "rafraîchissement" des connaissances à propos des marques de franc-bord
UTA

Lignes de charge max. pour la navigation dans la zone considérée
TF = Tropical Fresh water load line = ligne de charge tropicale en eau douce (TD)
F = Fresh water load line in summer = ligne de charge d’été en eau douce (D)
T = Tropical load line = ligne de charge tropicale (T)
S = Summer load line = ligne de charge d’été (E)
W = Winter load line = ligne de charge d’hiver (H)
WNA = Winter North Atlantic load line = ligne de charge d’hiver dans l’Atlantique Nord (HAN)

LEDA MAERSK

Marques de l'UTA

(A gauche, photo S. Nigeon. A droite, photo G. Gourdet)
Marques du LEDA MAERSK
Le cercle soudé sur la coque est le disque de Plimsol (du nom de son "inventeur", le britannique Samuel Plimsol, 1824-1898). Son diamètre horizontal correspond à l'enfoncement maximal admis pour une navigation maritime en été. Il est en principe flanqué des initiales de la société de classification (B-V pour Bureau Veritas, DN-V pour Det Norske Veritas, L-R pour Lloyd's Register of Shipping, G-L pour Germanischer Lloyd, RI-NA pour Registro Italiano Navale, AB-S pour American Bureau of Shipping, N-K pour Nippon Kaiji Kyokai, R-S pour Russian Maritime Register of Shipping, etc.) qui certifie le navire et qui en a déterminé, selon ses critères, l'enfoncement maximal. On distingue parfois sur les coques un disque effacé légèrement plus ou moins haut que celui bien visible : cela signifie que le navire a changé de société de classification et que celle-ci n'a pas exactement conclu aux mêmes critères de franc-bord.
Les chiffres que l'on aperçoit (partiellement) à droite de la photo ci-dessus de l'UTA sont les valeurs en mètres et centimètres de son échelle de tirant d'eau. Ces échelles sont au nombre de six, trois de chaque bord (AV, Milieu, AR comme sur le BARACHOIS ci-dessous) et théoriquement graduées en mètres à tribord (en chiffres arabes) et en pieds à bâbord (en chiffres romains ; cf. ci-contre l'échelle bâbord du SAFMARINE GABON, photo R. Grard). Toutefois, dans la pratique, on trouve des variantes comme sur le LEDA MAERSK (au Havre, photo ci-dessus à droite) : on voit à tribord ses tirants d'eau avant en m/cm ET en pieds (1 m = 3,28 ft) .
SAFMARINE GABON
BARACHOIS

Sur la photo (en N&B) ci-contre, il y a une échelle supplémentaire à gauche du disque de Plimsol : ce sont les lignes de charge pour le transport du bois en pontée. On trouve, de haut en bas, d'abord échelons supérieurs droits :
LTF = Fresh water timber load line in the tropical zone = ligne de charge tropicale en eau douce pour le transport du bois en pontée (BTD)
LF = Fresh water timber load line in summer = ligne de charge d'été en eau douce... (BD),
puis échelons de gauche :
LT = Tropical timber load line = ligne de charge tropicale... (BT)
LS = Summer timber load line = ligne de charge d’été... (BE)
BARACHOIS
Ph. G. Gourdet
ANASTASIA
Ph. F. Massard
LW = Winter timber load line = ligne de charge d'hiver... (BH)
LWNA = Winter North Atlantic timber load line = ligne de charge d’hiver dans l’Atlantique Nord... (BHAN)
(1) Gwénaëlle Gourdet, Françoise Massard, André Le Nay, François Malgorn,Yvon Perchoc, François Brose, Jean-François De Bie, Jean Le Guern.

Jean-François De Bie — Le cercle dit de Plimsoll n'a, en fait, pas été "inventé" par Plimsoll, mais nommé ainsi en son honneur en  reconnaissance de la part importante qu'il a jouée dans l'introduction des lois empêchant la surcharge dangeureuse des navires de commerce.   Samuel Plimsoll a alerté l'opinion publique avec un  livre "Our Seamen" (1875) qui  est une étude détaillée des statistiques de pertes de navires et une analyse de leurs causes, suivie par un réquisitoire puissant en faveur de la limitation de charge et du contrôle de l'état des navires. Il a ensuite introduit un projet de loi á cet effet au parlement de Westminster et l'a défendu contre une forte opposition.


28 avril 2007

Stéphane Nigeon — Quelques nouvelles de Saint-Nazaire
MSC ORCHESTRA
Ce matin, le MSC ORCHESTRA testait son installation audiovisuelle... L'ecran ne rentre pas dans mon salon.
MSC ORCHESTRA
MSC ORCHESTRA

IMO 9320099 - 294 x 32 m - JB 92 409 ums - Constr. 2007 (Chantiers de l'Atlantique, St-Nazaire) - Capacité 2 550 passagers - Expl. Mediterranean Shipping Co (Genève) - Pav. PAN. Sister-ships : le MSC MUSICA.

Arrivée ce matin de l'ALMAR (Willemstad) au quai de l'entreprise Cargill à Saint-Nazaire. Il vient charger 2 000 t d'huile de tournesol. Coque bleue, c'est l'UTA (St John's) en chargement de 3 577 t de blé ce matin aussi.
ALMAR
UTA
UTA

ALMAR - IMO 8002729 - Ex BIRGIT JÜRGENS - Transport d'huiles alimentaires - 85,9x11,3x6 m - TE 3,95 m -  JB 1 756 ums - JN 767 ums - PL 2 422 t - P 736 kW (Mot. Deutz MWM, mod. SBA 8 M 528) - V 10 nds - Capacité 3 256 m3 - Constr. 1980 (J.J. Sietas KG Schiffswerft GmbH, Hambourg) - Propr. Van der Kooy Pijnacker B.V. (Pays-Bas) - Pav. ANT.
UTA - IMO 9286712 - Vraquier sec polyvalent - 100,71x15,20x7,30 m - TE 5,63 m - JB 3 610 ums - JN 1 783 ums - PL 4 815 t - P 2 400 kW (Mot. Caterpillar 8 m 25) - V 12 nds - Constr. 2004 (Rousse Shipyard, Ruse, Bulgarie) - Propr./Expl. Nimmrich & Prahm Reederei GmbH (Allemagne) - Pav. ATG.

Enfin, photographié hier soir, juste avant un orage, le GASELYS en train de décharger 55 991 t de méthane à GDF2.


Roland Grard

Voilà ce qui arrive lorsque le matériel de saisissage est en mauvais état. Personne n’a été blessé, c’est l’essentiel. Nous avons préféré relier les deux conteneurs par une élingue au cas où...

CMA CGM KAILAS
CMA CGM KAILAS
CMA CGM KAILAS
Le CMA CGM KAILAS, de facture chinoise, twist-locks semi-automatiques, cônes automatiques, un beau et bon bateau à travailler. Marchandise de saison, la noix de cajou, des centaines de conteneurs partent d’Abidjan chaque semaine.

CMA CGM KAILAS - IMO 9339545 - Constr. 2006 par Jiangsu Yangzijiang (Chine) - JB 21 971 - PL 24 279 t - 196,78x27,8x16,6 m - Mot. MAN B&W 6K80MC-C - 21 660 kW - V 23 nds - Cap. 1 858 evp - Géré par Cma Cgm - Pav PAN

Les navires d’aujourd’hui n’ont plus l’aspect impeccable d'autrefois. Les escales rapides ne favorisent pas l’entretien «cosmétique».
Le CECILIE MAERSK n’en demeure pas moins un excellent navire à travailler.

CECILIE MAERSK
CECILIE MAERSK


Yvon Perchoc
— Au cours de sa tournée des DOM Atlantique, le roulier MN PELICAN (Marseille) est récemment passé par Fort de France pour embarquer du matériel militaire. Affrété par le Ministère de la Défense, il remplace le cargo roro LA PAIMPOLAISE qui, auparavant, effectuait ces rotations pour les forces armées stationnées en Outre-Mer. Un colis un peu particulier attendait le MN PELICAN : la carlingue d'un Transall qui avait brûlé sur le tarmac de l'aéroport de FdF alors qu'il s'apprêtait à prendre son envol. Le colis, qui ne présentait pas de problème par son poids (environ 10 t) mais plutôt par son encombrement, a voyagé de nuit pour venir de la base aérienne jusqu'au port, avant d'être chargé par la grue du bord. Direction St-Nazaire, puis la base de Chateaudun...
MN PELICAN
MN PELICAN
MN PELICAN
MN PELICAN
Crédit photo de l'avion : Y. Bourhit (Transcaraibes)

MN PELICAN - IMO 9170999 - Ex TRANS BOTNIA - Ro(Ro - 154,5x22,74x14,8 m - TE 6,85 m - JB 12 076 ums - JN 3 623 ums - PL 8 847 t - P 15 809 kW - V 20 nds - Constr. 1999 (Santierul Naval Damen Galati, Roumanie) - Propr./Expl. Compagnie Maritime Nantaise - Pav. FRA.

André Le Mens — Un petit complément à propos de La Paimpolaise. Ce navire a dû finir, fin février, son contrat d'affrètement à l'Agence Maritime de l'Ouest. Il a dû reprendre son nom d'origine, à savoir PALAMOS auprès de son armement allemand Harren & Partner. Le PELICAN (qui est un navire d'occasion norvégien : sous son nom TRANS BOTNIA, il appartenait alors à Seatrans), dans le cadre de son nouvel affrètement pour le Ministère de la Défense, a subi quelques transformations, à savoir l'installation d'une grue et d'une porte latérale.


Jean-Yves Brouard — Et puisque Georges Tanneau parle du Robert Espagne, voici un autre Liberty, le Liberty américain JEREMIAH O'BRIEN, l'un des derniers rescapés et restaurés au monde, quittant pour la dernière fois Le Havre, le 22 août 1994, après une tournée mémorable en Manche à l'occasion des cérémonies du cinquantenaire du Débarquement (débarquement auquel il avait activement participé en 1944). Photo prise depuis les hauts de l'ABEILLE 7, dont le commandant, Yvon Jouan, m'avait très gentiment invité à venir à bord pour prendre une série de clichés. C'est l"Abeille 7" qui l'a sorti du port, puis qui l'a accompagné un peu. Pendant cette promenade de conserve, j'ai fait, je pense, les toutes dernières photos du "JOB" dans les eaux françaises.
JEREMIAH O'BRIEN


27 avril 2007


Souvenirs...

Yvan Letellier — Je viens d’acquérir un petit carnet avec quelques photos (petits formats) et négatifs. Il y a trois photos d’un même navire : le GRANDE TERRE, certainement un bananier. Quelqu'un peut-il me le confirmer ? Pour le port, je pense au Havre. Egalement une photo de l'ILE DE FRANCE.
Grande Terre
Grande Terre
Normandie et Grande Terre
Ile de France
Grande Terre au quai Rochambeau
S/S Grande Terre
Normandie et Grande Terre
Ile de France (1)
Yvon Perchoc — Oui, il s'agit d'un navire français, de la Compagnie Générale d'Armements Maritimes. Vendu à un armement norvégien en 1939, il est positionné en Mer de Chine, ce qui lui vaut d'être saisi par les Japonais en 1940. Coulé à la torpille le 4 avril 1943, au NNW des Iles Marshall, par le sous-marin américain PORPOISE.
Fabrice Lacroix — Je pense aussi que la photo du Grande Terre a été prise au Havre. Le quai Rochambeau est dans le prolongement du quai Jean Reinhardt, dans le bassin Bellot. En face, le quai Lafayette était destiné aux produits pétroliers. Il me semble distinguer à droite de la photo une péniche-citerne. Enfin, on distingue dans le fond la tour de la gare maritime.

(1) Lire, au sujet de ce "Saint-Bernard des mers", l'ouvrage Service à la mer par Raoul de Beaudéan, Commandant de l'Ile de France (NDLR).

 
 

Georges Tanneau — Le Cargo espagnol VEGA DE NERVION (Bilbao) appareillant du port de Honfleur avec l'aide de l'ABEILLE 14 (remorque en patte d'oie). (année 1985). La largeur du Bassin de Honfleur ne permettant pas l'évitage, le cargo empruntait le pertuis par vent faible et en culant.

NDLR — L'Abeille 14, construite par le Chantier Motzelfeldtwerft (Cuxhaven, Allemagne), arriva au Havre en décembre 1966. Elle y assurera le service portuaire jusqu'en 2000 (avec un intermède de quelques années à Caen), date à laquelle elle devient ULYSSE (Kingston, VCT) après son rachat par Jonget Investment Ltd.

ABEILLE 14 & VEGA DE NERVION
32,50 x 8,50 m - JB 227 tx - P 736 kW - En plus de son service portuaire, elle effectua plusieurs missions de remorqueur hauturier.
En mars 1980, elle coula dans l'avant-port du Havre, après son abordage avec le ferry VIKING IV, mais elle fut renflouée et put rapidement reprendre son service. Infos Théodore Gazengel & Jean-Luc Déan, Les Abeilles. Des navires, des hommes, une histoire, Marines Editions.


Et, pour les anciens de l'Offshore, une photo (en réalité deux photos mises bout à bout) prise depuis un derrick en exploitation, en 1970, sur le banc "Anguille" au large du Cap Lopez (Gabon). On aperçoit beaucoup de choses sur ce cliché : le pont-levis de la plate-forme de forage, la grue de ravitaillement, des tubes de différents diamètres, etc. Le supply de la SNDV au service du tender à cette époque était le LADY LAURA (officiers, bosco et cuisinier Delmas, le reste de l'équipage étant gabonnais).

André Le Nay — J'ai bien connu aussi le "champ d'Anguille", le plus proche champ pétrolier de "POG" avant la mise en service de celui de "Konzi" à mi chemin entre Port-Gentil et Libreville juste sur l'Equateur. Avez-vous souvenance du nom de ce tender ? Lorsque j'y suis arrivé au début des années 80, en provenance d'autres sites Offshore de par le monde, les tenders appartenaient généralement à Foramer (et portaient des noms d'îles: ILE D'OUESSANT dit "IDO", ILE DE LA MARTINIQUE dit "IDM") et à Navifor. Les tenders "île de" de Foramer étaient des anciens cargos Schiaffino des lignes de l'Algérie française, équipés aussi pour le transport de Sénéclause. Je crois qu'IDO était l'ancien ROSE SCHIAFFINO ; le bosco qui s'occupait des approvisionnements en eau industrielle et potable parlait encore des "tanks à vin" quand il désignait les capacités où il stockait la cargaison d'eau que nous lui apportions.

GT — Non, je ne me souviens pas de son nom. Celui-ci était Américain. C'était, en 1970, probablement le premier sur la zone. Nous étions trois bateaux à équipage Delmas, le supply LADY LAURA, le supply LADY ANITA et le crew-boat MASTER BRUNO, et travaillions pour la Cosifor et ElF. A la fin de mon embarquement (qui dura 6 mois 1/2) sur le Lady Laura, nous avons vu apparaître, sur la zone de Port-Gentil, le tout premier des "Fish". Ce nouveau crew-boat s'appelait le FLYING FISH. Il remplaça le Master Bruno parti pour le Nigeria.

Le ROBERT ESPAGNE sur coffre dans la baie de Banco (Lagune d'Abidjan) en 1953. Puis déchargement d'une locomotive à Lagos (Nigeria) depuis ce même Liberty (en 1953 toujours) De dos et en chemise blanche, le commandant. Sur la photo de droite, la locomotive descend vers une allège.

ROBERT ESPAGNE
Photos: J.P. Poder, pilotin sur le Robert Espagne en 1953-54

 

Francis Briche — En juillet 1964 , le MARQUETTE, de la Compagnie Fraissinet-Fabre, brûlait dans l'Atlantique Nord au retour d'un voyage dans les lacs américains. Sans victimes heureusement. L'équipage dans les baleinières était recueilli par un minéralier des Chargeurs de l'Ouest (PEN… ?), LA NANTAISE, qui prenait en remorque, jusqu'à Brest, le navire désemparé, château ravagé. Bel exploit, mais hélas peu profitable car la cargaison intacte limitait les indemnisations des assurances et ne permettait pas la remise en état d'un navire à la taille obsolète des premiers temps du Seaway et encore moins son remplacement. Coup dur pour cette Compagnie marseillaise, six mois après la disparition du DOUALA au Sud de Terre Neuve avec 17 victimes. Quelqu'un aurait-il des précisions sur ce fait ?
 

Yvon Perchoc — Dans le livre Modern Shipping Disasters 1963-1987, il est dit que le MARQUETTE faisait route de Chicago vers Marseille avec une cargaison constituée de "calcium phosphate", de journaux et de lingots d'alumium, lorsqu'un incendie se déclara à bord. Lors de la demande d'assistance le 21 juillet 1964, le cargo se trouvait à 795 milles dans l'ESE du Cape Race. Devant la violence du feu, les 25 membres d'équipage prirent place sur des canots puis furent secourus par le minéralier français PENTELLINA, de la Compagnie Nantaise des Chargeurs de l'Ouest, arrivé sur les lieux. Le minéralier prit en remorque le cargo désemparé et le convoi arriva à Brest le 29 juillet.

MARQUETTE
MARQUETTE
 
Devant la sévérité des dégâts, le MARQUETTE fut vendu à la ferraille et démoli à Brest.
Marquette avant sa jumboïsation
(il fut rallongé de 10 m en 1958)
Marquette en feu
le 21.07.1964
 
NDLR — Sister-ship du JOLIETTE, il fut construit comme lui à Arnhem (Pays-Bas) et entra en service en 1953. - 75,2 x 12,8 m - JB 1 584 - JN 780 - PL 2 630 t - P 3 000 ch (2 200 kW) - V 14 nds - Ligne Marseille-Espagne-Portugal-St Pierre-Canada-Grands Lacs - En hiver, affrété par Wörms pour la Mer Rouge, puis par Paquet pour le Sénégal. Source : Paul Bois Armements marseillais - Compagnies de navigation et navires à vapeur (1831-1988).


Fabien Montreuil — De Brest où il était hier, le NAVIGATOR OF THE SEAS (Nassau) est arrivé aujourd'hui au Havre, où il escalait pour la première fois. Sur rade à 5 h 30, il passait les digues à 6 h 30 et était amarré au quai Pierre Callet à 7 h 05. Ce paquebot est l'un des 22 navires qui composent actuellement la flotte de la Royal Caribbean Cruise Line. Il appareillera ce soir vers 21 h.
NAVIGATOR OF THE SEAS
NAVIGATOR OF THE SEAS
NAVIGATOR OF THE SEAS
NAVIGATOR OF THE SEAS
 
NAVIGATOR OF THE SEAS
NAVIGATOR OF THE SEAS
NAVIGATOR OF THE SEAS
NAVIGATOR OF THE SEAS
 

26 avril 2007

Communiqué du Port du Havre — Les 30 ans du quai Bougainville

C’est en effet le 22 avril 1977 que les 350 premiers mètres de ce quai furent mis en service, en appui des deux terminaux existant à l’époque, situés au quai de l’Atlantique et au quai de l’Europe. Le tout nouveau porte-conteneurs belge MERCATOR, d’une capacité de 1 458 evp, avait inauguré ce premier poste à quai nommé BGV (doc. PAH ci-contre). Ce quai a bénéficié rapidement d’un second poste, mis en service dès le mois de juillet 1977, aussitôt après son inauguration officielle, le 27 juin, par Jean-Pierre Fourcade alors Ministre de l’Equipement et de l’Aménagement du Territoire.
Trente années après, le quai Bougainville dispose d’un linéaire total de 1 750 m dont 1 205 affectés au seul trafic conteneurs.


Bernard Torchy
— Un beau ciel bleu à Dunkerque, mais une température fraîche (à cause d'une brise de mer) qui n'empêche pas la promenade... Et d'abord le porte-conteneurs KUMASI, en forme 6, puis le vraquier F.D. JACOPO D'AMATO (Napoli) au quai d'Arcelor, sans oublier les Abeilles Aventureux, Hardi et Clairvoyant.
KUMASI
KUMASI
F.D. JACOPO D'AMATO
Aventureux, Hardi et Clairvoyant

F. D. JACOPO D'AMATO - IMO 9386251 - 217(LPP°x32,26x19,6 m - JB 40 485 ums - JN 25 884 ums - PL 74 500 t - P 8 990 kW (Mot. MAN B&W 5S60MC-C) - V 14 nds - Capacité GRN 91 717 m3 - Constr. 2006 (Hudong-Zhonghua Shipbuilding, Chine) - Propr./Expl. Fratelli D'Amato S.P.A. (Naples) - Pav. ITA.

Ci-dessous, le ferry OLEANDER dans le dock. A droite, la pilotine PXII.

OLEANDER
OLEANDER
OLEANDER
PXII - DK

OLEANDER - IMO 7820497 - Ex PRIDE OF FREE ENTERPRISE - Ex PRIDE OF BRUGES - Ex P&O SL PICARDY - 132,5x22,7x12,6 m - TE 5,3 m - JB 13 728 - JN 4 621 - PL 3 810 t - P 17 880 kW - V 22 nds - Capacité 1 326 passagers / 127 véhicules - Constr. 1980 - Propr. Seaborne Navigation - Expl. Transeuropa Ferries - Pav. CYP.

Egalement le chimiquier KERIM (coque rouge) et le pétrolier/chimiquier ELEOUSA TRIKOUKIOTISA (coque bleue)
KERIM
ELEOUSA TRIKOUKIOTISA
ELEOUSA TRIKOUKIOTISA

KERIM (Majuro) - IMO 9121754 - Ex SPRING LEO - 138,62x21,82x12,1 m - TE 9,07 m - JB 9 544 ums - JN 4 834 ums - PL 16 150 t - Constr. 1995 (Shin Kurushima Dockyard, Japon) - Propr. Chem Ocean Shipping (Majuro) - Expl. Aksay Denizcilik ve Ticaret A.S. (Turquie) - Pav. MHL.
ELEOUSA TRIKOUKIOTISA (Valletta) - IMO 9176591 - Ex ADRASAN C - 97x15x7,75 m - TE 6,4 m - JB 2 747 ums - JN 1 303 ums - PL 4 509 t - P 2 480 kW (Mot. Wärtsila) - V 14 nds - Capacité 4 700 m3 - Constr. 2000 (Celiktekne Tersanesi, Tusla, Turquie) - Propr. Pisti Maritime - Pav. MLT.

Enfin, le petit remorqueur Hollandais PIETER (Den Helder)
PIETER
PIETER
PIETER

IMO 8865652 - Ex WIELINGEN (1991) - 27,18x6,5x3,15 m - TE 2,07 m - JB 119 - JN 35 - P 529 kW - V 11 nds - Constr. 1968 (Den Helder Rijkswerf) - Propr. Coastal Shipping B.V. - Pav. NLD.


Hervé Cozanet — Quelques photos de ma course-poursuite avec le NAVIGATOR OF THE SEAS (Nassau) hier. En effet, il devait appareiller à 14 h, et bien qu'arrivé 15 min avant, je l'ai vu finissant son évitage... Je ne l'ai donc eu que de trois quarts arrière. J'ai essayé de le rattraper au passage dans le goulet, là encore je suis arrivé quelques minutes trop tard. J'ai continué jusqu'à la Pointe St Mathieu, l'extrême pointe vers l'ouest. Là il passait loin, et j'étais à contre jour, par temps un peu brumeux ! Heureusement, Yannick Le Bris veillait de son côté (photo de gauche ci-dessous). Ce paquebot est attendu au Havre demain, où il y escalera pour la première fois.
NAVIGATOR OF THE SEAS
NAVIGATOR OF THE SEAS
NAVIGATOR OF THE SEAS
NAVIGATOR OF THE SEAS
Navigator of the Seas
vu par Yannick
Appareillage du
Navigator of the Seas
Vu de la Pte St Mathieu, il passe devant les Tas de Pois
Le petit André Colin croisant...
le Navigator of the Seas

IMO 9227508 - 311,12x39,03x21,3 m - TE 8,6 m - JB 138 279 ums - JN 105 131 ums - PL 9 616 t - P 42 000 kW - V 23 nds - Propulsion par pods (trois dont deux orientables) - Six Diesel électriques Wärtsila - Capacité maximale 3 807 passagers (1 757 cabines dont 939 extérieures) - Dix ponts passagers - Equipage 1 185 - Constr. 2002 (Aker Yards Oy, Turku, Finlande) sous le nom initial de JOURNEY OF THE SEAS - Expl. Royal Carribean Cruises (Miami) - Pav. BHS.
Sister-ship : MARINER OF THE SEAS.


25 avril 2007

JEWEL OF THE SEAS
JEWEL OF THE SEAS

Fabien Montreuil

Quelques vues d'un habitué du port du Havre, le JEWEL OF THE SEAS (Nassau), dont la dernière escale remontait au 26.07.2006. Accosté ce matin à 6 h 40, il a appareillé ce soir à 22 h. Il devrait revenir les 19.06.07, 19.09.07, 03.10.07 et 31.10.07.

JEWEL OF THE SEAS
JEWEL OF THE SEAS
JEWEL OF THE SEAS
JEWEL OF THE SEAS

Livré en avril 2004 et baptisé à Southampton le 7 mai, c'est le quatrième de la série Vantage comprenant les BRILLIANCE OF THE SEAS, RADIANCE OF THE SEAS et SERENADE OF THE SEAS.


Fabrice Lacroix — Voici quelques photos du BUXSAILOR prises lors de son escale du 09.04.07 au quai de l'Europe au Havre.
BUXSAILOR
BUXSAILOR
BUXSAILOR
BUXSAILOR

IMO 9070022 - Ex MARFRET CARAIBES - Ex CITY OF YORK - Ex  CSAV SALERNO - Ex  LIBRA HOUSTON - Ex  CMBT AMBOSELI - Ex  CONTSHIP ATLANTIC - 163.49x27,8x14,3 m - TE 10,6 m - JB 16 282 ums - JN 9 476 ums - PL 23 465 t - P 13 294 kW - V 19,2 nds - Capacité GRN  32 650 m3 / 1 599 evp (304 reefers) - Constr. 1993 - Pav. DEU.

Fabien Montreuil

Voici un nouveau navire de l'armement Wallenius Wilhelmsen, le TARIFA, qui a fait sa première escale le 16.04 au terminal roulier du Havre.

IMO 9327748 - 199,9x32,26x32,64 m - TE 10 m - JB 57 700 ums - JN 21 000 ums - PL 21 300 t - Capacité 6 000 véhicules légers / 200 poids lourds - Constr. 2007 (sous le nom MORNING CHARISMA) - Pav. BHS.

TARIFA
TARIFA

Ce voiturier dessert les ports de Bremerhaven, Zeebrugge, Le Havre, Southampton, Port Elisabeth, Durban, Fremantle, Melbourne, Sydney et Brisbane (Info PAH)..


ANDRÉ COLIN

Yannick Le Bris

Voici une photo du ANDRÉ COLIN, transbordeur rapide (Brest/Ouessant), en pleine vitesse en rade de Brest
par mer plate !


Jean-Claude Sinnesael — Voici quelques photos du porte-conteneurs MSC FLAMINIA (Hamburg) entrant dans l'écluse Francois 1er au Havre le 20 avril
MSC FLAMINIA
MSC FLAMINIA
MSC FLAMINIA
MSC FLAMINIA
MSC FLAMINIA
MSC FLAMINIA & ABEILLE GASCOGNE

IMO 9225615 - 300x40,0x24,2 m - TE 14,5 m - JB 75 590 ums - JN 42 233 ums - PL 85 823 t - P 57 100 kW (Mot. Hyundai 10 K 98 MC-C) - V 25 nds - Capacité 6 750 evp - Constr. 2001 (Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering Co., Ltd. Okpo Shipyard, Corée) - Propr. Conti Flaminia Shipping (Buxtehude, Allemagne) - Expl. Pav. DEU.


Jean-Paul Malachane — Activité du port de Sète en fin d'après-midi hier. Dans la passe est (photo de gauche), au deuxième plan, le YUCATAN manœuvrant pour sa sortie, et au premier plan, le JOLLY CORALLO (photos prises du sommet du mont St Clair). A droite, coque bleue, le GAMBLER.
JOLLY CORALLO & YUCATAN
JOLLY CORALLO
JOLLY CORALLO

JOLLY CORALLO (Napoli) - IMO 7705960 - Ex BESS - Ex CGM RIMBAUD - Ex ELGAREN - Ro-Ro - 216,5x32,26x13,52 m - TE 10,8 m - JB 37 784 ums - JN 11 335 ums - PL 28 173 t - P 22 190 kW (Mot. Sulzer 2T 9cyl - Hélice à pas variable) - V 22,1 nds - Constr. 1979 (Mitsubishi, Nagazaki) - Propr. Ignazio Messina & C.SpA. - Pav. ITA.
GAMBLER (Wimmemstad) - IMO 7920479 - Ex TIMOR - Ex KAETHE - Ex KAETHE WESSELS - Ex KÄTHE WESSELS - Cargo de divers - 99,60x11,34 m - TE 4,707 m - JB 2 319 - JN 985 - PL 3 468 t - P 970 kW (Mot. VEB 8 NVD 48 A-2 U) - V 11 nds - Capacité GRN  4 284 m3 / 104 evp - Constr. 1979 (Werftunion GmbH & Co., Emden, Allemagne) - Propr. Sea Merchants Co. B.V., Curacao, Antilles Néerlandaises) - Expl. Sefer Chartering Ltd., Istanbul) - Pav. ANT.


Documents plus anciens

Cette page appartient à www.marine-marchande.net, le site français de la marine marchande