La marine marchande au jour le jour Petits
reportages
Page précédente Page suivante
Navires cités dans cette page ( cliquez sur leurs noms ) : - Altrans - Atasoylar - Cape Egmont - Clipper Paris - Constellation - Ercan Nairoglu - EWL Central America - Hummel - Jose Breeze - Morgenstond II - MSC Colombia - MSC Rania - Navion Hispania - Ohio - Safmarine Kuramo - Scotia Spirit - Professor Victor Vologdin - Tekhnolog Konyukov - Yann Roulet -

3 mai 2007

Communiqué du Port du Havre — Il y a quelques jours, le navire EWL CENTRAL AMERICA franchissait les digues du port du Havre pour la première fois. En effet, l'armateur hollandais EWL (Europe West Indies Lines) vient d'inaugurer une nouvelle rotation triangulaire entre l'Europe du Nord, l'Amérique du Nord et les Caraïbes. EWL dessert onze ports en direct, à savoir Halifax (Canada), Philisburg (Saint Martin), Bridgetown (Grenade), Port of Spain (Trinidad), La Guaira et Puerto Cabello (Venezuela), Rio Haina (République Dominicaine), Cartagena et Santa Marta (Colombie), Puerto Cortès (Honduras) et Santo Tomas de Castilla (Guatemala). Via ces ports, cinquante destinations complémentaires sont proposées.
Worms Services Maritimes, représentant de l'armement en France, souligne que le service hebdomadaire - escale tous les mercredis au quai de l'Atlantique - est le seul à relier Le Havre en direct avec Halifax, La Guaira et Rio Haina. Ce service fait usage d'un ensemble de sept navires de 1 100 evp de capacité. A l'import, il s'agit d'un trafic de produits tropicaux voyageant généralement en conteneurs frigo. A l'export, il s'agit de biens d'équipement.
Fabien Montreuil — Voici les photos de trois des navires EWL affectés à cette nouvelle ligne : le EWL CENTRAL AMERICA précédemment évoqué, le EWL CANADA qui a escalé au Havre la semaine derniere et le EWL HISPANIA qui est rentré ce soir.
EWL CENTRAL AMERICA
EWL CANADA
EWL HISPANIA
EWL HISPANIA
EWL Central America (St John's)
EWL Canada (St John's)
EWL Hispania (St John's)

EWL CENTRAL AMERICA
- IMO 9235622 - Ex MELFI ITALIA II - Ex PIRSOS - Ex STADT ROTENBURG - Constr. 2003 ( Mützelfeldtwerft GmbH, Cuxhaven)
EWL CANADA - IMO 9235610 - Ex MELFI HAVANA - Ex ALASSA - Ex STADT FLENSBURG - Constr. 2003 ( Mützelfeldtwerft GmbH, Cuxhaven)

EWL HISPANIA - Ex STADT EMDEN - Ex P&O NEDLLOYD ARAUCANIA - Ex MOL RAINBOW - Ex LANIA - Ex STADT EMDEN - Constr. 2002 (Santierul Naval Constanta, Roumanie)
Propriétés communes à ces trois porte-conteneurs : 146,47x22,7x11,2 m - TE 8,3 m - JB 9 528 ums - JN 4 703 ums - PL 12 864 t - P 9 730 kW (Mot. MAN B&W - 7 L 58/64) - V 20 nds - Grues 2 x 45 t - Capacité 1 100 evp - Pav. ATG.



Hervé Cozanet
— Vous savez que le CONSTELLATION, après le MILLENIUM, est en travaux à Brest. Je tourne beaucoup autour, et j'ai pu rencontrer le Chef de Projet de Aker Yards. Il m'a bien expliqué les travaux en cours, mais je n'ai pas pu prendre de notes, alors je vais tâcher de vérifier mes souvenirs avant de donner des chiffres.
Ce que j'ai retenu, c'est la complexité de ce chantier. Dessiner tous les nouveaux circuits de tuyautages, même avec l'aide de la représentation en 3D sur ordinateur, a été le premier casse-tête. Faire passer des tuyaux d'échappement de 130 cm de diamètre dans une installation existante, ce n'est pas facile. Grosse difficulté aussi le changement de carburant. Le navire n'utilisait que du gazole, le nouveau générateur marche au fuel lourd. C'est d'ailleurs pour cela qu'on l'installe. Mais ce n'est pas simple, il faut réchauffer et purifier le lourd. En tout, 5 km de nouveaux tuyaux et 17 km de nouveaux câbles seront installés, poids total supplémentaire 400 t. Le travail a été préparé autant que possible à bord, puis se finira à la mer, en exploitation. Il faut que l'arrêt soit le plus court possible. Les délais sont tellement justes que tout le monde craint le moindre accroc dans la logistique.
Si les superstructures de ce navire sont discutables, en revanche la carène est magnifique. Difficile de bien le voir en photo, les conditions d'éclairage sont toujours difficiles au fond de la cale.
CONSTELLATION
CONSTELLATION - Drome
CONSTELLATION - Drome
A l'occasion toute la drome de sauvetage a été débarquée pour entretien. Les grosses embarcations catamarans servent soit en sauvetage pour 150 personnes, soit en navette pour 120 passagers. Ma limousine rouge est sur la photo pour donner l'échelle.
Françoise Massard — A propos de drome , je découvre les « chaussettes d’évacuation » du Constellation. Est-ce une technique répandue sur les gros paquebots ? Y a-t-il de nouvelles normes dans ce domaine ? Toutes informations seront les bienvenues.
CONSTELLATION
CONSTELLATION
CONSTELLATION
Recheches faites, il s’agit d’un système de «chaussettes télescopiques» dénommé «RFD-Marin Ark» et breveté il y a déjà une dizaine d’années par RFD Ltd (Irlande du Nord). Ce matériel est tel que les passagers ne sont exposés, à aucun moment, avec les dangers de l'environnement marin, depuis l'évacuation du paquebot jusqu'à l'arrivée dans les radeaux, y compris par fort vent et creux de 3 m. Les radeaux de 100 personnes du Marin Ark sont complètement réversibles et ne peuvent donc en aucun cas se déployer dans une mauvaise position.



YANN ROULLET

Yvan Letellier

Voici un joli "huilier" de la Delmas : le YANN ROULLET. Lorsque j’étais adolescent (il y a un certain temps...) et passionné par les navires (je le suis toujours), j’avais contacté plusieurs compagnies de navigation. La plupart d’entre elles m’avaient gentiment envoyé des photos de leurs navires, dont celle ci-contre.
Je n'ai pas d'informations sur ce navire, si ce n'est (d'après Shipspotting) qu'il serait sous pavillon Italien avec comme nom MAGNISI. Il se serait d'abord appelé SATELLITE, puis YANN ROULLET.

Françoise Massard — Voilà un résumé de ce que j’ai pu lire sur le YANN ROULLET. Son nom est celui du petit-fils de Léonce Vieljeux, arrêté en mars 1944 par la Gestapo et exécuté au Struthof en septembre de la même année
La SNDV (Sté Navale Delmas-Vieljeux, 1948-1960), voulant se lancer dans le transport d’huiles d’arachides en vrac (raffinées ou pas), affréta deux navires : les SATELLITE et LINCOLN ELLSWORTH, qui inaugureront la ligne du Sénégal.. Dans les années 50, ce transport s’intensifiant, la SNDV s’allie à la Cie Fraissinet et à la Cie de Navigation Paquet, mettant en commun leurs moyens. Le navire-citerne italien SATELLITE est affecté à ce pool d’exploitation. Le navire est alors acheté par le Gouvernement français, pratiquement à sa sortie de chantier ( il sera francisé en 1951) et l’alloue, comme dommage de guerre, à la Ste Navale Delmas-Vieljeux qui en devient donc propriétaire. Il est alors renommé YANN ROULLET (à noter que, sur les 20 navires qui constituaient sa flotte, la SNDV en perdit 14 durant la Seconde Guerre mondiale). A partir de 1952, le Yann Roullet participera aussi, je crois, au transport de vin en vrac.

Principales caractéristiques du Yann Roullet : 84,60 x 12,82 x 5,75 m – TE 5,13 m – JB 1922 tx – JN 890 tx – PL 2 704 t – P 1 200 ch (883 kW) – Mot. Fiat 2T- 6cyl. – V 13,5 nds - Capacité 3 086 m3 (15 citernes) – Constr. 1948 (Cantieri Navali Riuniti de Adriatico, Trieste) - Coque en acier rivetée – Ligne Dakar / Métropole / Afrique du Nord - Renommé MAGNISI en novembre 1959 suite à son rachat par Ciane – Anapo Compagnia di Navigazione (Syracuse). Il change de propriétaire en 1987 (Pétrolmar), mais conserve son patronyme. Il le gardera jusqu’à son ferraillage en 1990 (Chantiers Salvatore Palermo, Naples).
Sources : Limonier C. "125 ans de Delmas-Vieljeux (Groupe et Filiales, 2 tomes)" et Cornier G., Villers C. "Sagas maritimes. Cent ans d’Armateurs de France".

 

Jean-Yves Brouard — A signaler, dans la "carrière" du Yann Roullet, un fait majeur : son abordage, en 1953, avec le T2 CALTEX BORDEAUX. J'ai depuis longtemps un petit dossier sur ce sujet, que je publierai peut-être un jour. D'ailleurs, si quelqu'un a des "tuyaux" supplémentaires...

Yvon Perchoc — Une vue du tanker CALTEX BORDEAUX (cité par Jean-Yves) impliqué dans une collision avec le YANN ROULLET dans l'embouchure de la Gironde. Il est devenu plus tard PETRO PAUILLAC chez Petromer.

CALTEX BORDEAUX

NDLR — CALTEX BORDEAUX - Ex MEUSE ARGONNE - 159,56x20,74x11,96 m - TE 9,2 m - JB 10 763 - JN 6 202 - PL 16 612 t - P 6 000 ch (4 416 kW) - V 16 nds - Deviendra PÉTRO PAUILLAC, puis TROPICAL GRÂCE et enfin MARATHA TRANSHIPPER.
Source : Paul Bois & Hans Pedersen, Les navires citernes français.



Roland Grard — Quelques nouvelles d'Abidjan. Et d'abord, le SAFMARINE KURAMO accostant ce matin pour une courte escale, puis il sera entièrement déchargé à Algeciras avant de passer six jours en cale sèche à Gibraltar. L'ancien RONSARD, devenu le SANGWIN, est de retour à Abidjan : le voici sous un angle non publié jusqu'ici. Enfin, l'INGEBORG : il s’agit visiblement d’un ancien chalutier, d’origine néerlandaise, transformé en navire de surveillance autour des plateformes de forage. Je n’ai trouvé pour l’instant aucun détail à son sujet.
SAFMARINE KURAMO
SAFMARINE KURAMO
SANGWIN
INGEBORG

SAFMARINE KURAMO - IMO 9289207 - 195,5x32,24 m - JB 24 488 ums - JN10 441 ums - P 21 240 kW - Constr. 2004 (Stralsund Duitsland) - Propr. Safmarine Container Lines - Pav. BEL


Yvon Perchoc
— L'INGEBORG (Scheveningen) est en effet un ancien chalutier hollandais lancé en 1973 sous le nom de CORNELIS MARIA. Il fut renommé QUO VADIS en 1983, avant de devenir l'INGEBORG (je ne sais pas en quelle année, mais j'en ai vu une photographie sous ce nom en 1992. Il avait déjà perdu ses apparaux de pêche et semblait être utilisé comme transport ou "chien de garde" auprès d'installations offshore de la Mer du Nord. Il appartient au groupe Groen BV).
IMO 7336537 - 34,7x7,2x3,8 m - JB 210 - JN 63 - P 950 kW - V 14 nds - Constr. 1973 (Van Goor's Scheepswerf & Machinefabriek N.V., Monnickendam, Pays-Bas) - Pav. NLD. NDLR


2 mai 2007

Philippe Lauga — Voici une autre photo du ALTRANS et une du JOSÉ BREEZE. Celles-ci ont été faites le 19/04/07. Il faisait un temps magnifique. Photos prises depuis les quais de Tarnos. Ci-dessous, à droite, le cargo ATASOYLAR.

ALTRANS
JOSÉ BREEZE
ATASOYLAR
ALTRANS
JOSÉ BREEZE
ATASOYLAR

ATASOYLAR - IMO 9040936 - Cargo de divers - 99x14,5x8 m - TE 6,3 m - JB 2 966 ums - JN 1 929 ums - PL 5 288 t - Constr. 1993 (Chantiers Cicek de Tuzla, Turquie) - Propr./Expl. Atasoy Denizcilik Ticaret (Istanbul) - Pav: TUR.

Fabrice Lacroix — Première escale du MSC RANIA à la darse de l'Océan du Havre (les trois précédentes ont eu lieu au quai d'Osaka, en aval de l'écluse François 1er). Par ailleurs, pouvez-vous me dire à qui appartient le logo sur le château du MSC COLOMBIA (ci-dessous à droite), photographié au quai de Bougainville le 29/04/07
MSC RANIA
MSC RANIA
MSC RANIA
MSC COLOMBIA

Miguel Rodriguez et Roland Grard — Il s'agit du Z non pas de Zorro, mais de Zodiac Maritime Agencies Ltd, Angleterre.

MSC COLOMBIA - IMO 9103685 - Ex MAERSK DOHA - Ex P&O NEDLLOYD CARIBBEAN - Ex GERMANY - Ex APL GERMANY - 293,5x32,2x21,4 m - TE 13,02 m - JB 51 931 ums - JN 28 073 ums  - PL 60 348 t - Capacité 4 507 evp - P 35 956 kW - V 23,1 nds - Constr. 1996 - Pav. GBR.


Christian Plagué — Le 20-04 à Donges 7, le tanker norvégien SCOTIA SPIRIT (Stavanger) est venu livrer 93 017 t de pétrole brut. A noter ses superstructures assez particulières : un co-listier peut-il apporter quelques explications?
SCOTIA SPIRIT
SCOTIA SPIRIT
SCOTIA SPIRIT

IMO 9012903 - Ex NAVION SCOTIA - Pétrolier - 238x42,03x20,3 m - TE 14,2 m - JB 52 348 ums - JN 29 659 ums - PL 95 029 t - P 11 903 kW (Mot. Sulzer) - V 14,2 nds - Capacité 110 248 m3 - Grues 2 x 15 t - Constr. 1992 (Sanoyas Shipyard) - Propr. Navion Offshore Loading (Stavanger, Norvège) - Pav. NIS.

Maxime Sallé — Je pense qu'il s'agit de l'ancien NAVION SCOTIA que l'on a évoqué déjà il y a quelque temps (y voir les explications).
André Le Mens — Le SCOTIA SPIRIT est aux couleurs de Teekay, groupe canadien ayant acquis le norvégien Navion en 2003 pour 800 M$. Dans le même temps, Teekay absorbait aussi l'autre norvégien Ugland Nordic Shipping et prenait des parts dans le danois Torm. L'année suivante, en 2004 donc, Teekay rachetait l'espagnol Naviera Tapias et ses méthaniers, et avait des vues sur la partie transport pétrolier du singapourien Neptune Orient Lines : American Eagle Tankers (vendu depuis). Une grosse société que Teekay. En 2004, l'armement transportait 10 % du pétrole mondial (les chiffres ont dû évoluer depuis).
Roland Grard L'origine du nom de cette compagnie est pour le moins particulier. Il provient de la prononciation faite en anglais des initiales de son fondateur, un danois répondant au nom de Torben Karlshoej.
Gérard Cornier Torben Karlshoej, fondateur de Teekay, était un personnage tout à fait remarquable. Il est malheureusement décédé en octobre 1992.

 
Le 20-04 à Donges 4, le navire allemand HUMMEL (Bremen) venu charger 12 500 t de fuels-oils lourds. Le 30-04 à Donges 7, le tanker norvégien NAVION HISPANIA (Stavanger) venu livrer 110 000 t de pétrole brut. Enfin, le 01-05 à Donges 6, le navire OHIO (Majuro, Marshall Islands) venu charger 35 000 t de gazole.
HUMMEL
NAVION HISPANIA
OHIO
HUMMEL
NAVION HISPANIA
OHIO
HUMMEL - IMO 8806826 - Pétrolier/Chimiquier - 136,16 m - JB 7 421 ums - PL 12 326 t - Constr. 1989 - Pav DEU.
NAVION HISPANIA - IMO 9168922 - 26542,5x22 m - TE 15,7 m - JB 72 132 ums - JN 38 045 ums - PL 126 183 t - P 22 200 kW - V 14,5 nds - Capacité 139 390 m3 - Expl. Navion Offshore Loading (Stavanger, Norvège) - Constr. 1999.


1er mai 2007

Philippe Lauga Voici une photo du cargo turc ERCAN NAIBOGLU. Il est à Bayonne depuis le 27.04 pour décharger 3 888 t d'Attapulgite.
Comme je longeais le navire samedi après midi avec mon appareil photo, son équipage m'a invité à boire le thé à bord. Et le thé en Turquie, c'est une religion ! Moment toujours très agréable et chaleureux.

IMO 8330229 - Ex ELGIZ CEBI - Ex ECE-S -
Ex TORGEM - Cargo de divers - 97,40x13,6x7,8 m - TE 6,3 m - JB 2 862 ums - JN 1 807 ums - PL 5 121 t - P 1 611 kW - V 12,5 nds - Capacité GRN 6 343 m3 - Construit en 1983 - Propr./Expl. Oba Denizcilik Petrol Insaat (Istanbul) - Pav. TUR.
ERCAN NAIBOGLU
PROFESSOR VICTOR VOLOGDIN
PROFESSOR VICTOR VOLOGDIN
La belle surprise du jour... pour les amateurs de vieux cargos.
Voici en effet un cliché du PROFESSOR VICTOR VOLOGDIN ("Vasiliy Shukshin" type) entrant à Bayonne à 12h50, sous une pluie battante . Il va décharger 1 500 t d'alliage type Ferro-silico-manganèse.
IMO 8720993 - Cargo de divers - 124,40x16,42x7,5 m - TE 5,5 m - JB 4 724 ums - JN 1 959 ums - PL 5 756 t - V 12,5 nds - Constr. 1986 (Navashinskiy Oka, Navashino, Russie) - Propr. Asmar Shipping (Malte) - Expl. Nasezhda Shipmanagement (Moscou) - Pav. MLT.
Pour répondre de façon sûre à la question d'Yvon Perchoc : "Pourquoi existe-t-il une ligne de bollards en retrait du bord à quai ?" (bollards visibles sur une photo non publiée ici, NDLR), je demanderai aux lamaneurs. Ne serait-ce pas dû au fait que cette partie du port est la plus proche de l'embouchure et sans doute la plus exposée aux effets du ressac ? Cette seconde ligne de bollards sert surtout lors des grandes marées et si la mer est très forte, pour assurer un meilleur amarrage des navires amarrés à Tarnos.
Regardez les deux photos ci-dessous du TEKHNOLOG KONYUKHOV (Arkhangelsk), peu avant son départ le 03.03.2006. Le navire est vide, la marée si haute qu'on dirait qu'il va monter sur le quai. Les lamaneurs on saisi des amarres supplémentaires en utilisant des bollards très éloignés du quai. Regardez sur la photo du milieu, la seconde et même la troisième ligne de bollards est utilisée. Je n'avais jamais vu cela avant. On distingue encore d'autres amarres à l'arrière du navire qui partent vers des bollards encore plus éloignés. Puis, le depart s'est fait à la nuit tombée. J'ai raté toutes mes photos sauf celle ci-dessous (à droite), au moment où le Tug/Pilote St Bernard envoyait un coup de projecteur sur le cargo, l'éclairant miraculeusement et me permettant cet instantané un peu flou mais de belles couleurs !
TEKHNOLOG KONYUKHOV
TEKHNOLOG KONYUKHOV
TEKHNOLOG KONYUKHOV
TEKHNOLOG KONYUKHOV - IMO 7942350 - Cargo de divers - 130,30x17,34x8,5 m - TE 6,9 m - JB 5 370 ums - JN 2 461 ums - PL 6 095 t - P 3 343 kW - V 16,5 nds - Capacité GRN 8 450 m3 / 212 evp - Constr. 1979 - Pav. RUS.

Hervé Cozanet — Lever aux aurores encore, que ne ferait-on pas pour admirer l'arrivée d'un bateau ? En fait je suis arrivé encore une fois... un peu en retard, le CONSTELLATION était en train de finir son amarrage dans la forme 3 de Brest. Il vient faire ici un carénage et les mêmes travaux de motorisation que son jumeau MILLENNIUM.

CONSTELLATION
CONSTELLATION
CONSTELLATION

Le CHASSIRON venait d'arriver à quai lui aussi, on aperçoit juste sa cheminée au dessus du gaillard du Constellation. Cela donne une idée de la différence de taille.

Christian Plagué — J'ai évoqué hier un petit paquebot fluvial en cours de construction à la SMCN. En voilà quelques photos. Destiné à des croisières-réceptions à Paris, le CLIPPER PARIS pourra accueillir au maximum 160 personnes dans le plus grand confort. Bien que construit pour naviguer sur la Seine, ce luxueux yacht fluvial dispose d’une robustesse de construction lui permettant de rejoindre Honfleur par la mer (comme le faisait remarquer JPB, on est donc à peine hors sujet)., puis Paris en remontant la Seine...
CLIPPER PARIS
CLIPPER PARIS
CLIPPER PARIS
CLIPPER PARIS

 Dimensions 54x9 m - Déplacement : env. 250 t - Coque acier - Ponts 2 x 200 m2 - Moteur Cummins 6CTA8.3 - Constr. 2007 (Société de Métallurgie et de Construction Navale, Saint-Nazaire) - Bureau de contrôle Germanisher Lloyd - Propr. Compagnie des Bateaux à Roue.


30 avril 2007

Christian Plagué — Hier après-midi, au quai des Charbonniers, dans le bassin de Penhoët, le tout récent navire néerlandais MORGENSTOND II (Delfzijl) venu charger le pousseur VAL NANTAIS, opération effectuée dans la matinée.
MORGENSTOND II
MORGENSTOND II
MORGENSTOND II & CLIPPER PARIS
A droite, on distingue le CLIPPER PARIS (1)
IMO 9367073 - Cargo de divers - 143x19x6,1 m - JB 8 999 ums - PL 12 700 t - P 6 000 kW (Mot. MaK 6M43) - V 15,5 nds - Constr. 2007 - Pav. NLD.
(1) C'est un bateau-mouche, destiné à des réceptions sur la Seine, qui est en construction à Saint-Nazaire (Atelier de construction: SMCN, situé dans la zone portaire près des Chantiers Baudet). La cheminée, qui est factice, est rabattable ainsi que les mâts. Quant à la timonerie, elle est rétractable. En principe, il doit rejoindre la Seine par la mer (Info Jean-Pierre Bruyas)

Toujours le 29-04 à Donges 5, le navire CAPE EGMONT (Majuro, Marshall Islands) venu charger 10 000 t d'essence de pétrole.

IMO 9262819 - Chimiquier/Pétrolier - 127,20x20,40x11,50 m - TE 8,5 m - JB 8 351 ums - JN 3 791 ums - PL 12 761 t - P 5 180 kW (Mot. STX Corpor. 7 S 35 MC) - V 13,8 nds - Capacité 13 113 m3 - Constr. 2003 (Samho Shipyard Co, Corée) - Propr./Expl. Columbia Shipmanagement - Pav. MHL.

CAPE EGMONT
CAPE EGMONT



Georges Tanneau
Souvenirs de chargement de bois en Afrique en 1970


"Des billes de bois moi j'en ai trimballées
Depuis l'Afrique et le Golfe de Guinée
A fond de cale, entrepont et pontée
Des kossipo, acajou, okoumé
Ohé, ohé! .. (...)"


(...) Sur des lagunes ou des rades foraines
Ces billes de bois arrivaient par centaines
Un remorqueur les tirait avec peine
On entendait crier le capitaine (...)


(Chanson de mer)


(...) " Vi miké, assaye
Et fais carayou
Falé dans la cale
Et demain Tabou
Sauté les pigouilles
Avec les mouillés
Et aussi la rouille
A bien barotter (...)"

Pour ceux sui ne parlent pas le pidgin krouman :
Miké = Midship, le mât de charge rentrant
Assaye = Outside, le mât de charge débordant
Carayou = to carry you, poulie de retour
Falé = Affaler
Tabou = Village des kroumen
Pigouilles = Coin de fer muni d'une boucle, pour réunir les rondins.
Mouillés = Kroumen chargés de dépigouiller et d'élinguer les billes le long du bord.

(...) Et les Kroumen se ruaient à l'assaut
De ces rondins qui roulaient sur les flots
Aboudikrou, Makoré, Iroko
S'entrechoquaient sur les flancs du bateau
Oho, oho!(...)


( Tiens, un des mouillés a attrapé un poisson-volant Kamikaze...)
(...) Et les treuillistes repartaient de meilleur
Pris de hoquet parmi les collecteurs
Bringuebalants et gonflés de chaleur
Les treuils viraient et crachaient leur vapeur (...)


(Le chargement n'est pas fini. Encore un peu de patience..
Vi miké!... Vi assaye!...)

(...) Tout était bon pour notre vieux rafiot
Après Kribi, on faisait Corisco,
Setté Cama, Mayumba, Owendo,
Le Cameroun, le Gabon, le Congo,
Oho, oho !
Et l'on chargeait au-dessus des pavois
Quelques jambettes se pliaient sous le poids
Nemlin Dié, le premier cacatois,
Criait très fort, il avait de la voix:

"Vi miké, assaye,
Et fais carayou
Falé en pagaille
Nous partons Tabou
Montez tous les wères
Avec les mouillés
Car nous c'est va faire
Une belle pontée ! (..)

( c'est bientôt fini ! ... Ouf !)
( les wères = wires , étaient les fils d'acier qui réunissaient les rondins dans le train de billes)

(...) Et le retour se faisait en chantant
Le "Liberty" avait son chargement
Mousse et pacha étaient tous bien contents
Car le voyage se faisait dans les temps
Han-han, han-han !
Au Havre enfin lorsque l'on débarquait
Toutes les senteurs des profondes forêts
Dégringolaient avec nous sur les quais
Les matelots chantaient dans les troquets:

Vi miké, assaye
Et fais carayou
Demain la Bretagne
Nous rentrons chez nous
Faire des épissures aux poulies coupées
Et prendre des bitures
A bien barotter
.

FIN du voyage (1970)

     

Michel Bougard — Voici quelques photos de la drague néerlandaise SAEFTINGE immatriculée à Yerseke (Zélande) au quai de commerce de Niewpoort (Nieuport), ainsi que du remorqueur LEENDERT MULLER (Terneuzen).
SAEFTINGE
SAEFTINGE
SAEFTINGE
SAEFTINGE
SAEFTINGE
LEENDERT MULLER
SAEFTINGE - IMO 7823310 - 75,06x9,45x3,95 m - TE 3,05 m - JB 848 - JN 304 - P 1 045 kW - V 11 nds - Constr. 1979 (Van Goor Monnickendam Scheepsw., Pays-Bas) - Propr. Den Herder Scheepvaart B.V. - Pav. NLD.
LEENDERT MULLER - 25,25x6,2x3,15 m - TE 2,7 m - JB 90 - JN 27 - V 12 nds - Constr. 1957 - Expl. Multratug B.V. (Pays-Bas) - Pav. NLD.
Page précédente Page suivante

Cette page appartient à www.marine-marchande.net, le site français de la marine marchande