La marine marchande au jour le jour,
pièces jointes diverses...

Petits
reportages


Documents plus anciens
Documents plus récents

Navires cités dans cette page ( cliquez sur leurs noms ) : - Adeline Delmas - Arklow Venus - Aston Trader - Astro Polaris - Bretagne - Brunsgard - BW Odin - Cinderella - Club Med 1 - Club Med 2 - CMA CGM Platon - CMBT Effort - Colon - Constantia - Dana 1 - EAL Ruby - Enseigne Marie Saint Germain - Euro Florida - Eviacement III - Gamma I - Gianni D - Guatemala - Hermia - Hoegh Delhi - Hohenhorn - Internavis 2 - Jules Range - Jules Verne - Katingaki - Krokus - Ladoga-6 - Ladoga-13 - Ladoga-101 - Lafayette - LT Cortesia - Lydia - Maersk Privilege - Minerva Alice - Minerva Ellie - Moonta - Nissos Nios - Nord Scan Mumbai - Ocean Nova - Paula - Pertusola - Port-Anna - Royal Star - Sarpik Ittuk - Simon B - ST-1384 - St Nicholas - Sumise Maru - Tanav - Turkus - Unique Privilege - Vaccarès - Vera U - Wind Surf -


2 janvier 2008

Jean-François De Bie — Les "Dover Costguards" ont envoyé, ce matin, le remorqueur de sauvetage ANGLIAN MONARCH porter assistance au porte-conteneurs allemand LT CORTESIA qui s'est échoué tôt ce matin sur le banc Varne, à 9 miles au sud de Douvres.. Ce PC, avec un chargement conteneurisé de 42 785 t, naviguait dans la zone de séparation de trafic de Douvres, dans la voie "South West bound", faisant route de Thames Port à Suez. Heureusement aucun blessé n'est à déplorer parmi les 27 personnes à bord. Les premières investigations faites par l'équipage montrent que le navire n'a pas de voie d'eau et qu'il n'y a pas de risque de pollution. Les opérations de remise à flot sont prévues à la faveur de la marée haute (18h30 GMT).

LT CORTESIA

A gauche, lors de son escale inaugurale au Havre (photo Fabien Montreuil)


LT CORTESIA (Hambourg) - IMO 9293753 - 333,99x42,80x20,53 m - TE 14,5 m - JB 90 449 - JN 55 452 - PL 100 864 t - P 68 640 kW (mot. HSD Engine Co 12RTA96C-B) - V 25,2 nds - Cap. 8 084 evp - Constr. 2005 (Samsung Heavy Industries, Geoje, Corée) - Gérant NSB Niederelbe Schiffahrts (Buxtehude, Allemagne) - Pav. DEU.

A droite, photo Coastguards

LT CORTESIA


André Le mens

Voici le KROKUS quand il s'appellait EURO FLORIDA pour l'armement allemand Deppe Line.

EURO FLORIDA

Hervé Cozanet — Yannick Le Bris nous a montré le KROKUS à quai à Brest. On se souvient qu'il était venu là le 9 décembre, sur ordre des autorités, pour ré-arrimer sa cargaison chahutée par le mauvais temps. Il est toujours là, prêt à partir je crois, mais saisi en attendant le paiement des frais de remorquage. Il a passé quelques jours sur rade, puis est venu à quai, mais l'essentiel, sinon tout le travail, a été réalisé avec les moyens du bord. J'étais allé faire un tour le 18 décembre et j'avais été frappé par l'état de la pontée. Les marins étaient occupés à remettre de l'ordre et cela demandait beaucoup d'expertise, avec leurs bigues.
KROKUS
KROKUS
KROKUS
KROKUS
Sur la photo de droite ci-dessus, l'opérateur a en mains un boîtier de commandes pour les différents treuils qui permettent d'orienter la bigue et de hisser. Tout un art intéressant à observer. Sur la photo de gauche ci-dessous, on voit que les camions d'occasion sont chargés de vieux moteurs, plus en vrac que jamais. On souhaite du courage aux mécaniciens africains qui tireront parti de ces épaves, tout un art là aussi. A noter que les petits dégâts au pavois ont été réparés par soudure.
KROKUS
KROKUS
KROKUS
Quelques remarques. J'ai été surpris par le nombre impressionnant de sabords. Ce navire embarquait-il des passagers, ou bien avait-il simplement un équipage pléthorique et du coup était-il pourvu de vastes locaux d'habitation ? J'aurais bien aimé le visiter, mais cela ne fut pas possible étant donné les circonstances. Un bien beau cargo en tout cas à mon avis.
Enfin, de loin, j'ai eu l'impression que le navire avait de l'arc. Peut-être est-ce une illusion d'optique. J'ai voulu vérifier en lisant les tirants d'eau, mais il n'y a pas d'échelle de tirants d'eau au milieu, donc impossible de contrôler.

Yannick Le Bris — Voici ma première photo "mar mar" de l'année, celle du KROKUS (Valletta) prise hier matin 1er janvier 2008 (vers 11h) à Brest.

Ex TURKUS (1998-2007) - Ex HERMIA (1996-1998) - Ex CMBT EFFORT (1995-1996) - Ex HERMIA (1992-1995) - Ex GUATEMALA (1991-1992).- Ex EAL RUBY (1989-1991) - Ex EURO FLORIDA (1987-1989) - Ex GUATEMALA (1979-1987).

KROKUS
LYDIA


Yvon Perchoc

Destin singulier.en effet...
Voici une vue du LYDIA lorsqu'il naviguait sous pavillon grec. Des traits somme toute assez grossiers et, finalement, il est presque que plus joli après transformations, au sec à Port-Barcares.


Jacques Draoulec — En cette période ludique, laissez-moi vous conter l'histoire du LYDIA devenu "paquebot des sables"...Un site lui est consacré : Lydia-MOONTA
Le LYDIA est un paquebot typique des années 30. Son histoire est assez classique pour un navire de cet âge, si ce n’est sa fin originale.
Construit au Danemark dans les chantiers navals Burmeister et Wainpour pour le compte de l’armement australien Adelaïde Stemship Company Ltd, ce paquebot a été lancé en juin 1931 et reçoit le nom de MOONTA. Jusqu’en 1955, il fera des croisières dans les eaux australiennes avant d’être revendu à la compagnie grecque Hellenic Mediterranean Lines qui double sa capacité en passagers (il passe de 140 à 280). Ainsi modifié, il se voit affecté à la ligne Beyrouth-Marseille et change de nom : il s’appelle désormais LYDIA. Désarmé en 1967, il est revendu à la Semeta dont le président, Gaston Pams, cherchait un symbole fort pour marquer la renaissance des futures stations balnéaires du Barcarès et de Leucate (Roussillon). Ensablé, il sera le premier bâtiment de la côte. Il sera revendu en 1974 à un groupe japonais qui y construit une discothèque et un casino. Puis il passera au groupe Partouche qui relance le casino. Le LYDIA se trouve à Port-Barcarès, après la ville de Bacarès. A la sortie du village, il suffit de retourner vers la plage.
LYDIA
LYDIA
LYDIA
LYDIA
LYDIA
LYDIA

LYDIA - Navire de croisière - Longueur 90 m - Cap. 280 passagers - Constr. 1931. Désarmé en 1967 et reconverti en restaurant, musée, casino. Ex MOONTA. Personnellement je le baptise « Oncle Piscou »


Christian Plagué — Dernière photo de 2007 : à Donges 4, le LPG BW ODIN (Singapour) venu livrer 16 085 t de propane (photo du 31.12) et première photo de 2008 : à Donges 7, le pétrolier grec ASTRO POLARIS (Le Pirée) venu livrer 126 593 t de pétrole brut (photo du 01.01).
BW ODIN
ASTRO POLARIS
ASTRO POLARIS
BW ODIN - IMO 9292101 - JB 25 994 - PL 29 216 t - Constr. 2005 - Gérant: BW GAS ASA (Oslo)..
ASTRO POLARIS - IMO 9281152 - 264x48x23,1 - JB 80 620 - PL 158 982 t - Constr. 2004 - Gérant: Kristen Navigation Inc (Athènes).

1er janvier 2008

Merci pour vos vœux en images et pour tous vos autres nombreux messages

J.M. Cassou
J.F. De Bie
B. Donne
J. Draoulec
P. Lauga
F. Effel

A. Le Mens
F. Malgorn
Y. Perchoc
M. Rodriguez
C. Plagué

Y. Le Bris
B. Torchy
G. Justaffre
A. Déchorgnat


Et, à notre tour, meilleurs vœux 2008 de l'équipage
à tous les passagers du navire marine.marchande.net

J.P. Estas
H. Cozanet
F. Massard

31 décembre 2007

Yvon Perchoc — Avec quelques heures de retard sur la métropole, le dernier coucher de soleil
sur la Martinique. Il était 17h44 (heure locale) tout à l'heure.

Régis Zaia — Dernières photos de l'année à Sète: le SIMON B livrant des pales d'éoliennes (photo du 27.12) et le cimentier EVIACEMENT III (photo du 31.12.2007).

SIMON B (St. John's) - IMO 8509844 - Cargo de divers - 87,99x12,80x7,45 m - TE 5,26 m - JB 2 590 - JN 1 148 - P 875 kW (mot. Klöckner-Humboldt-Deutz 6M628) - V 11 nds - Cap. GRN 4 763 m3 / 153 evp - Constr. 1985 (J.J. Sietas KG Schiffswerft GmbH, Hamburg) - Gérant Buck Bereederungs GmbH, Cuxhaven, Allemagne) - Pav. ATG. Ex PAULA.

SIMON B
EVIACEMENT III

EVIACEMENT III (Chalkis) - IMO 7396147 - Cimentier - 117,30x16,41x8,21 m - TE 6,92 m - JB 4 142 - JN 2 367 - PL 7 062 t - Ptot 3 310 kW (deux mot. / une hélice) - V 13,5 nds - Cap. 6 117 m3 - Constr. 1975 (Kagoshima Dock & I.W, Japon) - Gérant Mylaki (Le Pirée) - Pav. GRC. Ex SUMISE MARU (No. 2) (1975-1999). .


BRETAGNE
BRETAGNE
Jean-Marc Cassou
En ce dernier dimanche 30.12 de l'année 2008, au passage d'eau de Jumièges, plusieurs navires à la montée.
Ci-contre, le ferry BRETAGNE de la B.A.I., qui fait escale à Rouen pour les fêtes de fin d'année (Noel et jour de l'An).
Ci-dessous, à gauche, le porte-conteneurs CMA CGM PLATON, qui opère sur la ligne Europe du Nord - Guyane - Nord Brésil. ll fait partie d'une série de six navires desservant cette ligne, dont le CMA CGM HERODOTE et le CMA CGM HOMERE. A droite, le cargo de divers ADELINE DELMAS, un habitué du port de Rouen, venu charger du grain au silo et de la farine en sacs.
CMA CGM PLATON
CMA CGM PLATON
ADELINE DELMAS
ADELINE DELMAS
CMA CGM PLATON - IMO 9362437 - 170,0x27,2x14,0 m - TE 9,2 m - JB 17 300 - PL 19 430 t - P 15 820 kW (mot. Man B&W 7S60MC-C) - V 19 nds - Grues 3 x 40 t - Cap. 1 691 evp (dont 240 reefers) - Constr. 2007 (Hyundai Heavy Industries, Samho, Corée) - Gérant CMA CGM (Marseille) - Pav. GBR.

30 décembre 2007

Regis Zaia — J'ai photographié à Sète, le 20 décembre, ce navire sur lequel je me suis interrogé. Cet ASTON TRADER (Taganrog) fait-il partie de ces "Ladoga" récemment évoqués ? Il débarquait 2 100 t de pétrole raffiné.
Alain Déchorgnat — Non, ce n'est pas un "Ladoga". Equasis le donne comme étant un "vegetable oil tanker". Les Ladoga sont des "general cargo ship".
ASTON TRADER
ASTON TRADER
Yvon Perchoc En effet, l'ASTON TRADER ne fait pas partie des séries "Ladoga". Son premier nom, pas très poétique, était ST-1384. C'était à l'origine un cargo.
IMO 8872514 - Huilier - 86,00x12,20x3,50 m - TE 2,50 m - JB 1 910 - JN 593 - PL 1 230 t - Ptot 920 kW (deux mot.) - V 10 nds - Cap. 2 588 m3 - Constr. 1986 (Brodogradiliste Boris Kidric, Apatin, Serbie) - Gérant Trader Shipping-Rostov (Rostov-na-Donu, Russie) - Pav. RUS. Ex ST-1384 (1986-2004).

MINERVA ELLIE
MINERVA ELLIE
Christian Plagué — Ce matin, à Donges 7, le pétrolier grec MINERVA ELLIE (Piraeus) venu livrer 100 000 t de pétrole brut:

IMO 9297321 - 243,59x42,00x21,30 m - TE 14,77 m - JB 58 156 - JN 31 033 - PL 103 194 t - P 14 511 kW - V 14,5 nds - Cap. 113 017 m3 - Constr.2005 (Samsung Heavy Industries, Geoje, Corée) - Gérant: Minerva Marine Inc (Athènes) - Pav. GRC

Egalement ce matin, mais à Montoir charbon, le vraquier maltais GIANNI D (Valletta) venu livrer 65 016 t de charbon (ci-dessous à gauche). Enfin, à Montoir liquides, le gazier italien PERTUSOLA (Genoa) venu livrer 11 800 t d'ammoniac liquéfié (à droite ci-dessous).
GIANNI D - IMO 9120322 - 224,90x32,20x18,85 m - TE 13,87 m - JB 40 538 - JN 24216 - PL 69 100 t - P 10 500 kW - V 14,3 nds - Cap. GRN 86 330 m3 - Constr.1998 (VAT Sudnobudivnyi Zavod Okean, Mykolayiv, Ukraine) - Gérant Goldenport Shipmanagement (Athènes) - Pav. MLT. Ex ST NICHOLAS (1995-2002).

PERTUSOLA
- IMO 9147394 - 145,18x22,00x14,50 m - TE 10,10 m - JB 12 800 - JN 4 600 - PL 17 670 - P 7 800 kW - V 15 nds - Cap. 17 865 m3 - Constr.1999 (Sestri Cant. Nav. SpA, Gênes) - Gérant Carbofin SpA (Gênes) - Pav. ITA.
GIANNI D
PERTUSOLA

Discussion autour des navires fluvio-maritimes du type "Ladoga"

François Malgorn — Quelqu'un pourrait-il me dire de quel type de motorisation sont équipés les fluvio-maritimes de type "Ladoga" ?

Alain Déchorgnat — Il y a, à ma connaissance, plusieurs types de Ladoga : les LADOGA 1 (1972), les LADOGA 10 (1978) avec deux diesels NVD48A2U et les LADOGA 101 à 108 (1988) avec deux diesels 6VDS26/20AL. Voir, par exemple, les sites Russian river ships et NWSC pour plus d'informations.
Yvon Perchoc — Comme dit précédemment, il existe plusieurs types de LADOGA. SeaWeb donne les précisions suivantes.
— Les plus anciens, avec château arrière (deux types différents mais mêmes moteurs) : 2 oil engines driving 2 FP propellers - total power 1 280 kW (1 740 hp) - service speed 12,00 nds
- Engine builder: VEB Schwermaschinenbau Karl Liebknecht - SKL (Magdeburg) - 2 x 6NVD48A-2U, 4 Stroke, Single Acting, Unknown Cyl Arrangement - 6 Cy. 320 x 480, Mcr: 640 kW (870 hp).
— Les plus récents, avec passerelle à l'avant (numéro > 100) : 2 oil engines with clutches, flexible couplings & reverse reduction geared to screw shafts driving 2 FP propellers at 321 rpm - total power: Mcr 882 kW (1 200 hp) - service speed: 10,30 nds
- Engine builder: VEB Schwermaschinenbau Karl Liebknecht - SKL (Magdeburg) - 2 x 6VDS26/20AL-1, 4 Stroke, Single Acting, Unknown Cyl Arrangement - 6 Cy. 200 x 260, Mcr: 441 kW (600 hp).
Ci-dessous, les trois types de LADOGA, fidèles visiteurs du Légué.

LADOGA-6
LADOGA-13
LADOGA-6 (10.05.2000)
LADOGA-13 (04.05.2000)
LADOGA-101 (03.2000)
DANA 1 (Belize) - IMO 7310973 - Cargo de divers - 81,01x11,76x5,62 m - TE 4,01 m - JB 1 494 - JN 641 - PL 1 885 t - Ptot 1 280 kW (deux mot.) - V 12 nds -  Cap. 2 564 m3 - Constr. 1973 (Reposaaren Konepaja Oy, Reposaari, Finlande) - Gérant Frim (St Petersburg) - Pav. BLZ. Ex LADOGA-6 (1973-2000, pav. RUS).
LADOGA-13 (St Petersburg) - IMO 7614628 - 80,96x11,76x5,59 m - TE 4,0 m - JB 1 590 - JN 673 - PL 1 855 t - Ptot 1 280 kW (deux mot.) - V 12,25 nds -Cap.GRN 2 635 m3 / 62 evp - Constr. 1978 (Rauma-Repola Oy, Uusikaupunki, Finlande) - Gérant Volga-Neva Ltd (St Petersburg) - Pav. RUS.
LADOGA-101 (St Petersburg) - IMO 8700010 - Cargo de divers - 82,50x11,25x5,80 m - TE 4,0 m - JB 1 853 - JN 695 - PL 2 075 t -  Ptot 882 kW (deux mot.) - V 10,3 nds - Cap. GRN 3 047 m3 / 84 evp - Constr. 1988 (Rauma-Repola Oy, Uusikaupunki, Finlande) - Gérant Volga-Neva Ltd (St Petersburg) - Pav. RUS.
Sister-ships : LADOGA-102 à 108.

29 décembre 2007

JULES VERNE
Roland Grard — Alors que l'on reparle de terminal gazier au Havre Antifer, voici deux photos PAH d'un vétéran dont l'essentiel de la carrière à consisté à décharger du gaz au Havre : le JULES VERNE. Equasis le donne "Laid-up", quelqu'un en sait-il plus ?
JULES VERNE

Françoise Massard — Selon des infos remontant à début novembre (2007), il est toujours en service, sous le nom de CINDERELLA (port d'attache Kingstown), sous pavillon St Vincent et Grenadines. Son propriétaire serait la Blue Sky LNG Corp depuis 2004.

IMO 6500167 - LNG - 201,02x24,81x1-,46 m - TE 7,82 m - JB 22 062 - JN 6 619 - PL 13 400 t - P 8 826 kW - V 17 nds - Cap. 25 500 m3 - Constr. 1965 (Ateliers & Ch. de Seine Maritime, Le Trait). Devient JULES RANGE en 1988, puis CINDERELLA en 1989.


RG — Et qui identifiera tous les navires présents sur cette photo ci-dessus (à gauche) ? Un peu d'aide : je vois un "explorateur" des Chargeurs Réunis, le FRANCE, et également l'ANTILLES.

Jean-Claude Cornier — Je suggère déjà, pour le troisième, un navire de Norddeutscher Lloyd (un "Stein") et, pour le cinquième (devant le FRANCE), un "C" de la Transat (CARIMARE, CARBET ?).

Yvon Perchoc — A part ceux déjà nommés, je n'ai pu vraiment identifier que le quatrième, le sud-africain S A VERGELEGEN, après transformation (1970). C'est la présence d'un mât Stulken devant et surtout derrière le château, qui singularise ce cargo. La taille plus imposante du Stulken avant permet de le choisir par rapport à deux autres cargos semblables, S A MORGENSTER et S A CONSTANTIA, mais dont les Stulken AV et sont AR sont identiques.

RG — Ce n'était pas un piège, mais une vraie interrogation de ma part. Or, il se trouve que j'ai, depuis, retrouvé une autre photo (ci-contre) qui semble être un gros plan de la précédente, fait au même moment. Et, au dos, figurent trois noms : DUPLEIX, CETINJE, MOSELSTEIN, plus donc le S A VERGELEGEN.


Jacques Draoulec — Quelques photos de l'OCEAN NOVA (Nassau), envoyées d'Ushuaia par un ami, le Cdt Frank. Ce navire, commandé par des officiers Danois rompus à la navigation polaire, navigue dans les glaces de l'Antarctique et dans les eaux de l’ouest du Groenland. Ces photos ont été prises entre le 07.12.06.et le 14.01.07.
OCEAN NOVA
OCEAN NOVA
OCEAN NOVA
Le navire a été rénové en 2000 et 2006. Il comporte un poste fermé d’observation à l’avant du salon sur le pont supérieur pour offrir un voyage encore plus confortable.

IMO 8913916 - Navire à passagers - 72,80x11,28x7,07 m - TE 3,66 m - JB 2 183 - JN 786 - PL 163 t - P 1 470 kW - V 13,5 nds - Cap. 96 passagers / 22 membres d'équipage - Constr. 1992 (Orskov Christensens Staalskibsvft, Frederikshavn, Danemark) - Armement Arctic Umiaq - Gérant International Shipping-Miami (USA) - Navire affrété par le croisiériste Quark Expeditions - Pav. BHS. Ex SARPIK ITTUK (1992-2007).

Roland Grard — M'étant replongé dans mon dossier "Navires frigorifiques", j'en retrouve un que je ne sais pas identifier (X STAR), photo faite du temps où je fréquentais assidûment les quais du port de Brest. Nous avons parmi nos membres plusieurs "traducteurs" cyrilliques, en auront nous un pour le grec ? On distingue "AU" gravé sur la coque. La cheminée me semble être celle de l'armement Retsis (?).
L'un des tout premiers navires à bord duquel je suis monté avec un pilote à l’extérieur du Goulet de Brest était le KHALIJ STAR, ex-BARRACUDA, sister-ship du TARPON. Son intérieur n’avait rien à voir avec celui des navires modernes. Je me souviens d’un escalier magnifique à l’image (réduite) de ce qui se faisait à bord des paquebots. Une vraie place de village authentique.

ROYAL STAR
Yvon Perchoc — Je pense que ce navire frigorifique est le ROYAL STAR, ex VERA U, lancé à Hambourg en 1964 comme BRUNSGARD.
NISSOS NIOS (Valletta) - IMO 6411500 - Cargo réfrigéré - 135,24x16,61x8,89 m - TE 7,16 m - JB 4 575 - JN 2 147 - PL 4 153 t - P 7 061 kW - V 20 nds - Cap. 6 129 m3 - Constr. 1964 (Howaldtswerke Hamburg AG, Hambourg) - Pav. MLT. Ex VERA U (1976-1980) - Ex Ex ROYAL STAR (1980-1984) - Ex KATINGAKI (1971-1976) - Ex BRUNSGARD (1964-1971). Démoli.

PORT-ANNA

RG — Nous avons vu récemment un petit reportage sur l'écluse François 1er du Havre. Et bien, puisque je compulse mes vieilles photos, en voici une au même endroit, lors de l'inauguration de ladite écluse, en 1972. Le navire ci-contre est le PORT-ANNA.

IMO 7111377 - Chimiquier/Pétolier - 131,4x19,0x10,5 m - TE 8,35 m - - JB 6 207 - JN 3 563 - PL 10 856 t - P 4 413 kW - V 14 nds - Cap. 10 605 m3 - Constr. 1971 (Robb Caledon, Dundee, Ecosse). Renommé GAMMA I (1993), puis TANAV (1994). Démoli en 2003-04.

D'autres navires frigorifiques français

28 décembre 2007

Gwénaëlle Gourdet — Voici trois nouveaux venus au port du Havre : le MAERSK PRIVILEGE, l'ARKLOW VENUS (tous deux arrivés le 21.12) et le MINERVA ALICE (arrivé le 27.12).
MAERSK PRIVILEGE
ARKLOW VENUS
MINERVA ALICE
MINERVA ALICE
MAERSK PRIVILEGE (Singapore)
ARKLOW VENUS (Rotterdam)
MINERVA ALICE (Piraeus)

MAERSK PRIVILEGE - IMO 9263643 - Pétrolier - 239,0x42,0x21,3 m - TE 14,88 m - JB 56 285 - JN 32 037 - PL 105 483 t - P 12 000 kW - V 15,2 nds - Cap. 115 572 m3 - Constr. 2003 (Sumitomo Heavy Industries Marine & Engineering, Yokosuka, Japon) - Gérant AS Moller - Pav. SGP. Ex UNIQUE PRIVILEGE (2003-2007).


27 décembre 2007

Benoit Donne — En complément des photos ci-dessous (PAH), voici quelques vues supplémentaires
du lancement du LAFAYETTE, futur CLUB MED 1.
LAFAYETTE
LAFAYETTE
LAFAYETTE
LAFAYETTE
LAFAYETTE
Et celles du lancement du CLUB MED 2, en juillet 1991, soit deux ans après celui du LAFAYETTE.
CLUB MED 2
CLUB MED 2
CLUB MED 2
CLUB MED 2

CLUB MED 1


Roland Grard
— Nous avons vu récemment plusieurs photos du CLUB MED 2. Voici quelques photos (PAH) du CLUB MED 1, construit lui aussi aux Ateliers & Chantiers du Havre, sous le nom de LAFAYETTE. Il navigue actuellement comme WIND SURF.

WIND SURF - Ex. CLUB MED 1 - IMO 8700785 - 187x20 m - TE 5 m - JB 14 745 - JN 4 722 - PL 1 600 t - P 3 680 kW - V 12 nds - Constr. 1989 (ACH), rénové en 1998 et 2000 - Voilure 2 500 m2 répartie sur 7 voiles à enrouleurs portées par 5 mâts - Propr. Wind Surf (Seattle) - Expl. Windstar Cruises - Pav. BHS.

CLUB MED 1
CLUB MED 1
CLUB MED 1
CLUB MED 1
Et, pour rebondir sur une récente discussion à propos de transport de colis lourds, voici une photo de l’INTERNAVIS 2 en opération au Havre (il s'appelle aujourd'hui NORD SCAN MUMBAI). Toujours dans le même domaine, le cargo VACCARÈS doté de deux bigues imposantes, ainsi que le cargo ENSEIGNE MARIE SAINT GERMAIN chargé de nombreuses locomotives à vapeur (Photos PAH).
INTERNAVIS 2
VACCARÈS
ENSEIGNE MARIE SAINT GERMAIN
INTERNAVIS 2
VACCARÈS
ENSEIGNE MARIE SAINT GERMAIN
VACCARES - IMO 5606157 - 95,6(LPP)x14,0 m - JB 2 997 - Constr. 1924 (Chantiers du Trait ) - Coulé 57°47' N / 11°22' E (sauté sur une mine) le 21.10.44. Ex HOHENHORN (1939) - Ex COLON (1937).
ENSEIGNE MARIE SAINT-GERMAIN - IMO 5078818 - 95,6(LPP)x14,0 m - JB 3 174 - Constr. 1923 (Chantiers de Blainville). Ex CONSTANTIA (1950). Transformé en barge en Italie en 1969.

Communiqué du PAH — Après les HOEGH BANGKOK et HOEGH SHANGHAI, c'est au tour du HOEGH DELHI (Oslo) d'effectuer son escale inaugurale au Centre Roulier du port du Havre. Livré en janvier 2007, ce voiturier est la propriété de l'armateur norvégien Höegh Autoliners. Ce navire de près de 200 m de long est capable d'embarquer autour de 7 000 véhicules. Lors de cette escale, il a déchargé 10 véhicules pour en recharger ensuite 848 avant de repartir vers le port de Southampton.

IMO 9318462 - 199,90x32,26x14,58 m - TE 8,82 m - JB 55 775 - JN 21 359 - PL 16 890 t - P14 220 kW - Cap. 7 034 VHL - Deux rampes - Constr. 2007 (Uljanik' Brodogradiliste, Pula, Croatie) - Pav. NIS.

HOEGH DELHI


Cette page appartient à www.marine-marchande.net, le site français de la marine marchande