La marine marchande au jour le jour,
pièces jointes diverses...

Petits
reportages


Documents plus anciens
Documents plus récents
Navires cités dans cette page ( cliquez sur leurs noms ) : - Ailbano - Alexandria - Albazero - Albricias - Anangel Argonaut - André L - Antinéa - Apostolos M - Ariane - Astron - Aurelia - Aurora - Beli - Bérénice - Bethsabée - Berge Sigval - Bie - Blue Moon - Bonnie - Brøvig Wind - Caputerra - CEC Star - Clasen Rickmers - CMA CGM Puma - Constellaton - Costa Serena - CSAV Atlanta - Cybèle - Dalila - Delmas Brazzaville - Delmas Filao - Deutschland - Esmeralda - Eships Agamid - Esperance - Fabiola - Fausta - Fesco Askold - Galeomma - Giuseppe Bottiglieri - Golfo di Genova - Hermione - Jean Guiton - Jean-Schneider - Jimmy Marsano - Kenza - Lady Begonia - Lilian - Lindengracht - Lorient - Louis Frédéric Dewulf - Lovo - Maersk Rochester - Malin - Moudi - MSC Lirica - NDS Provider - Ocean Quest - Orateca - Oristano - P&O Nedlloyd - Pilion - Praia Brilhante - Rhéa - Roxane - Runn - Saint-Roch - Sandoval - Savoie - Scandia - Seabourn Pride - See-Stern - Sénanque - Star Princess - Stolt Achievement - Stolt Kittiwake - Tombarra - Tridens - Umiavut - World Lake -

22 mai 2007

TOMBARRA

    
   
     Fabien Montreuil

Voici deux photos d'un navire récent (mis en service en septembre 2006) de la flotte Wallenius Wilhelmsen Logisitcs, le TOMBARRA (Southampton), qui a fait son escale inaugurale au Terminal Roulier du Havre au début de ce mois. Il y a embarqué 1 061 véhicules.

TOMBARRA
IMO 9319753 - 200x32,26 m - TE 10,5 m - JB 61 321 ums - JN 22 650 ums - PL 19 628 t - Constr. 2006 (Mitsubishi Heavy Industries, Nagasaki Shipyard) - Gérant Wilhelmsen Lines Car Carriers - Capacité 6 650 véhicules - Possibilité d'embarquement d'engis encombrants - Pav.GBR. Sister-ships : TOLEDO - TOPEKA - TORONTO - TORRENS - TORTUGAS.

21 mai 2007

Christian Plagué — Malgré ce temps gris et pluvieux, je n'ai pu résister au plaisir d'aller faire quelques photos du paquebot SEABOURN PRIDE (Nassau), arrivé hier en fin d'après-midi dans le Bassin de Penhoët à Saint-Nazaire. Arrêt technique probablement car il y avait beaucoup de monde à s'affairer autour du bateau, même dans l'eau (on distingue une palme sur la photo arrière du navire). Je n'en sais pas plus.
SEABOURN PRIDE
SEABOURN PRIDE
SEABOURN PRIDE
SEABOURN PRIDE
IMO 8707343 - 133,4x20,5x6,6 m - TE 5,4 m - JB 9 975 ums - JN 3 023 ums - PL 800 t - V 16 nds - Capacité 212 passagers - Constr. 1988 (SSW Schichau Seebeck Shipyard, Bremerhaven) - Gérant V.Ships Leisure SAM - Pav. BHS. D'autres photos ici.

Jean-Marc Cassou — Voici trois photos prises à Rouen, le 18 mai 2007, au bac de la Bouille. D'abord, celle du paquebot BLUE MOON, en escale entre le 18 et le 21.05. Ensuite, celles du porte-conteneurs / roulier NDS PROVIDER, un habitué du port de Rouen où il charge conteneurs et voitures à destination de l'Afrique.
BLUE MOON
NDS PROVIDER
NDS PROVIDER

Hervé Cozanet — Samedi, Florian LD nous montrait des photos, entre autres, du navire danois ORATECA. De mon côté, je vous en annonçais une visite succincte, faute de temps. Dommage car l'équipage était fort sympathique. En voici quand même quelques photos.
ORATECA
ORATECA
ORATECA
ORATECA
ORATECA
Le chargement d'huile de soja venait de se terminer et l'on attendait la fin des calculs de cargaison pour appareiller vers Liverpool. L'Orateca ne transporte que des huiles végétales, dans des cuves peintes en epoxy. Trafic assez simple, qui ne fatigue pas beaucoup les citernes. Navire en parfait état a priori malgré ses 25 ans d'âge.

J'ai également fait un tour rapide à bord du TRIDENS. Ce petit navire océanographique néerlandais faisait une courte escale à Brest au cours de sa campagne de mesures de la ressource en maquereaux divers. Il est armé par un équipage de 18 marins et 4 scientifiques.
TRIDENS
TRIDENS
TRIDENS
TRIDENS
TRIDENS
TRIDENS
 
Enfin, comme déjà évoqué, l'Abeille Bourbon a ramené l'UMIAVUT à Brest. J'avais entendu parler d'un incendie dans la machine, mais d'après le journal, il s'agissait d'une fuite de cylindre. Il est tombé en panne dans le rail d'Ouessant et il a dû être ramené d'autorité à terre. A confirmer toutefois.
UMIAVUT
UMIAVUT
UMIAVUT
UMIAVUT
UMIAVUT
UMIAVUT
Sur ces photos, on voit successivement : 1. le convoi arrivant devant le Minou (la remorque fait environ 300 m de long) - 2. arrivée devant la Pointe des Espagnols (la remorque a été raccourcie à moins de 50 m) ; le convoi est doublé par le Gas Legacy qui vient livrer du butane - 3. sur rade, prise en charge par les remorqueurs de port, ici l'Abeille Piriac, son collègue Iroise est occupé à l'accostage du Gas Legacy - 4, 5, 6.manœuvres dans le port et accostage.

20 mai 2007


Maxime Sallé — Baptême, hier soir, du COSTA SERENA, le dernier navire-amiral de Costa Croisières
Baptême à quai dans l'aprés-midi, puis spectacle pyrotechnique une fois la nuit venue. Le navire a été remarquablement mis en scène. Projecteurs sur la digue du large et sur la digue des Catalans, feux d'artifice tirés depuis la digue des Catalans et des pontons mouillés au milieu. Le Costa Serena était équipé, sur son flanc tribord, d'un rideau de flash light du plus bel effet. Des projecteurs télécommandés avaient été disposés partout sur le navire. Des motifs (sigle Costa, étoiles, nom du navire, etc.) étaient projetés sur le flanc trid. Une semaine de traavil pour tout préparer ! Trés beau spectacle.
COSTA SERENA
COSTA SERENA
COSTA SERENA
COSTA SERENA

IMO 9343132 - Navire de crosières - 290x36 m - TE 8 m - TA 52 m - JB 112 000 ums - Capacité maximale 3 700 (nombre total de lits) / 1 500 cabines (dont 500 avec balcon) - Equipage 1 100 membres - 17 ponts (dont 13 passagers) - V 20 nds - 13 bars - 5 restaurants - 3 piscines (dont 2 peuvent être couvertes) - Constr. 2007 (Chantiers Fincantieri) - Pav. ITA. Sister-ship : COSTA CONCORDIA.


Fabrice Lacroix — En réponse à une question posée par JCS, voici des photos prises (en 2005 et 2006) des chimiquiers STOLT ACHIEVEMENT (21.12.2005) et STOLT KITTIWAKE (27/10/06).
STOLT ACHIEVEMENT
STOLT ACHIEVEMENT
STOLT KITTIWAKE
STOLT ACHIEVEMENT - IMO 9124469 - Chimiquier/Pétrolier - 176,75x31,6x15,6 m - TE 11,85 m - JB 25 196 ums - JN 12 048 ums - PL 37 141 t - P 11 063kW - V 16 nds - Capacité 40 500 m3 - Constr. 1999 (Ateliers & Chantiers du Havre) - Gérant Stolt-Nielsen Transportation Group B.V. - Pav. CYM.
STOLT KITTIWAKE
- IMO 8920579 - Chimiquier/Pétrolier - 96x15,1x8 m - TE 6,2 m - JB 3 204 ums - JN1359 ums - PL 4 710 t - P 3 038 kW - V 12 nds - Capacité 4 862 m3 - Constr. 1993 - Pav. GBR.


Christian Plagué
— Le 17-05, arrivée à Donges 6 du navire OCEAN QUEST (Douglas) venu charger 33 000 t de fuels-oils lourds

OCEAN QUEST
OCEAN QUEST
OCEAN QUEST

IMO 9167162.- Pétrolier - 171x27,4x17,3 m - TE 11,8 m - JB 22 181 ums - JN 7 640 ums - PL 29 999 t - P 7 241 kW -  V 14,5 nds - Capacité 33 902 m3 - Constr. 2000 - Pav. IOM. Ex MAERSK ROCHESTER.

19 mai 2007


Hervé Cozanet — J'ai pu rapidement visiter, cet après-midi, le TRIDENS et le ORATECA (photographiés hier par Florian Le Dins). Accueil très chaleureux sur les deux, malgré ISPS. Je vous ferai partager cette visite un peu plus tard. J'ai aussi vu l'ABEILLE BOURBON ramener le cargo UMIAVUT, un des deux navires de la compagnie Inuit NEAS ; cf. ses caractéristiques ci-dessous.
UMIAVUT & ABEILLE BOURBON
UMIAVUT  & ABEILLE BOURBON
UMIAVUT
IMO 8801591 - Cargo polyvalent
(renfocé / colis lourds) / PC - 113,16x18,9x11,28 m - TE 8,54 m -
JB 6 037 - JN 3 602 - PL 9 587 t -
P 4 416 kW - V 15 nds -
Capacité 11 840 m3 / 567 evp -
Bigues pour colis lourds
(2x50 t max.) - Constr. 1988 (Japon) -
Pav. CAN. Ex LINDENGRACHT

J'ai également pu assister à l'appareillage du ESHIPS AGAMID (arrivé la veille au soir), après avoir déchargé ses carburants auto, et ce alors que le GAS LEGACY venait d'accoster pour livrer du butane. Le pilote est passé d'un navire à l'autre directement !
ESHIPS AGAMID
ESHIPS AGAMID
ESHIPS AGAMID


Jean-Pierre Bruyas

Contrairement à Georges Tanneau qui parlait de l'OPPELIA DELMAS, je n'ai pour ma part connu que le STIGMARIA "original", (photo ci-contre) comme pilotin pour mon deuxième embarquement (juillet-août 1960) : trois voyages USA/Canada... où j'ai commence à decouvrir le monde.
Un navire tout neuf. C'etait, je crois, son troisieme voyage. Très bien aménagé (air conditionné, etc.) et... la cabine de l'armateur pour le pilot..Chargements de charbon à Newport News et Newhaven, de mica à Halifax et un arret technique imprévu de 7 jours j à New-York...La vie est belle à 17ans...

STIGMARIA
Georges Tanneau — Nous avons fait, chacun de notre côté, des embarquements assez semblable. A bord du sistership du STIGMARIA, je veux dire l'OPPELIA (qui deviendra en 1968 le JULIEN DELMAS), les escales aux U.S.A. étaient les mêmes : Newport-New, Hamton-Road, avec Philadelphie et New Brunswick en plus. En Europe, il y avait Brest, Le Havre, Bordeaux, Marseille, Gênes, Savone et Venise. Aux Antilles : Barahona (Saint-Domingue) pour un chargement de gypse. En Afrique : Durban.
JACQUES d'ANGLEJAN
JACQUES d'ANGLEJAN

Michel Pelé

Un peu plus tard que vous (10.1968), j'ai fait un embarquement sur celui qui a servi de prototype à cette série de minéraliers dits "les 17 500 tpl" : le JACQUES d'ANGLEJAN. En plus de ce dernier, construit en 1959, il y avait les VULCAIN (1959),  STIGMARIA (1960), OPPELIA (1960), PENTELLINA (1961) et GRAVISIA (1963).
Photos : chargement de phosphates à Safi.



NDLR — Le jeune Florian Le Dins, 15 ans, est passionné de marine marchande et de photos. Il séjourne souvent à Camaret. Il était au rendez-vous hier matin, mais dans la brume il n'a pu qu'entendre passer le paquebot Aurora qui franchissait le goulet d'entrée à Brest. Sans se décourager, il s'est posté tout l'après-midi à la pointe des Espagnols, face à Ste Anne du Portzic. Il restait une très légère brume, mais il a pu admirer un trafic assez inhabituel qu'il a la gentillesse de nous faire partager. Merci à lui.

13h08 : l'ESHIPS AGAMID, entrant, croise le petit cargo hollandais ESPERANCE qui gagne le large — 13:56 : arrivée du feeder marocain KENZA — 13h59 : suivi du navire de recherche océanographique néerlandais TRIDENS — 16h09 entrée du cargo sablier ANDRE L, bien chargé.
ESHIPS AGAMID - ESPERANCE
KENZA
TRIDENS
ANDRE L
ESHIPS AGAMID - ESPERANCE
KENZA
TRIDENS
ANDRE L

ESPERANCE - IMO 9195640 - 88,60x12,50x7,00 m - TE 5,42 m - JB 2 545 ums - PL 3 800 t - Mot. MAK 8M20 - V 12 nds - Constr. 2002 (Damen) - Gérant Geuze Shipping - Pav. NLD.
KENZA - IMO 8914544 - JB 7 676 ums - 126,63x20,77x10,70 m - TE 7,51 - JN 4 076 ums - PL 5 999 t - Gérant IMTC (Maroc) - Pav. MAR.
TRIDENS (Gravenhague) - IMO 8821852 - 73,54x13,86 m - TE 5 m - JB 2 199 ums - JN 659 ums - P 2 x 3 240 kW - V 15 nds - Constr. 1990 - Propr./Gérant The Ministry of Agriculture, Nature Conservation and Fisheries (Pays-Bas).

 
16h50 : sortie du navire de croisières AURORA — 17h21 : entrée du transport d'huiles végétales danois ORATECA, qui passe devant le phare du Portzic — 17h57 : le feeder CEC STAR croise, en entrant, l'ABEILLE BOURBON qui sort pour porter secours à un navire victime d'un incendie dans la machine.
AURORA
AURORA
ORATECA
CEC STAR & ABEILLE BOURBON
Paquebot AURORA
ORATECA
CEC STAR & ABEILLE BOURBON
ORATECA - IMO 8023527 - Transport d'huiles végét. - 85x13,35x6 m - TE 4,75 m - JB 1 756 ums - JN 593 ums - PL 2 681 t - Constr. 1982 (Meltem BeykozTersanesi) - Gérant Simonsen - Pav DNK



Yvon Perchoc
— On a, à plusieurs reprises, évoqué ces derniers jours les navires Delmas, et en particulier à propos de l'OPPELIA ou encore de l'épopée des Kroumen relatée par Georges Tanneau. Mais qui reconnaîtra ce petit navire, justement de l'armement Delmas ?

Yves-Guy Bertrand — C'est le JEAN GUITON ! (3e du nom... avant le joli cargo du même patronyme évoqué dans la Complainte du Krouman). C'est le deuxième huilier armé par SNDV pendant quelques mois avant d'être renommé LOUIS FRÉDÉRIC DEWULF (II). Il avait failli s'appeler MONIQUE VIELJEUX. Cf. son "histoire" ci-dessous.
YP — Bien vu Yves. Il s'agit bien d'un des JEAN GUITON de Delmas Vieljeux. Il est moins connu, vu la briéveté de sa carrière sous ce nom. Masqué pour la devinette, son nom lui est restitué sur la vue ci-dessous. 71,2x10,8x4,8 m - TE 4,6 m - JB 1 304 tx - JN 639 tx - PL 1 700 t - P 971 ch (715 kW) - V 10 nds.
- 1947 construit par A/B Ekensbergs Varv Stockholm (Suède) pour Rederi A/B Rex (K.M.Källström) sous le nom de LOVO
- 1950 renommé BIE par Rederi A/B Transocean (Per Carlsson) Goteborg (Suède)
- 1951 renommé RUNN par le même armement (sous même pavillon)
- 1953 renommé JEAN GUITON ( du 24/04 au 08/11 ). Effectuera son premier voyage pour Dakar sous ce nom.
- 1953 renommé LOUIS FRÉDÉRIC DEWULF le 09/11 à Dunkerque
- A partir de 1954 pinardier à la descente sur la COA et huilier à la remontée
- 1963 renommé ORISTANO par Sarda Tankers S.P.A. (Italie)
- 1963 renommé CAPUTERRA, même armement (sous même pavillon)
- 1968 nom inchangé par Bulmar Compania Siciliana Di Armamento (même pavillon)
- 1980 démoli à Gènes
JEAN GUITON

 

SAVOIE


André Le Mens

Nouvelles internationales — Lu, dans Le Marin du 11 mai 2007, que l'armement belge Euronav a vendu son plus vieux pétrolier, le SAVOIE. Ceci, dans le cadre d'un renouvellement systématique de sa flotte. Navire à double-coque de 306 430 tpl construit en 1993 au Japon, sous le nom de BERGE SIGVAL pour l'armement norvégien Bergesen. Il avait été transféré en 2001 à la filiale française du groupe, The Green Tankers, puis était passé sous pavillon belge en 2004 lors de son acquisition par Euronav. Il a été vendu pour 60,7 millions d'euros. Le nom de l'acquéreur n'est pas cité.

IMO 9004528 - Pétrolier - 331,45x58,39x31,41 m - TE 11,83 m - JB 160 214 ums - JN 98 820 ums - P 26 075 kW - V 16 nds - Capacité 343 338 m3 - Constr. 1993 (Nippon Kokan KK).

18 mai 2007

Christian Plagué — Quelques nouvelles de Saint-Nazaire. A Montoir 4, le navire AURELIA (St John's) venu charger 3 940 t d'orge. A Montoir 3, le navire italien GIUSEPPE BOTTIGLIERI (Torre del Greco) venu livrer 56 016 t de tourteaux de soja. Enfin, au quai des Charbonniers, dans le Bassin de Penhoët, le joli navire SEE-STERN (St John's) venu livrer 298 t de pièces de moteurs.
AURELIA
Photos prises hier
GIUSEPPE BOTTIGLIERI
SEE-STERN
SEE-STERN

AURELIA - IMO 9147863 - Vraquier - 107,57x18,20x9,0 m - TE 6,63 m - JB 5 381 ums - JN 2 626 ums - PL 6 790 t - P 2 400 kW (mot. MAN B&W 6S26MC) - V 12 nds - Capacité GRN 9 729 m3 - Constr. 1998 (Denizcilik Bankasi T.A.O. Camialti Tersanesi, Istanbul) - Gérant Peter Döhle Schiffahrts-KG (Hambourg) - Pav. ATG.
GIUSEPPE BOTTIGLIERI - IMO 9175315 - Vraquier - 225x32,2x19,7 m - TE 4,3 m -  JB 39 385 ums - JN 24 519 ums - PL 75 285 t - P 10 800 kW - V 16,8 nds - Capacité GRN 85 158 m3 - Constr. 1999 - Pav. ITA.
SEE-STERN - IMO 9195561- Cargo de divers - 82,25x11,40x4,5 m - TE 3,42 m - JB 1 552 ums - JN 804 ums - PL 1 863 t - P 1 020 kw (mot. Caterpillar) - Constr. 2005 (Chernomorskiy Shipyard, Nikolayev, Ukraine) - Gérant See-Transit - Pav. ATG.


Roland Grard — Deux nouveaux venus à Abidjan, le CMA CGM PUMA (Monrovia) et le DELMAS BRAZZAVILLE (Monrovia). Pour ce dernier, nous prévoyons prés de 36 h d’opération. Il a d’ailleurs commencé avec quatre équipes en attendant l’arrivée du KUMASI qui vient faire plus de 700 conteneurs. Le Delmas Brazzaville a, quant à lui, plus de 1 600 mouvements à réaliser, l’équipe la plus lourde étant chargée de 650 boites.
CMA CGM PUMA
CMA CGM PUMA
DELMAS BRAZZAVILLE
DELMAS BRAZZAVILLE

CMA CGM PUMA - IMO 9208368 - 188,58x26,50x14,20 m - TE 10,50 m - JB 19 131 ums - JN 10 098 ums - PL 25 440 t - Capacité 1 716 evp - P 16 980 kW (Mot. Hudong Heavy Machinery 6L70MC) - V 20 nds - Grues (3 x 45 t) - Constr. 2000 (Hudong Shipyard, Shanghai) - Pav. LBR. Ex SCANDIA - Ex P&O NEDLLOYD.
DELMAS BRAZZAVILLE - IMO 9160401 - J195,58x30,20x16,80 m - TE 11 m - JB 26 131 ums - JN 10 106 ums - PL 30 730 t - P 20 874 kW (Mot. Hyundai Engine & Machinery Co. 7S70MC) - V 20 nds - Capacité 2 162 evp - Constr. 1998 (China Shipbuilding Corp., Kaohsiung) - Pav. LBR. Ex CSAV ATLANTA - Ex CLASEN RICKMERS.


Hervé Cozanet — Brest dans la brume ce matin, dommage pour les photographes qui guettaient à la fois l'arrivée de l'AURORA de P&O pour une escale de la journée, et la sortie du Celebrity CONSTELLATION, qui reprend son service après travaux. Florian, le "correspondant" de marine-marchande.net coté Camaret, avait prévu de se mettre en place à 6 h 30. S'il a eu le courage d'y aller? il n'a dû qu'entendre passer l'Aurora, utilisant le sifflet réglementaire.
AURORA
AURORA
AURORA
AURORA - IMO 9169524 - Paquebot de croisières - 270x32,2x11,5 m - TE 7,9 m - JB 76 152 ums - JN 40 037 ums - PL 8 486 t - P 58 800 kW (Mot. MAN) - V 24 nds - 10 ponts passagers - Capacité 1 874 passagers (939 cabines) / 850 membres d'équipage - Constr. 2000 (Meyer Werft, Papenburg, Allemagne) - Pav. GBR.
Le CONSTELLATION quitte le chantier de la Sobrena et gagne la haute mer
CONSTELLATION
CONSTELLATION
CONSTELLATION
Les remorqueurs ne sont la que pour la figuration, au cas où... Même pour sortir de la forme 3, le Constellation a manœuvré seul, gardant une trajectoire parfaite avec une aisance remarquable. C'est étonnant ces pods !
Petit détail, sur la proue, les lettres en tôle soudée ont été enlevées, remplacées par un bandeau tout fait en vynil quelconque, collé. Deux heures de travail pour refaire le nom, au lieu de deux jours.

17 mai 2007

Roland Grard — Il fait très chaud à Abidjan, d’où a appareillé ce matin le DELMAS FILAO (Limassol). Le SAINT ROCH a également appareillé pour mouiller à proximité des installations de Carena. Enfin, un gros vraquier, le PILION décharge de la sacherie dans la partie «conventionnelle du port.
DELMAS FILAO
DELMAS FILAO
SAINT ROCH
PILION
DELMAS FILAO - IMO 9324942 - PC - 147,87x23,25x11,5 m - JB 9 957 ums - PL 13 760 t - Constr. 2006 - Pav. CYP. Ex FESCO ASKOLD.
PILION - IMO 9100205 - Vraquier - 189x32x17,7 m - TE 11,6 m - JB 29 031 ums - JN 15 028 ums - PL 50 383 t - P 8 690 kW - V 14 nds - Capacité GRN 60 704 m3 - Constr. 1994 - Pav. CYM.
Fabien Montreuil — Deuxieme escale au Havre, hier, du STAR PRINCESS (Hamilton). Il y avait déjà fait une escale il y a juste deux ans et retouchera notre port le 23/09/07. Impressionnant, certes. Joli, affaire de goût. En revanche, de grandes plages aménagées pour les passagers sur les... 13 ponts auxquels ils ont accès. 5 piscines, 10 restaurants, etc.
STAR PRINCESS
STAR PRINCESS
STAR PRINCESS
STAR PRINCESS

IMO 9192363 - 289x36x14,25 m - TE 8,5 m - JB 108 977 ums - JN 73 347 ums - PL 10 852 t - Capacité 2 600 passagers (935 cabines extérieures - 366 intérieures) / 1 200 membres d'équipage - P  63 360 kW - V 22 nds - Constr. 2002 (Fincantieri, Monfalcone, Italie) - Gérant Princess Cruises Inc. (USA) - Pav. BMU. Sisterships : GOLDEN PRINCESS et GRAND PRINCESS.

Christian Plagué — Le 14-05, de passage dans l'estuaire de la Loire, le navire ALEXANDRIA (St John's, Antigua & Barbuda) de retour de Nantes après y avoir chargé 6 500 t d'orge. Le même jour, passant sous le Pont de Saint-Nazaire, le méthanier GALEOMMA (Singapore) venu livrer 58 373 t de méthane (photo de droite).
ALEXANDRIA
ALEXANDRIA
GALEOMMA
ALEXANDRIA - IMO 9053828 - Cargo de divers - 107,1x18,2x8 m - TE 6,15 m - JB 4 927 ums - JN 2 941 ums - PL 6 918 t - P 2 190 kW - V 12 nds - Capacité GRN 9 369 m3  / 260 evp - Constr. 1994 (Alexandria Shipyard, Egypte) - Pav. ATG.

Yannick Le Bris — Saviez-vous que les navires peuvent, aussi, être victimes de crevaison ? Changement de pneus en effet pour cette barge de 19,40 m de long sur 6 m de large, appartenant à la société Iroise Mer spécialisée dans l'aménagement de pêcheries de coquilles Saint-Jacques et dans divers travaux maritimes..


Roland Grard
— Coucher de soleil sur la lagune ce soir à Abidjan où le porte-conteneurs SANTA ROSA est travaillé avec «4 mains». Egalement une photo du roulier SAINT ROCH pris en charge par Carena pour des travaux de réparation sur la porte de sa rampe arrière.
SAINT ROCH
L’appareil qui est tenu en main par le "krouman moderne" de droite est un portable Teklogix qui remplace le stylo et la feuille de pointage, et permet la mise à jour en temps réel du système informatique du terminal.
SAINT ROCH (Nassau) - IMO 7724306 - Ro-Ro - 186,49x32,26x19,6 m - TE 10,62 m - JB 31 007 ums - JN 9 302 - PL 24 223 t - P 12 806 kW (Mot. Sulzer) - V 18 nds - Deux grues (5 et 40 t) - Constr. 1980 (Stocznia Komuny Paryskiej, Pologne) - Pav. BHS. Ex HOEGH BELLE.
Un petit aperçu de notre parc qui, comme vous pouvez le constater, est très dense. Bien évidemment, cela ne va pas sans compliquer sérieusement l'exploitation. Deux raisons à cela : une activité très soutenue tant à l’import qu’à l’export, c’est bon signe, et d’importants travaux de génie civil qui vont débuter dès lundi prochain, nous obligeant à libérer des aires de stockage.
Ces travaux consistent en la construction de voies de roulement en béton (longrines) destinées aux RTGs (Rubber Tyred Gantry) en cours de construction en Pologne. Les cinq premiers des huit commandés nous seront livrés au cours du quatrième trimestre. Ces engins nous permettront, dans un premier temps, de gérer l’import ainsi que les conteneurs en transbordement. A terme tout le terminal sera doté de RTGs. Pour ceux que cela intéresse, voir le site de notre fournisseur finlandais Konecranes, le modèle retenu pour Abidjan est 7 x 5, soit 7 rangées de conteneurs par bloc sur 5 de haut. La largeur de chacun d’entre eux approche donc les 27 m.
SAINT ROCH flottant sur un océan de conteneurs
SAINT ROCH

Pour les techniciens, une assistance de conduite DGPS autorisera une précision du roulage sur les longrines de l’ordre du centimètre. Lorsque le spreader posera un conteneur, le système informatique mettra en mémoire sa position exacte dans notre système informatique, par GPS pour ce qui concerne les cordonnées X et Y, tandis que la valeur Z sera déterminée par la longueur des câbles du spreader. Ces engins seront pilotés par des conducteurs 100 % ivoiriens. Nous devons en former 50 pour assurer le fonctionnement des huit premiers RTGs. Inutile de chercher des exemples de RTGs en France. En Europe, l’on en trouve guère qu'à Felixstowe et Algeciras. Ce type d’équipement permet de massifier les volumes traités lorsque les surfaces de stockage ne sont pas extensibles.


16 mai 2007

Fabien Montreuil — Faisant son escale inaugurale au Havre il y a un an, presque jour pour jour, le MSC LIRICA y est revenu ce dimanche (13.05). Arrivé sur rade un peu avant 7 h, il était à quai une heure plus tard. Courte escale puisqu'il repartait aux alentours de 19 h.
MSC LIRICA
MSC LIRICA
MSC LIRICA
MSC LIRICA
MSC LIRICA

Jean-Claude Sinnesael — En escale dans le port de Dieppe, le BRØVIG WIND (Farsund) .
IMO 9327281 - Chimiquier/Pétrolier - 96x14,2x7,65 m - TE 6,2 m - JB 2 889 ums - JN 1 348 ums - PL 4 279 t - Constr. 2005 (Selah Makina Sanayi ve Ticaret, Istanbul) - Gérant OSM Ship Management - Pav. NIS. Ex LADY BEGONIA.
BRØVIG WIND
BRØVIG WIND
BRØVIG WIND

15 mai 2007

WORLD LAKE
WORLD LAKE


Christian Plagué

Je reviens de Donges malgré le temps pluvieux. Le pétrolier WORLD LAKE arrivé hier est maintenant délesté de sa cargaison (ou presque). Je peux vous assurer qu'il est d'une taille impressionnante. Les deux photos ci-contre tentent de restituer partiellement cette impression.

Et, dans une autre gamme de dimensions, hier en fin d'après-midi, de passage dans l'estuaire, le cargo panaméen APOSTOLOS M de retour de Cheviré, après y avoir déchargé 3 610 t de phosphates naturels brut.
APOSTOLOS M
APOSTOLOS M
APOSTOLOS M
APOSTOLOS M
IMO 7514452 - 82,20x13,35x7,7 m - TE 6,4 m - JB 2 204 - JN 1 359 - PL 3 922 t - P 1 068 kW - V 9,5 nds - Capacité 4 839 m3 - Constr. 1978 - Pav. PAN. Ex LILIAN - EX MALIN - Ex BELI.


Bernard Torchy

Escales à Dunkerque


Christian Plagué — Hier, dans l'après-midi, arrivée à Donges 7 du pétrolier chinois WORLD LAKE (Hong Kong), en provenance du Havre, venu livrer 170 000 t de pétrole brut .
WORLD LAKE
WORLD LAKE
WORLD LAKE
WORLD LAKE

14 mai 2007

Visite complète du paquebot de croisière DEUTSCHLAND en escale à Brest hier (13.05.2007)
(sauf la salle des machines, code ISPS oblige)
DEUTSCHLAND
DEUTSCHLAND
DEUTSCHLAND
DEUTSCHLAND
par Hervé Cozanet

LORIENT

Yvan Letellier

Entre pontée de bois du Gabon et vieux navires, un lien tout trouvé : le LORIENT qui a fait partie de la flotte Delmas entre 1929 et 1943 (port d'attache : La Rochelle). Construit en 1921 à Newcastle (Tyne Iron Shipbuilding), ce charbonnier a eu une fin de vie mouvementée : échappant aux bombardements allemands de Dunkerque en mai 1940, il est arraisonné par les Anglais en février 1941 et coulera dans l'Atlantique Nord en mars 43, torpillé par un U-Boot..

115x16x7,3 m - TE 6,8 m - JB 4 185 tx - JN 2 545 tx - PL 6 950 t - V 9 nds.

L'épopée des Kroumen et le chargement / déchargement
des grumes de bois
sur la Côte occidentale d'Afrique
dans les années soixante-dix

par Georges Tanneau


Yvan Letellier — Vous évoquiez hier certains navires de la Compagnie Auxiliaire de Navigation. Or cette Compagnie m'avait envoyé, dans les années soxante, des cartes postales représentant certains d'entre eux. En voici quelques-uns.
FABIOLA
ESMERALDA
DALILA
CYBELE
FABIOLA
ESMERALDA
DALILA
CYBÈLE
ANTINEA
ESMERALDA - 220,50x29,71x15,17 m - TE 11,9 m - JB 27 990 - JN 16 348 - PL 45 539 t - P 18 700 ch (13 763 kW) - V 16,5 nds - Constr. 1957 (Chantiers de l'Atlantique, St-Nazaire). Devient BONNIE en 1972, puis ASTRON en 1976. Quitte la flotte Auxinavi après s'être échoué en avril 1978 suite à une avarie de barre.
DALILA - 192,32 x 26,44 x 14,20 m - TE 11,2 m - JB21 800 - JN 12 196 - PL 33 256 t - P 14 050 ch (10 340 kW) - V 16 nds - Constr. 1954 (Chantiers et Ateliers de St-Nazaire - Penhoët). Quitte l'Auxinavi en 1974. Démoli en 1978.
CYBÈLE - 170 x 22,29 x 12,43 m - TE 9,6 m - JB 13 498 - JN 7 689 - PL 20 177 t - 16 nds - Constr.1954 (Pays-Bas). Transféré en 1959 à la Cie Africaine d'Armement. Devient AILBANO en 1968. Ferraillé en 1974.
ANTINÉA - 174,20 x 23,88 m - TE 12,2 m - JB 14 458 - JN 8 114 - PL 22 200 t - P 11 000 ch (8 096 kW) - V 16 nds - Constr. 1955 (Ateliers & Chantiers de France, Dunkerque) pour la Cie Africaine d'Armement (filiale de l'Auxinavi). Devient ALBAZERO en 1970, puis ALBRICIAS en 1973 et PRAIA BRILHANTE en 1975. Et depuis ?
ANTINÉA
• ARIANE - 175,90 x 22,50 x 12,50 m - TE 9,88 m - JB 14 600 - JN 7 400 - PL 22 000 t - V 13 nds - Constr. 1949 (Chantiers et Ateliers de St-Nazaire - Penhoët). Quitte l'Auxinavi en 1966 et devient le SENANQUE, puis le SANDOVAL en 1968, avnt d'être désarné en 1974 à Singapour et démoli l'année suivante.
Sister-ship de l'ASTARTÉ
• BÉRÉNICE - Sister-ship du BETHSABÉE
ARIANE
BÉRÉNICE
RHÉA
 
ARIANE
BÉRÉNICE
RHÉA
• RHÉA - 135,46 x 18,90 x 10,42 m - TE 8,15 m - JB 7 813 - JN 4 185 - PL 10 874 t - V 12 nds - Constr. 1928 (Ateliers & Chantiers du Sud-Ouest, Bordeaux). Quitte la Flotte Auxinavi en 1953 et devient le JIMMY MARSANO en 1954, puis le GOLFO DI GENOVA en 1957.Ferraillé à la Spezia en 1968.
sister-ship : ROXANE.
CYBELE

Jean-Pierre Bruyas — Souvenir, souvenir... A gauche, une photo du CYBELE en chargement à Cap Lopez en août 1959. Ce fut mon premier embarquement comme Pilotin et mon seul embarquement sur cette compagnie Auxinavi et sur la COA. J'en garde un souvenir formidable. Meme pour un "petit" tanker comme celui-ci, il fallait quand meme plus de 24 h pour charger et j'avais eu le temps de passer une demi-journee a Port-Gentil.

 

13 mai 2007

DEUTSCHLAND DEUTSCHLAND

Hervé Cozanet

Il ne faisait pas beau à Brest ce matin. J'étais, avant 7 h, posté du coté du Minou pour guetter l'arrivée du DEUTSCHLAND. Le parapluie d'une main et l'appareil de l'autre, en essayant de ne pas trop bouger malgré le vent... Le voici passant la roche Mengam, puis évitant devant le poste à quai, sous une bonne averse. Un bien beau paquebot que j'ai pu, ensuite, visiter longuement, sauf la machine, malheureusement. Je vous montrerai cela bientôt.


Christian Plagué

Hier 12-05, à Montoir 3, le navire grec ANANGEL ARGONAUT (Le Pirée) venu livrer 50 321 t de tourteaux de soja.

IMO 8005123 - 222,63x32,25x18 m - TE 12,8 m - JB 36 782 - JN 20 868 - PL 65 668 t - P 10 355 kW - V 14 nds - Capacité GRN 76 000 m3 - Constr. 1981 (Mitsui Eng. & Shipbuilding, Japon) - Gérant Anangel Maritime Services Inc. (Grèce) - Pav. GRC.

ANANGEL ARGONAUT
ANANGEL ARGONAUT

C'est dimanche, l'occasion pour certains de fouiller dans les archives...
Roland Grard — L'HERMIONE, de l'Auxinavi, à Brest dans des années fin 70 - début 80.
HERMIONE
HERMIONE
HERMIONE
HERMIONE
Construit en 1971 par les Chantiers de l'Atlantique (Saint-Nazaire) pour la Cie Auxiliaire de navigation. Passe aux couleurs de Total en 1978, après la fusion de l'Auxinavi avec la Cie Navale des Pétroles et devient le MOUDI en 1982, après sa transformation (par les Ateliers Français de l'Ouest, St-Nazaire) en navire-dépôt mouillé à Douala.
329,60 x 48,16 x 25,0 m - TE 19 m - JB 111 804 tx - JN 86 081 tx - PL 225 703 t - P 32 400 ch (23 846 kW) - Deux turbines Stal Laval / Une hélice - V 15 nds - 33 membres d'équipage (dont 10 officiers).
Jo Kerdraon — Toujours de l'Auxinavi, le FABIOLA à Marseille (photo de gauche, où il a perdu la partie blanche de sa "robe" d'origine) et à Bougie (Algérie, photo de droite).  
FABIOLA
FABIOLA
Construit en 1959 par les Ateliers et Chantiers de France (Dunkerque).
234,94 x 30,60 x 16 m - TE 12 m - JB 32 124 tx  - JN 19 367 tx  - PL 50 622 t - P 22 775 ch (16 762 kW) - Deux moteurs 2T suralimentés B&W - V 17 nds.
Sister-ship : FAUSTA (construit en 1960).

Françoise Massard — Appartenant aussi à la flotte de la Cie Auxiliaire de Navigation, le BETHSABÉE, construit en 1952 par les Chantiers et Ateliers de Saint-Nazaire-Penhoët.

202,65 x 25,90 x 14,15 m - TE 10,75 m - JB 20 739 tx - JN 11 859 tx - PL 31 109 - P 13 725 ch (10 102 kW) - Deux moteurs 2T 8 cyl. B&W / Deux hélices - V max. 17 nds.
Sister-ship : BÉRÉNICE (construit en 1952 également).

BETHSABÉE
JEAN-SCHNEIDER


Michel Pelé
— Pour changer, voici un ex-navire de l'UIM (Union Industrielle et Maritime), le JEAN-SCHNEIDER, construit en 1958 aux Ateliers et Chantiers de France (Dunkerque).

172,50 (LPP 163 m) x 21,70 x 13,25 m - JB 15 228 tx - JN 4 568 tx - PL 9 806 t - P 6 714 kW) - Moteur 6cyl. Sté Alsacienne de Constructions Mécaniques de Mulhouse - V 15 nds - Capacité 22 157 m3 - 35 membres d'équipage (dont 9 officiers).
Sort de la flotte UIM en 1974 et devient le DANWOOD ICE , puis le DEEPSEA ICE en 1991, le FALCON ICE en 2000. Il navigue encore, mais sous le nom de FRONTIER ICE (IMO 5171189 - Gérant Aban Offshore Ltd (Inde) - Pav. PAN).


Yves-Guy Bertrand — Petit retour historique sur la Compagnie Auxiliaire de Navigation (CAN), d'après Jean Randier, dans son livre Histoire de la Marine Marchande française, des premiers vapeurs à nos jours.
Compagnie fondée en octobre 1912 par Henri Desprez et plusieurs amis (dont Francis Join-Lambert, NDLR), dans le but d'importer du charbon anglais du Pays de Galles pour les chemins de fer français.
Sa flotte charbonnière : cinq charbonniers (BERTHE / CONSTANCE / ISABELLE / HENRIETTE / MARIE-LOUISE) tous coulés en 14-18 sauf le dernier - un cargo acheté en Angleterre en 1919 (BÉRÉNICE) - trois cargos neufs construits en Angleterre en 1924 (ANNICK / ARLETTE / ANTINEA ; le quatrième ASTARTÉ abordé et coulé à son premier voyage) - Deux construits en France (CLIO / CYBÈLE) - Deux ex allemands (BRISEIS, dernier cargo de la CAN perdu en 32 sous Guernesey / BEAUCIS).
NDLR — En 1919, l'armement pétrolier français n'en est qu'à ses débuts. Hormis un navire de Pétrole-Transports, armé en 1912, seule la Standard Oil s'est lancée dans l'avenure. La CAN lui emboîte le pas la même année.
Sa flotte pétrolière : quatre pétroliers sont commandés en 1919, dont trois sister-ships en France (MYRIAM / MELPOMÈNE / MÉROPE / MONIQUE), série complétée de deux neufs (NAUSICAA / PALLAS commandé par Les Affréteurs Réunis et racheté après leur défaillance) et par rachat à la Société des Consommateurs de Pétrole de deux "médiocres bâtiments" en cours de construction (OMPHALE / OPHÉLIE). Dès 1924, la CAN était la flotte pétrolière la plus importante en France. (huit navires en exploitation, totalisant 75 000 tpl). En 1926, commande des deux premiers pétroliers français à moteur (sister-ships RHÉA / ROXANE).
Participation dans la Compagnie Française des Pétroles (CFP) avec l'espoir d'obtenir la partie transport, mais le conseil de la CFP décide de créer la Compagnie Navale des Pétroles. La CAN crée alors en 1920, avec Saint-Gobain, la Compagnie Africaine d'Armements (CAA). Premier cargo :CÉLIMÈNE, puis achat en 1923 de trois cargos de la Flotte d'État (DALILA / DIONÉE / DORINE, les deux derniers revendus en 1926 et rachat à la CAN de l'ANTINEA). Plus de cargos en 1930.
Acquisition en 1932 du HENRY-DESPREZ (ex SALAMBO sur cale, renommé à la mort de son Président-Fondateur) ; il était le plus grand pétrolier français à sa mise en service

HENRY-DESPREZ (doc. FM)
148,92x19,82x11,15 m - TE 8,7 m - JB 9 805 - JN 5 028 - PL 15187 t - V 14 nds - Constr. 1932 (Akt. B&W, Copenhague).
Saisi par les Allemands à Marseille le 06.12.1942. Torpillé et coulé par les Anglais le 03.06.1943 au NE de Messine (NDLR)

Entrées/Sorties de flotte : le MÉROPE est vendu en 1933 à la CAA qui se met au pétrole. Commande, en 1934, du SHÉHÉRAZADE qui entre en service en 1935, il était à son tour à son lancement le plus grand pétrolier français (174,90x21,85x12,03 - TE 9,42 m). Vente du NAUSICAA en 1935. Entrée en flotte du THÉODORA (1937) et du SALOMÉ (1938), sister-ship du SHÉHÉRAZADE.
La guerre terminée : deux navires fatigués (RHÉA / ROXANE) et deux très abîmés (THÉODORA / SALOMÉ), trois de ces navires reconditionnés ne reprirent la mer qu'en 1948. Arrivée de l'ASTARTÉ (1948) et de son sister-ship, l'ARIANE (1950) et affrètement coque nue de LA SEINE & LA SAÔNE, pétroliers de La Royale (1949). THÉODORA passe à la CAA en 1951. L'année 1952 voit la sortie des sister-ships BÉRÉNICE et BETHSABÉE (de nouveau les plus grands pétroliers du monde à cette date). Le T2 CÉLIMÈNE (ex LA MÈDE - ex DOBYTOWN) est acheté par la CAA.
Période d'expansion de 1952 jusqu'à la crise de 1973 : CYBÈLE & DALILA (1954) - ANTINEA (1955, commandé par la CAA) - ESMÉRALDA (1957) - FABIOLA (1960) et son sister-ship FAUSTA (1961) - GWÉNOLA (1965) - FLORA (ex HASSI-MESSAOUD des Chargeurs Réunis, racheté par la CAA en 1968) - GILDA (1970 ) - HERMIONE (1971). En 1970, la flotte des CAN & CAA comprend onze navires.
La CAN craignant d'être rachetée, un premier rapprochement a lieu avec la CFP. Acquisition des ISEULT & ISIS (1974), mais BÉRÉNICE / DALILA / FLORA / FABIOLA sortirent de la flotte de 1974 à 1976. En juin 1974, l'Omnium Français des Pétroles (majorité CFP) propose une OPE pour favoriser le groupe Total.
NDLR — La fusion de la CAN et de la CFP (plus précisément sa filiale la CNP, Compagnie Navale des Pétroles) en mars 1978 donne naissance à Total - Cie Française de Navigation.


Documents plus anciens

Cette page appartient à www.marine-marchande.net, le site français de la marine marchande