La marine marchande au jour le jour,
pièces jointes diverses...

Petits
reportages


Documents plus anciens
Documents plus récents

Navires cités dans cette page ( cliquez sur leurs noms ) : - Abeille n° 27 - Afai 8 - Al Sahra - Al-Salama - Alpha Cosmos - Antinéa - APL Atlantic - Ara J - Aspendos - Bisho Maru - Caliope - Cap Reinga - Claire S - Columba - Costa Atlantica - Countess Julia - CSCL Longkou - Cybèle - Dalila - Direct Falcon - Dynamic Oil - Eastcape - Edoil - El Karim II - Fastelle - Gajah Borneo - Geetscape - Geetshaven - Gold Express - Hansa Bremen - Hélène Delmas - Ice Music - Incat K3 - Internavis 2 - Irma Delmas - Ivan Pribylskiy - Jumbo Stella Two - Juturna - Kapa Lion - Kapitan Glazachev - Kine - La Couronnée III - Langelle - Libra Houston - Loch Lomond - Loch Maree - Lucie Delmas - Lundeborg - Maersk Genoa - Manoilis I - Manx Lion - Marie Delmas - Mineral York - Nord Scan Mumbai - Ocean Village Two - Pacific Gala - Pacific Koru - Pasha Bulker - Patagonian Pride - Persey - Phenix - Piave - Protector - Rio Negro Valley - Safmarine Gonubie - Safmarine Italia - Schwerin - SCL Italia - Seaforth Saga - Serviport II - Silver Express - Star Haven - Stellanova - Svenja - Thita Lion - TMM Vera Cruz - Traveller - United States -


21 décembre 2007

Christian Plagué — Le 19-12 à Montoir charbons, le vraquier maltais ALPHA COSMOS (Valletta) venu livrer 133 800 t de charbon. Et, le même jour, à Saint-Nazaire au quai Demange, LA COURONNEE III aux lieu et place de LA COURONNEE IV récemment présentée.
ALPHA COSMOS
ALPHA COSMOS
LA COURONNEE III

IMO 9221009 - 289,00x44,98x24,40 m - TE 17,95 m - JB 87 378 - JN 56 500 - PL 169 770 - P 16 859 kW - V 14 nds - Cap. GRN 190 000 m3 - Constr. 2001 (Sasebo Heavy Industries, Japon) - Gérant: Alpha Tankers & Freighters (Athènes) - Pav. MLT. Ex MINERAL YORK (2001-2002).

Yvon Perchoc — Puisque certains maquettistes s'intéressent à l'ex INCAT K3, en voilà quelques photos faites en février 2004.
INCAT K3
INCAT K3
INCAT K3
INCAT K3
INCAT K3
INCAT K3
           
INCAT K3
INCAT K3
INCAT K3
INCAT K3
INCAT K3
INCAT K3
HD1 (depuis 2007 - Nassau) - IMO 9160114 - Navire à passagers/Ro-Ro - 80,10x19,00x5,64 m - TE 2,16 m - JB 2 357 - JN 708 - PL 169 t - Ptot. 22 000 kW (4 mot. Ruston 16RK270 / 4 Water jets Kamewa) - Vmax. 50 nds - Cap. 400 passagers / 87 véhicules - Constr. 1998 (Afai Southern Shipyard-Panyu, Guangzhou, Chine) - Pav. BHS. Ex INCAT K3 (1999-2007- Gérant Northern Marine Management (Clydebank, Grande-Bretagne) - Pav. BHS) - Ex AFAI 8 (1998-1999 - Pav. POR).

GOLD EXPRESS

Jean-Claude Cornier

Profitant de la discussion sur les "Incat", voici le GOLD EXPRESS de la compagnie "L'Express des Iles". Il assure la liaison entre Pointe à Pitre, Marie-Galante et les Saintes. Sur la photo ci-contre, il arrive à "Terre de Haut" dans l'archipel des Saintes.

Roland Grard — Et voilà ce GOLD EXPRESS et le SILVER EXPRESS, à bord du TRAVELLER, destination Guadeloupe.

TRAVELLER (Amsterdam) - IMO 9204726 - Cargo de divers/PC - 100,5x20,4x11,1 m - TE 8,2 m - JB 6 714 - JN 2 888 - PL 8 729 t - P 7 800 kW (mot. Wärtsilä) - V 16 nds - Cap. 15 497 m3 - Constr. 2000 (Zhonghua, Shanghai) - Gérant Biglift Shipping (Amsterdam) - Pav. NDL.

GOLD EXPRESS et  SILVER EXPRESS, à bord du TRAVELLER (Photo Captain Wiersum)
GOLD EXPRESS et SILVER EXPRESS (03.11.2005)

20 décembre 2007

Yannick Le Bris — Vue du port de Brest en soirée et photo, prise avant-hier soir,
du PROVALYS au bassin 2 au port de Brest (prises de vues du quartier du Guelmeur).
PROVALYS

IVAN PRIBYLSKIY

Erwan Guéguéniat

Le 2 décembre, nous avions entrevu... seulement car noyé dans le soleil brestois..., le navire frigorifique IVAN PRIBYLSKIY. Le voici revenu à Brest ce jour, pour y recharger des poulets.


Benoit Dehaine — Nous avons déjà vu le COSTA ATLANTICA à quai. Le voilà arrivant (le 13.12.07) dans la baie de Fort de France (Cathédrale St Louis, Fort Saint-Louis...). Puis, accosté à la jetée de la pointe Simon, le paquebot OCEAN VILLAGE TWO (photographié le 18.12). Enfin, pour les amoureux des remorqueurs, voici le SERVIPORT II de la marine colombienne.
COSTA ATLANTICA
OCEAN VILLAGE TWO
SERVIPORT II
SERVIPORT II
COSTA ATLANTICA
OCEAN VILLAGE TWO
SERVIPORT II (Cartagena de Indias)
SERVIPORT II (depuis 1990) - IMO 7340825 - Offshore supply/Remorqueur - 58,48x11,80x5,21 m - TE 4,52 m - JB 871 - JN 334 - PL 1 040 t - Ptot 4 534 kW (deux mot.- deux hélices) - V 13,5 nds - Constr. 1975 (Drypool Group Ltd., Angleterre) - Gérant Serviport (Cartagena de Indias, Colombie) - Pav. COL. Ex PROTECTOR (1983-1990) - Ex SEAFORTH SAGA (1975-1983).
Yvon Perchoc — C'est son "petit frère", le SERVIPORT I qui avait pris en charge le CIUDAD DE OVIEDO, saisi à Fort de France pour trafic de drogue. Le convoi avait quitté la Martinique le 8 mai 2007 à destination de la Colombie.

19 décembre 2007

Philippe Lauga — Le KAPITAN GLAZACHEV (Arkhangelsk) est arrivé samedi matin à 8h30 à Bayonne avec 11 932 t d'urée. J'espérais qu'il appareillerait aujourd'hui, mais il reste encore près de 1 500 t de produit dans ses cales.
Question : à quoi sert le cône qui se situe sous la poupe, juste derrière la dérive du gouvernail ?
KAPITAN GLAZACHEV
KAPITAN GLAZACHEV
KAPITAN GLAZACHEV
KAPITAN GLAZACHEV
IMO 7531967 - Cargo de divers - 151,75x21,04x11,59 m - TE 8,69 m - JB 10 133 - JN 4 868 - PL 14 200 t - P 7 281 KW - V 15,7 nds - Cap. GRN 17 070 m3 - Constr. 1976 (Chantiers Stocznia, Gdansk, Pologne) - Propr./Gérant Northern Shipping, Arkhangelsk, Russie) - Pav. RUS. Navire de type Vlas Nichkov, 25 unités construites, toutes pour l'ex URSS.
Christian Herrou — A ma connaissance, cette pièce conique sur l'arrière du safran sert à protéger l'axe du safran en marche arrière dans les glaces. En effet, dans les glaces, il faut parfois faire une manœuvre qui se nomme en anglais "back and ramming" : le navire doit revenir en arrière dans son "sillon" puis prendre de l'élan pour attaquer de nouveau la glace. Lorsqu'il fait marche arrière, le safran doit être au neutre et protégé contre toute glace qui viendrait se coincer d'où cette pièce.
D'autres navires en escale à Bayonne et à Pasajes dans la rubrique Petits reportages

Christian Plagué — Cet après-midi dans le bassin de Penhoët à Saint-Nazaire, Darse 4, le cargo réfrigéré libérien HANSA BREMEN (Monrovia) en phase de déchargement de 3 131 t de fruits frais.
IMO 8802088 - 156,60x23,00x13,20 m - TE 9,51 m - JB 10 842 - JN 6 381 - PL 12 942 t - P 11 220 kW (mot. Bremer Vulkan 7L60MC) - V 21 nds - Cap. GRN 15 980 m3 / 206 evp - Grues 4 x 18 t - Constr. 1989 (Bremer Vulkan AG Schiffbau und Maschinenfabrik, Bremen) - Gérant Leonhardt & Blumberg (Hambourg) - Pav. LBR.

HANSA BREMEN
HANSA BREMEN

18 décembre 2007

LOCH MAREE

Erwan Guéguéniat — Nous venons de parler de la Geetsline. Voici la photo du LOCH MAREE qui, à un moment de sa "vie", s'est appelé GEETSCAPE. Je suppose qu'il appartenait à cette compagnie ?.
Ce navire frigorifique (futur ICE MUSIC), de Denholm Shipmanagement (Ecosse), est venu à Brest au moins une fois,(5e est, pour y charger du poulet) en 1978 ou 1979. Je l'avais trouvé magnifique. A noter que ce navire avait au moins un sister-ship, le LOCH LOMOND (futur PATAGONIAN PRIDE - même chantier - même armateur).
Photo Denholm

ICE MUSIC (2000-2006 / Portsmouth) - IMO 7342897 - Cargo réfrigéré - 157,38x22,51x13,49 m - TE 9,21 m - JB  - JN 4 312 - PL 10 746 t - P 13 827 kW - V 21,5 nds - Cap. 13 670 m3 - Constr. 1976 (Scotstoun Marine, Ecosse) - Pav. DMA. Ferraillé en 2006 (Chittagong, Bangladesh).
Ex RIO NEGRO VALLEY (1997-2000) - Ex CLAIRE S (1997) - Ex PACIFIC GALA (1996-1997) - Ex EASTCAPE (1993-1996) - Ex GEETSCAPE (1986-1993) - Ex LANGELLE (1984-1986) - Ex AL-SALAMA (1981-1984) - Ex LOCH MAREE (1976-1981).
Yvon Perchoc — Voici (à gauche) le LOCH MAREE sous le nom de GEESTCAPE. Il est photographié au large de la Désirade en mars 1987.
Et (à droite) son sister-ship, GEESTHAVEN, ex LOCH LOMOND, quittant le port de Roseau (Dominique) le 27 janvier 1989.
De fort beaux navires il est vrai
GEESTCAPE
GEESTHAVEN
PATAGONIAN PRIDE (1997-2000 / Limassol) - IMO 7342885 - Cargo réfrigéré - 157,38x22,51x13,49 m - TE 9,20 m - JB 10 808 - JN 4 312 - PL 10 792 t - P 13 827 kW - V 21,5 nds - Cap. 13 710 m3 - Constr. 1975 - Pav. CYP. Démoli en 2000.(Alang, Inde).
Ex PACIFIC KORU (1996-1997) - Ex STAR HAVEN (1993-1996) - Ex GEETSHAVEN (1986-1993) - Ex FASTELLE (1984-1986) - Ex AL SAHRA (1981-1984) - Ex LOCH LOMOND (1975-1981).

STELLANOVA

Françoise Massard — D'après le PAH, le STELLANOVA (Rotterdam) aurait récemment déchargé au quai Jean-Reinhart, au Havre, des colis lourds et encombrants. Il s'agissait des trois parties d'une tour de cracking destinée à l’usine Total Petrochemicals, dont une pièce de 68 t (32,20 x 7,35 x 5,20 m) et une pièce de 54 t (19,9 x 4,5 x 5 m). Ces deux colis ont été déchargés directement sur un camarteau (assemblage de madriers) avant d'être acheminés vers l’appontement de Total Petrochemicals situé sur la zone Industrielle. Le troisième colis, de 162 t (34,90 x 7,35 x 5,60 m), a été déposé directement sur une remorque routière.

IMO 9085730 - Porteur de colis lourds - 95,60x17,75x11,32 m - TE 6,81 m - JB 4 962 - JN 1 488 - PL 5 204 t - P 2 701 kW - V 14 nds - Constr. 1996 (YVC Ysselwerf BV-Capelle, Ijseel, Pays-Bas) - Gérant Jumbo Shipping - Pav. NDL

Photos Ronan Dolain
prises le 13.12.2007

STELLANOVA
STELLANOVA
STELLANOVA

Yvon Perchoc — Il a existé un précédent STELLANOVA, lui aussi transport de colis lourds, qui n'était autre que l'ancien français INTERNAVIS 2. Il navigue toujours, sous le nom de NORD SCAN MUMBAI (depuis 2006). Le voici à Pointe à Pitre en 1987.

NORD SCAN MUMBAI (Kingstown) - IMO 7736335 - Cargo de divers - 99,80x18,00x9,76 m - TE 5,4 m - JB 5 280 - JN 1 584 - PL 5 076 t - Ptot 4 266 kW (deux mot.) - V 12 nds - Grues 2 x 220 t - Cap. GRN 7 010 m3 / 192 evp - Constr. 1978 (Dubigeon-Normandie, Grand Quevilly) - Gérant Konvoy Maritime (Izmir, Turquie) - Pav. VCT.

Ex LUNDEBORG (2005) - Ex ASPENDOS (2004) - Ex PHENIX (2003) - Ex PERSEY (2001) - Ex GAJAH BORNEO (1995) - Ex STELLANOVA (1985) - Ex JUMBO STELLA TWO (1982) - Ex INTERNAVIS 2 (1978).

MANX LION MANX LION

Yvon Perchoc

Nous parlions récemment des "boucliers" à l'avant des navires, à propos de navires de la Geestline qui touchent régulièrement Fort de France, comme le SANTA CATHARINA. En voilà un autre exemple, celui du MANX LION (St. John's).

IMO 9163984 - PC - 147,98x24,50x12,20 m - TE 9,04 m - JB 11 153 - JN 5 284 - PL 16 833 t - P 9 480 kW (mot. Mitsui Engineering 6S50MC-C) - V 18 nds - Cap. 1 122 evp - Grues 2 x 40 t - Constr. 1998 (Peene-Werft, Wolgast, Allemagne) - Gérant Scott Shipping Management (Port Saint Mary, Ile de Man) - Pav. ATG. Ex ARA J (2002-2007) - Ex SAFMARINE ITALIA (2000-2002) - Ex ARA J (1998-2000) - Ex SCL ITALIA (1998) - Ex SCHWERIN (1998) - Ex ARA J (1998).

Roland Grard — L'APL ATLANTIC (photo PAH) présente lui un "brise-lame" (je ne sais pas si c'est le terme exact pour ces structures) qui sert à protéger les conteneurs des coups de boutoir des vagues dans le mauvais temps. Ce n’est pas toujours suffisant, comme le montre l'autre photo : conteneurs déchargés à Abidjan d’un porte-conteneurs en provenance d’Asie. En mer comme à terre, il faut savoir ralentir quand la météo l'exige.

APL ATLANTIC
SAFMARINE GONUBIE (Hamburg) - IMO 9143233 - 188,05x30,00x16,75 m - TE 11,5 m - JB 23 897 - JN 10 474 - PL 30 258 t - P 17 940 kW (mot. H. Cegielski-Poznan 6RTA72U) - V 20 nds - Cap. 2 048 evp - Grues 3 x 45 t - Constr. 1998 (Stocznia Gdynia, Pologne) - Gérant Reederei Gebr Winter (Hambourg) - Pav. DEU. Ex LIBRA HOUSTON - Ex TMM VERA CRUZ - Ex APL ATLANTIC - Ex MAERSK GENOA - Ex COLUMBA.

17 décembre 2007

Roland Grard — Nous avons vu récemment pas mal d'anciennes photos (PAH) de pétroliers. En voici une autre (même source), celle d'un pétrolier de l’Auxinavi en cale sèche au Havre le 16 juin 1961.
Qui saura l’identifier ? Peut-être l'ANTINEA (cf. photo à droite) ?

ANTINEA - IMO 5019874 - 180,8x24,0 m - TE 12,2 m - JB 14 458 - JN 8 114 - PL 22 200 t - P 11 000 ch (8 096 kW) - V 16 nds - Constr. 1955 (Ateliers & Chantiers de France, Dunkerque). Ex PRAIA BRILHANTE (1975) - Ex ALBRICIAS (1973) - Ex ALBAZERO (1970).

ANTINEA
En cadeau, le CYBELE.(ci-dessous). Cf. d'autres photos de pétroliers de l'Auxinavi ici (NDLR).
CYBELE

CYBELE - IMO 5083253 - 171,0x22,3x12,4 m - TE 9,6 m - JB 13 498 - JN 7 689 - PL 20 177 t - Constr. 1954 (Nederlandsche D&SB). Ex  ALBANO (1968). Démoli en 1974 (Gandia, Espagne).

Yvon Perchoc — Je crois que l'on peut exclure l'ANTINEA en se référant au nombre de sabords sur le fronteau au niveau du pont sous la passerelle : l'inconnu en a 9 et l'ANTINEA en a 7. Je pencherais pour le DALILA qui, outre la mâture, répond à la même disposition de sabords (deux paires, un isolé, deux paires).

Jo Kerdraon — Je dirais DALILA vu sa taille. Les autres sont plus gros et ont une piscine. L'ANTINEA (Cie Africaine d'Armement) aurait une couleur de cheminée jaune et bleue mois marquée ? Doute...

Jean-François De Bie — Merveilleuse photo mais je ne pense pas qu'il s'agisse de l'ANTINEA, certains détails sont différents comme par exemple les manches á air et la porte sur le devant du château arriére ou la localisation des mâts de charge sur les matereaux avant (á l'avant sur Antinéa en abord pour pouvoir servir vers l'avant, ou vers l'arrière sur le navire en cale sèche).

Yvan Letellier — En comparant avec la photo ci-contre du DALILA, je ne trouve qu'un détail, la tuyère dans la cheminée absente sur cette photo mais bien visible sur celle de la cale sèche ci-dessus. Malgré l'angle de vue différent, elle devrait être visible. Cet élément a pu être ajouté ultérieurement ? Sinon les mâts, mâtereaux et mâts de charge sont à l'identique, ainsi que les aérations au sommet des mâts derrière le château avant.

DALILA

Erwan Guéguéniat — Sorties de mes archives ces photos prises à Emden début 2001,quand j'étais sur le CASTELLET (UECC). Celles du CSCL LONGKOU sont particulièrement intéressantes car c'est sa première sortie pour ses essais à la mer. Il y eut de longs coups de corne pour le saluer. A noter, sur l'avant, le "bouclier" particulièrement visible. Quant au SVENJA, c'était lui qui livrait les moteurs au chantier naval (au second plan, on voit d'ailleurs le CSCL  LONGKOU ou l'un de ses sister-ships sur cale).
CSCL LONGKOU
CSCL LONGKOU
SVENJA
SVENJA
CSCL LONGKOU (Monrovia)
SVENJA (Hamburg, actuellement Nassau)
CSCL LONGKOU (ainsi renommé dès 2001, bien que construit sous le nom de JUTURNA, puis devenu le CAP REINGA en 2007) - IMO 9226504 - 199,9x29,8x16,5 m - TE 11,55 m - JB 25 535 - JN 12 454 - PL 33 917 t - P 19 810 kW (mot. Hyundai 7L70MC) - V 22 nds - Cap. 2 452 evp (dont 400 reefers) - Grues 3 x 45 t - Constr. 2001 (Thyssen Nordseewerke, Emden, Allemagne) - Gérant Ges. für Maritime Dienstleistungen (Allemagne) - Gérant Maritime (Elsfleth, Allemagne) - Pav. LBR.
SVENJA (1996-2005, puis COUNTESS JULIA et, depuis cette année, KINE) - IMO 9145140 - Cargo de divers - 88,50x11,35x6,40 m - TE 4,95 m - JB 2 061 - JN 1 161 - PL 3 000 t - P 1 125 kW (mot. Deutz MWM SBV6M628) - V 10,5 nds - Cap. GRN 4 162 m3 / 118 evp - Constr. 1996 (Slovenske Lodenice a.s., Komarno, Slovaquie) - Pav. BHS (actuellement).

CALIOPE
EDOIL

Régis Zaia — Photographiés à Sète le 13.12, voici le chimiquier/pétrolier CALIOPE, avec sa cargaison d'huile, et le pauvre EDOIL, à sa cinquième année de quai devant le Capiole... bientôt on ne verra plus la couleur de coque.

CALIOPE - IMO 9316555 - 121,4x19,2x10,8 m - TE 8,3 m - JB 7 064 - JN 3 430 - PL 10 813 t - P 4 457 kW - V 13 nds - Cap. 11 356 m3 - Constr. 2005 (Nokbong Shipbuilding, Geoje, Corée) - Gérant Lotus Shipping (Athènes) - Pav. PAN.

CALIOPE (Panama)
MANOILIS I - ex EDOIL (Panama)
NDLR — Construit en 1975 sous le nom de BISHO MARU, le navire "Edoil" ci-dessus navigue (pav. PAN) sous ce nom jusqu'en 1988 où il devient le THITA LION (pav. GRC) après son rachat par un armateur grec (Thita Transports). Il passe sous pavillon VCT en 1992 et est renommé KAPA LION (armement Kapa Shipping). Nouvel armateur (Essence Navigation - LBR) et nouveau changement de nom en 1995 : DYNAMIC OIL. En 2001, après un nouveau rachat (Carnival Entreprises), il prend le nom de EDOIL (pav. TON) et navigue pour le compte de Vernicos Shipping Enterprises. L'armement ayant abandonné équipage et navire lors de sa saisie à Sète (février 2003) pour de multiples défaillances, il est de nouveau revendu (en 2003) à un autre armement grec : Newton Shipping qui le rebaptise MANOILIS I (pav. PAN). D'après Sextan.com du 19/04/2004, il serait devenu propriété de l'Etat français, via l'AGISM (Association pour la Gestion des Institutions Sociales Maritimes) qui avait demandé la saisie du navire pour se rembourser des 27 720 € d'avances sur salaire consenties aux marins abandonnés (qui ont pu regagner leurs pays en juin 2003).
MANOILIS I (ex EDOIL) - IMO 7501429 - Chimiquier - 60,13x9,99x4,20 m - TE 3,99 m - JB 684 - JN 300 - PL 1 016 t - P 883 kW - V 11 nds - Constr. 1975 (Kyoei Zosen KK, Mihara, Japon) - Pav. PAN.

Roland Grard — J'avais promis à un ami internaute une photo du porte-conteneurs HELENE DELMAS (deuxième du nom). J'ai retrouvé le document. Alors, pourquoi ne pas en faire profiter aussi le site Mar-Mar ? Et, surprise, le remorqueur accosté le long de son bord n'est autre que le FRESCO dont nous avons parlé il y a quelque temps.

HELENE DELMAS (1978-1987, puis 1989-1999 - La Rochelle) - IMO 7526704 - 189,16x27,01x16,21 m - TE 11,42 m - JB 20 537 - JN 9 287 - PL 24 946 t - Ptot 16 770 kW (deux mot. SEMT-Pielstick) - V 20,8 nds - Cap. 921 evp / GRN 34 575 m3 - Constr. 1978 (Chantiers de l'Atlantique, Saint-Nazaire). Ex  DIRECT FALCON (1989) - Ex PIAVE (1987-1989). Démoli à Alang en 1999.
HELENE DELMAS
Photo Chantiers de l'Atlantique
Sister-ships : IRMA DELMAS (II) - LUCIE DELMAS (III) - MARIE DELMAS (II).

Jacques Draoulec — Voici quelques photos du charbonnier panaméen PASHA BULKER qui a été confronté, en juin dernier, à une violente tempête (la plus violente depuis 30 ans en Australie) en rade de Nobby’s Beach, à Newcastle (au nord de Sydney), alors qu’il attendait pour entrer dans le port. Cette tempête du 08.06.2007, avec des vents soufflant à 100 km/h et des vagues de 18 m de haut, l'a poussé vers la plage, à 25 m du bord. Les 21 membres de l’équipage ont dû être hélitreuillés. Il a été renfloué le 2 juillet 2007, profitant d'une grande marée, trois remorqueurs et plusieurs treuils ayant été nécessaires pour déplacer ce vraquier de 40 000 t.
PASHA BULKER
PASHA BULKER
PASHA BULKER
IMO 9317729 - 225,0x32,2x19,8 m - TE 14,2 m - JB 40 042 - JN 25 259 - PL 76 781 t - P 9 230 kW (mot.Mitsui Engineering 2SA7CY) - V 14,5 nds - Cap. GRN 90 911 m3 - Constr. 2006 (Sasebo Heavy Industries, Japon) - Gérant Fukujin Kisen KK (Japon) - Pav. PAN.

Jean-Pierre Bruyas

Entrevoyant la silhouette du liner UNITED STATES sur la photo de l'ABEILLE n° 27 (infra), je rebondis sur l'info récente de rachat par la CMA CGM de l'US Lines. En effet, pour moi, US Lines c'etait avant tout le S/S UNITED STATES (cf. ci-contre, doc. Wikipedia). De 1952 à 1969, ce paquebot fut le plus grand jamais construit aux USA et le plus rapide. Il fut et reste le dernier grand paquebot classique détenteur du "Ruban Bleu" sur l'Atlantique Nord dans les deux sens.

Françoise Massard  Conçu par William Francis Gibbs, ce super liner atteignit en effet lors de ses essais en mer, en mai 1952, l'incroyable vitesse à l'époque, pour un navire de cette taille, de 43 nds. "Maiden voyage" le 03.07.1952 entre New York et Southampton, puis Le Havre. Le "Big U", puisque tel était son surnom, mit seulement 82 h pour traverser l'Atlantique, soit moins de trois jours et demi et une moyenne de l'ordre de 36 nds... ravissant ainsi le "Blue Riband" au QUEEN MARY que la "Dame" de la Cunard détenait depuis 1938 ! Sa vitesse de croisière sera ultérieurement de 32-33 nds

Avec une clientèle presque exclusivement anglo-américaine (et un peu allemande), il restera en service jusque fin 1969, date à laquelle il est désarmé et amarré à différents "quais de l'oubli"... jusqu'en 1992 où il est racheté par un armateur turc qui souhaite le transformer en navire de croisière. Le projet n'est pas mené à son terme, le paquebot est revendu et revient (en remorque...) aux US en juillet 96. Saisi en 1997 par le Gouvernement Fédéral pour dettes, il fut revendu en 2004 à la Norwegian Cruise Line qui souhaite le restaurer. En attendant que ce nième projet aboutisse, il mène des jours bien mornes dans le port de Philadelphie. A noter, au-delà de son luxe et de son confort bien connus, quelques particularités d'avant-garde comme l'emploi d'alliages d'aluminium ou la séparation en deux compartiments étanches de sa salle machines pour d'évidentes raisons de sécurité.

UNITED STATES (New York) - IMO 5373476 - 301,76x30,94x17,07 m - TE 9,82 m - JB 53 329 - JN 19 352 - PL 13 016 t - Ptot 127 832 kW (4 turbines à vapeur) - V 33 nds - Cap. 1 928 passagers (871 en première classe - 508 en classe cabine - 549 en classe touriste) / 1 093 membres d'équipage - Constr. 1952 (Newport News Shipbuilding and Dry Dock, Virginie) - Pav. USA. Désarmé.

Actualité... rappel : la CMA CGM (troisième armateur mondial pour le transport conteneurisé, avec l'an passé plus de 6 000 000 evp transportés à bord de ses 370 navires dont 110 en propriété) vient en effet d'annoncer, début décembre, un accord d'acquisition d'US Lines (USL), compagnie basée à Santa Ana (Californie). US Lines est déjà un partenaire maritime d’ANL, la filiale de CMA CGM positionnée sur les marchés Australien et Néo-Zélandais. Vu la complémentarité d'USL et ANL, cet accord "vise à renforcer le positionnement et l'offre d'ANL et permettra de proposer une solution encore plus globale sur le Trade triangulaire reliant la côte ouest des Etats-Unis, l'Australie, la Nouvelle Zélande et le sud de la Chine", dixit le N° 1 français.
USL exploite une flotte de navires affrétés (six PC de 1 100 evp et un de 1 350 evp) et emploie 113 salariés (CA estimé  pour 2007, avec environ 100 000 evp transportés : 145 millions de US$). "Les deux compagnies opèrent actuellement une flotte de huit navires dans un service tricontinental hebdomadaire. Les deux lignes, ANL et USL, continueront à fonctionner sous leurs propres marques et le management des équipes d'USL restera inchangé. Les équipes, composées de professionnels reconnus, ont fait d'USL un des leaders de son secteur. », souligne CMA CGM. NDLR


Remorqueur ABEILLE n° 27.... recherche d'informations
Pierre-Yves Corbel — Je cherche à mieux connaître l'histoire de l'ABEILLE 27, remorqueur commandé en juin 1955 aux Forges et Chantiers de la Méditerranée, site de Graville (Le Havre), pour la Société Cherbourgeoise de Remorquage et de Sauvetage (filiale de la Société Les Abeilles ?... à confirmer). Le remorqueur mesurait 28 m de long et avait une puissance de 1 200 ch (propulsion par deux moteurs diesel Deutz, deux hélices). Qu'est devenu ce remorqueur ? A-t-il navigué sous un autre nom ?
Question subsidiaire : à quelle date la flotte de remorqueurs français a-t-elle été équipée de moteurs diesel et quand a-t-elle adopté l'hélice-tuyère Kort ?
ABEILLE n° 27

Roland Grard — Curieux hasard, j'ai très récemment scanné quelques photos dont celle ci-contre (photo PAH) montant l'ABEILLE n° 27 accosté près de chez moi, enfin avant que les Abeilles ne déménagent, à l'occasion d'un départ du paquebot UNITED STATES.

Dans le livre «Les Abeilles, des navires, des hommes, une histoire» de Théodore Gazengel et Jean-Luc Déan, l’on peut lire : «…. Affecté uniquement au service portuaire du Havre jusqu’à son retrait en 1976. Vendu en 1978 aux Marocains qui le rebaptisent El KARIM II. En 1998, remisé dans le bassin de Casablanca, il flottait encore.»

Jean-Luc Dean Ce fut, bizarrement, le dernier remorqueur avec deux hélices alors que les tuyères Kort arrivaient. Je regarde ce que j'ai dans mes archives sur l'Abeille 27. A plus tard...
Photos Coll. J.-L. Dean (mai 1956)

NDLR — Deuxième partie de carrière (1978-1998) sous le nom de EL KARIM II (ex ABEILLE n° 27 1956-1978) - IMO 5001061 - 30,51(longueur hors tout)x8,70x4,20 m - TE 4,0 m - JB 235 - Traction au croc 15 t - Ptot  971 kW (1 320 ch) - deux moteurs Deutz / Deux hélices - Constr. 1956 (Coque n° 355 en acier riveté - Forges & Ch. de La Méditerranée, Le Havre) - Propr./Gérant Chérifienne de Remorquage - Pav. MAR (son port d'attache était Casablanca). Vendu en 1998 à un ferrailleur de Casablanca.

ABEILLE n° 27
ABEILLE n° 27

JLD — Voici, comme promis, quelques informations sur l'ABEILLE n° 27.

Remorqueur construit, au Havre, par les Forges et Chantiers de la Méditerranée et entré en flotte en 1956. Construction à quelque distance de la mer, d'où un lancement peu courant (via une grue, cf. photo ci-contre). La propulsion atypique de ce remorqueur (deux moteurs, deux hélices) à cette époque (1 an plus tard, les premières tuyères Kort faisaient leur apparition) est surprenante. Doit-on parler "d'accident industriel" ? Toujours est-il que ce remorqueur était peu facile à manœuvrer dans certaines conditions. Son système de propulsion ne fut pas renouvelé pour le service portuaire au Havre puisqu'en 56, l'ABEILLE n° 3 (500 ch et tuyère Kort) entrait en flotte, suivie en 1957 des ABEILLE n°  20 et ABEILLE n° 28 (1 500 ch, 23 tbp de traction et tuyère Kort) et en 1958 des ABEILLE N° 5 et ABEILLE N° 6 (500 ch et tuyère Kort).

En 1976, suite à l'entrée en flotte des remorqueurs Voight Schneider ABEILLE N° 9 et ABEILLE N° 10, les remorqueurs ABEILLE N° 27 et ABEILLE N° 20 furent retirés du service et vendus au Maroc. L'Abeille 27, rebaptisée EL KARIM II (cf. supra), était encore accostée en 1998,à l'état d'épave, dans un bassin du port de Casablanca. D'après les infos précédentes, il semblerait que le remorqueur ait été ferraillé la même année.
J'ignorais que l'Abeille 27 avait été construite pour la Société Cherbourgeoise de Remorquage et de Sauvetage (SCRS, filiale à 100% des Abeilles) mais c'est possible car l'ABEILLE N° 15 (dernier remorqueur vapeur, construit en 1952) ou l'ABEILLE N° 26 (remorqueur de sauvetage construit en 1952) furent construits pour la SCRS avant d'être mutés aux Abeilles Le Havre (montage comptable entre la maison mère et les filiales, sans doute).

Informations et photos : collection Théodore Gazengel

ABEILLE n° 27

Yvon Perchoc — Je profite de l'entrée du COSTA ATLANTICA (Genoa) le 13/12 au matin à Fort de France, pour présenter la situation du Fort Desaix, point de vue exceptionnel sur la baie.
COSTA ATLANTICA
COSTA ATLANTICA
COSTA ATLANTICA
COSTA ATLANTICA

IMO 9187796 - 292,56x32,20x13,60 m - TE 8,0 m - JB 85 619 - JN 53 437 - PL 8 600 t - P 62 370 kW - V 24 nds - Capacité 2 680 passagers / 902 membres d'équipage - Constr. 2000 (- Kvaerner Masa Yards, Helsink) - Gérant Costa Crociere (Italie) - Pav. ITA.


Documents plus anciens
Documents plus récents

Cette page appartient à www.marine-marchande.net, le site français de la marine marchande