La marine marchande au jour le jour

Petits
reportages


Page précédente
Page suivante
Navires cités dans cette page ( cliquez sur leurs noms ) : - Abeille 21 - Amaryllis - Amiral de Joinville - Anatife - Andrea Añon - Anne - Ariel - Balea - Baobab - Bro Elisabeth - Bursa - Cape Trust - Capitaine Wallis - Capraia - CEC Challenge - CEC Cowbridge - Chevalier Roze - Circea - Claire-Joëlle - Clipper Amaryllis - Clipper Cowbridge - Cremona - Croisic - Croisic-I - Cypria - Eendracht - Empire Ariel - Empire Folk - Empire Toby - Express Power - Falsterborev - Flamboyant - FS Pauline - FS Sara - Gabès - Georgy Ushakov - Hansa Limburg - Helio - Iraty - Iyldyz - Jean de Béthencourt - Kimon A - Laïta - LCT 892 - Magic One - Manuella F - Mara - Mari - Nancy Knutsen - Natura - Nauta - NOL Altair - Okhotsk Sea - Olma - Pentland - Pex - Pointe du Castel - Polydora - Pont d'Yeu - Pontica - Sea Power - Seaboard Patriot - Shala - Shinyo Florentina - Shkotovo - Sveti Vlaho - Thalassini Doxa - Tinian - Trabant - Valsim - Velox - Vita Trader - Vitatrader - Zim Pusan -

26 février 2007

Ronan Dolain — Quelqu'un sait-il ce qu'est devenue l'ABEILLE 32 ? Elle était en vente au Havre il y a quelques années...D'après le site marmar, sa consœur est partie à Abidjan sous le nom de BAOBAB.

Jean-Luc Dean Les dernières infos en ma possession concernant l'Abeille 32 la donnait à Abidjan depuis avril 2004 sous le nom de FLAMBOYANT. Peut-être que Roland Grard peut confirmer.

Roland Grard J'ai déjà envoyé des photos de ce FLAMBOYANT. Je ne sais pas si les deux ex-31/32 sont à Abidjan, je les vois rarement au terminal à conteneurs, ce type de "gros" remorqueur est plutôt employé sur rade pour les pétroliers en opération sur le sea-line

.Bernard Torchy — Deux photos du FLAMBOYANT, glanées au gré des vents... et deux du BAOBAB.

      
Flamboyant
 

      
Baobab

Stéphane Le Roux Voici quelques photos montrant la carène du PONT D'YEU qui se trouve à Lorient en ce moment.

25 février 2007

Jean-Paul Malachane Quel plaisir de voir le port de Sète aussi bien garni (malheureusement, je n'ai pas pu photographier tous les navires à quai, au nombre de 6). Le KIMON A déchargeait du tournesol, tandis que le SVETI VLAHO déchargeait du soja (tous deux en opération dans la darse n°2).
Vues générales prises du sommet du mont St Clair sous un ciel plutôt grisâtre
KIMON A (à gauche) & SVETI VLAHO
KIMON A - IMO 8115320 - Ex AMARYLLIS - Ex CLIPPER AMARYLLIS - Cargo de divers - 159x22,86x14,18 m - TE 9,9 m - JB 14 069 - JN 8 446 - PL 23 817 t - V 13 nds - P 5 810 kW - Capacité GRN 30 697 m3 / 657 evp - Constr. 1983 - Pav. VCT.
SVETI VLAHO - IMO 8306826 - Ex THALASSINI DOXA - Vraquier - 188,93x30,6x16 m - TE  11 m - JB 25 063 - JN 13 219 - V 17 nds - P 9 562 kW - (mot. B & W 6 L 67 GBE) - Capacité GRN 52 370 m3 / 1 000 evp - Constr. 1984 (Hitachi Zosen, Japon) - Pav. HRV.
Et le pétrolier BRO ELISABETH amarré au sea-line de Frontignan

Yvon Perchoc Voici un autre objet sorti récemment de l'eau, à Saint-Pierre de la Martinique...
Le yacht-paquebot hollandais EENDRACHT, mouillé devant St Pierre par 40 m de fond (PSN 14°44,24'N et 061°10,75'W GPS), virait sa pioche dimanche dernier (18/02/2007) lorsque le guindeau montra quelques difficultés à remonter la ligne de mouillage. Quelle ne fût pas la stupéfaction du bosco de voir arriver à la surface non pas une mais deux ancres ! L'une des pattes de son ancre, par un hasard incroyable, était prise exactement dans l'organeau d'une vieille ancre. Le voilier a déposé à Fort de France cette ancre qui appartenait peut-être à l'un des navires coulés lors de l'éruption de la Montagne Pelée en mai 1902.
EENDRACHT
EENDRACHT
EENDRACHT
EENDRACHT (Rotterdam) - IMO 8814275 - 59,08x12,30 m - TE 5 m - JB 606 -  JN 181 - PL 60 t - Vitesse sous voiles (plus de 1 000 m2) env. 14,5 nds - Mât principal 41,7 m - 56 cabines - Constr. 1989 - Pav. NDL.

Michel Bougard Voici un compas à pointes sèches trouvé lors de fouilles d'une épave d'un navire du règne de Philippe-Auguste. Il s'agit de fouilles d'archéologie maritime de l'Institut flamand du patrimoine immobilier, Cellule Archéologie Maritime et Patrimoine naviguant.
 
Françoise Massard
Superbe photo (DR) de remorqueurs
dans le port de New York en 1942
adressée par Michel Thouin
La photo a été prise lors d'une exposition dans le nouveau centre culturel de Niewport-Bain. Cette pièce est visible le reste de l'année dans le Musée provincial et Centre d'accueil de Walraversijde, à Ostende (à moins d'une heure en voiture de Dunkerque).
 

Miguel Rodriguez Aujourd'hui, à midi, évitage du FS SARA, aidé – vu les conditions météo – de la pilotine St- Bernard
FS SARA FS SARA FS SARA
FS PAULINE FS SARA FS SARA (à gauche, celle du FS PAULINE, à droite celle du FS SARA) le changement de logo de Fouquet Sacop.

De plus, quelqu'un pourrait-il
expliquer la raison de ces grilles sur la muraille du FS Sara ?
Voici également une photo — "rare" — du BALEA, puisque c'est la première fois qu'on peut le voir ainsi depuis son acquisition par la ville de Bayonne il y a juste trois ans, en remplacement de l'ATURRI réaffecté à Nantes Saint-Nazaire. BALEA


24 février 2007


Yvon Perchoc
— Puisque c'est le week-end, je me permets de soumettre à la sagacité des lecteurs quelques identifications de navires, sur lesquelles je "sèche" :
– un remorqueur à Dieppe (il remorque le FORT CAROLINE, donc période comprise entre 1956 et 1969)
– un curieux navire à trois mâts à Sète
– et deux navires français identifiés, qui semblent être d'anciennes unités militaires transformées en navires de charge après la Seconde Guerre mondiale, mais dont je ne parviens pas à retrouver les historiques :l'IRATY et l'IYLDYZ.
Merci d'avance pour votre aide.

IRATY
IYLDYZ

Jean-Luc Dean
— Identification du remorqueur Dieppois fournie par Théo Gazengel : il s'agit du JEAN DE BETHENCOURT (Ex. EMPIRE FOLK), contruit en 1942 pour la Marine Britannique qui, à l'issue de la Guerre 39-45? le céda à la France et plus précisément à la C.C.I. de Dieppe. Long de 28,28 m, Large de 6,27 m, d'une jauge brute de 126,74 Tx et d'un tirant d'eau de 3 m, il était propulsé par une hélice entraînée par une machine à vapeur développant 500ch. Il fut francisé le 14.04.1949.
Yves-Guy Bertrand — Pour compléter : 1970 démoli à Fécamp. Il faisait partie d'une série de dix remorqueurs désignés par les anglais "River and Estuarial Tugs : "MAPLE" type ", du nom du premier de cette série de remorqueurs dont le premier nom était EMPIRE. Construits par R. Dunston Ltd. Thorne near Doncaster. Quatre un peu plus larges ont été aussi construits par le même chantier et deux de dimensions un peu plus importantes ont été construits par Cochrane & Sons Ltd. à Selby. Curieusement, W.H.Mitchell and L.A.Sawyer, dans leurs différentes éditions de leur livre "The Empire Ships" l'appellent JEHAN DE BETHANCOURT. ils se trompent sur le E de BÉTHENCOURT en le remplaçant par un A, mais le prénom de JEHAN est aussi donné par les Lloyd's Register, tandis que les annuaires du CCAF indiquent bien JEAN qui est le prénom orthographié dans toutes les sources françaises et donc sans doute figurant sur la coque de notre remorqueur.
Deux autres remorqueurs de cette classe ont été sous pavillon Français :
EMPIRE ARIEL - 1947 renommé ARIEL par la Compagnie de Remorquage Les Tuyaux Bleus à Bordeaux - 1951 renommé JOLASRY 5 par Vve Joseph Lasry & Fils à Oran - 1956 renommé VELOX par D.Tripcovich & Co à Trieste (Pav. ITA) - 1976 transformé en barge renommé MANUELLA F. pour Maritima Farsoura (Italie).
EMPIRE TOBY - 1947 renommé CROISIC par Union des Remorqueurs de l'Océan (port d'attache Saint-Nazaire) - 1965 sans changement de nom - Société de Remorquage Mir-Deros (Biarritz) et bureau à Oran (je ne sais pas si le port d'attache était Oran, mais il était affecté au remorquage du port d'Oran) - 1969 renommé CROISIC-I par Société Algéro-Provençale de Remorquage à Marseille - 1973 démoli à La Spezia (Italie).

Jean-Yves Brouard
— Peut-être vais-je dire une bêtise (je le dis sans vérification car ma doc n'est pas ici...) : le GABÈS ?

Jean-Paul Malachane
— ll s'agit bien du GABÈS.
1903/1914 Navire-école à Sète (avait été "École Navale" de la marine marchande jusqu'en 1908 puis devient à cette époque "École Professionnelle de la Marine" - 1914/1951 Ponton-caserne pour l'école des mousses mécaniciens.
Canonnière de station de 1ère classe (1881 - 1900) - Trois-mâts goélette navire - école, puis ponton - caserne école de la marine marchande (1900 - 1952) - Premier bâtiment de ce nom de la marine de guerre française 1881/1952.
Notice établie le 19 mars 1980 par le Maître Principal Dominique Lemaire (Service historique de la Marine à Rochefort).

Yves-Guy Bertrand — Je peux répondre pour les deux navires de la Seconde Guerre mondiale transformés en navires de commerce :
ÏYLDYZ - Ex Dragueur de Mines Britannique côtier en bois type MMS - Construit en 1942 par J.&G. Forbes à Sandhaven UK - Transformé en 1947 en caboteur. JB 297 - PL 310 t - Dim. 42 x 7 m - Armateur : Sté de Navigation Côtière et de Commerce (Dakar) - CLAIRE-JOELLE - 1953 ÏYLDYZ - Armateur Jules. Malahieude à Cannes (port d'attache Nice) - Coulé à Marseille où il était désarmé suite à voie d'eau lors d'une tempête le 02/12/1959.
IRATY - Ex TINIAN - Construit en 1945 par Dravo Corporation à Pittsburgh USA pour Columbia River Packers Association Inc. Astoria USA - Ressemble à un LST, mais pas trouvé d'indication de transformation, donc pourrait avoir été commencé comme LST US; toutefois, compte tenu de la date de construction correspondant à la fin de la seconde guerre mondiale, aurait pu être directement terminé en navire de commerce (il semble qu'on ne voit pas sur la photo de porte soudée à l'avant qui servait au débarquement lorsque les LST beachaient) - Après être passé sous pavillon Honduras 1961 renommé IRATY - Armateur Coopérative Maritime Itsasokoa à Bayonne - Désigné comme " Fishing Craft Mother Ship" indicatif FNJJ (son activité et son propriétaire pourraient-ils expliquer qu'il ne faisait pas partie du CCAF car il n'est pas mentionné dans leurs annuaires) - Je le trouve encore mentionné dans le Lloyd's 89-90, après je ne sais pas.
Yvon Perchoc — Merci beaucoup pour ces renseignements qui, maintenant, me permettent en plus de faire le lien avec le CLAIRE JOELLE qui me posait problème aussi (cf. photo ci-dessous). Cette période de l'après-guerre, où la flotte marchande est si réduite, fut l'occasion de recycler de nombreux navires militaires. Je ne sais pas comment pouvaient se comporter à la mer ces petits navires, type dragueur de mine en bois, avec un chargement dans leurs nouvelles cales ?
Voici d'autres cas de recyclage de navires militaires : le CARAMY (*) ex dragueur et deux navires utilisés pour les liaisons avec les îles de l'Atlantique, les AMIRAL DE JOINVILLE et LCT 892 (ce dernier n'a à priori jamais porté de nom).
CLAIRE JOELLE
CARAMY
AMIRAL DE JOINVILLE
LCT 892

(*) FRA/1943/296/38,5 - Caboteur - Lancé à Chicago - 1943 : HMS BYMS (Gbr) – Lancé en temps que dragueur de mines pour la Royal Navy -
19 ?? : SLIEMA – Transformé pour un usage civil - 19 ?? : SIDQUISEM - 1956 : CARAMY (Fra) – Basé à Tanger. - 1960 : CARAMY (Fra) – Société Provençale d’Armement - 1962 : CAPRICORNE (Fra) – Compagnie Française de Géophysique -
17/11/1968 : perdu par naufrage sur l’île de Timor.


Christian Plagué — Le 22-02 à Saint-Nazaire, au quai des Grands-Puits, le vraquier turc BURSA (Istanbul) venu livrer 9 736 t de graines oléagineuses. Et hier 23-02, à Donges 7, le pétrolier NANCY KNUTSEN (Douglas) déchargeant 56 360 t d'essence de pétrole.
BURSA
BURSA
NANCY KNUTSEN
NANCY KNUTSEN


BURSA
- IMO 7389895.- 154,01x22,4x12,49 m - TE 9,14 m - JB 11 965 - JN 6 315 - PL 18 298 t - P 6 714 kW (mot. Sulzer 6 cyl.) - V 15 nds - 23 729m3 / 366 evp - Constr. 1981 (Golcuk Tersanesi, Turquie) - Pav. TUR.

NANCY KNUTSEN - IMO 9020699 - Ex NATURA - 242,20x40x19,5 m - TE 14,5 m - JB 51 161 - JN 28 344 - PL 108 261 t - V 14 nds - Constr. 1993 - Pav. IOM.


Jean-François De Bie Pour en faire profiter les connaisseurs et sans doute éveiller de la nostalgie chez certains, voici... retrouvé dans un carton, le CYPRIA de la C.M.C.R., photographié dans le port de Bordeaux en 1970 (daté d'aprés mon fascicule, j'étais alors le 3e Mécanicien).

Je recherche de bonnes photos des Medariana - Medelena - Chevalier Paul (avant allongement) et Chevalier Roze. Merci d'avance

CYPRIA

NDLR 154,67x20,94 m - JB 9 700 tx - PL 10 712 t (lors de son lancement des Chantiers de la Ciotat le 24.01.1964 pour la Compagnie Maritime des Chargeurs Réunis) - P 8 700 ch (6 403 kW) - Mot. B&W (construit sous licence au Creusot et équipé de 2 turbochargeurs Rateau) - V 15,5 nds - Allongé de près de 18 m en 1972 (Chantiers Blohm & Voss, Hambourg). Nouvelles caractéristiques : 172,38x20,94 m - JB 11 080 tx - PL 13 628 t - Devient le POLYDORA en 1977 (Pav. GRC) - Vendu en 1981 à la Société Française de Navigation (SOFRANA, Nouméa ), il revient sous pavillon français sous le nom de CAPITAINE WALLIS.
Sister-ships : CAPRAIA - CIRCEA.
(Infos extraites de l'ouvrage de J. Beaugé et R.-P. Cogan sur l'Histoire des Chargeurs )

     
Yvon Perchoc — Merci pour cette belle vue du CYPRIA.
Le voici, quelques années plus tard (1993-1994), à Nouméa, alors qu'il a été renommé CAPITAINE WALLIS. Il a été jumboïsé et a reçu un petit mât Stulcken.
CAPITAINE WALLIS
CAPITAINE WALLIS
   
Et voici deux vues du CHEVALIER ROZE. L'une en noir et blanc représente ce filleul de Madame Chirac (baptême 26.06.1976) naviguant en Mer du Nord. L'autre, à Barcelone en 1990, comme ZIM PUSAN et sous les couleurs israéliennes

NDLR — Le CHEVALIER ROSE fut constuit à la Seyne/Mer, au Chantier CNIM (Constructions Navales et Industrielles de la Méditerranée) et lancé en décembre 1975. Il fut lui aussi jumboïsé (en 1980, Hyundai Shipyard, Ulsan, Corée du Sud). Sa longueur passa de 208,12 m à 252,19 m, tandis que sa capacité passait de 1 450 à 2 080 evp. Largeur 30,50 m. Puissance 27 968 kW. Vitesse 13 nds.


23 février 2007

Christian Plagué

Le 21-02 à Montoir 4, le cargo PONTICA (Kingstown)
IMO 8114041 - Ex SEA POWER - Ex EXPRESS POWER - Ex MAGIC ONE - 145x21,04x13,1 m - TE 9,5 m - JB 10 322 ums - JN 5 657 ums - PL 17 069 t - P 4 023 kW - V 14,5 nds - Capacité GRN 21 152 m3 / 430 evp - Constr. 1983 - Pav. VCT.

Toujours le 21 à Montoir 4, le vraquier maltais VITATRADER (Valletta) débarquant 49 088 t de tourteaux de soja.
.IMO 8103482 - Ex VITA TRADER - Ex NOL ALTAIR - 225x32,2x18,22 m - TE 13 m - JB 36 463 ums - JN 20 564 ums - PL 67 837 t - V 13 nds - P 7 572 kW - Capacité GRN 76 173 m3 - Constr. 1983 (Sumitomo Heavy Industries, Japon) - Pav. MLT.

PONTICA
VITATRADER
PONTICA
VITATRADER

LAÏTA

 

Jean Le Guern

Une vieille photo des années 1980 : le LAÏTA.
Petit cargo frigorifique construit en 1969 - 1 500 tpl.
Armement : Cobrecaf
Lieu : Abidjan - arrivée en lagune avant accostage.

Yves-Guy Bertrand — LAÏTA construit en 1969 aux Pays-Bas par Zaltbommel .
1987 renommé SPARTA par Macanis Enterprises S.A. - Pavillon Panama
1997 renommé WORLD CRYSTAL par Alma Maritime co. Ltd Malta - Pavillon Honduras
2002 démoli à Aliaga - Turquie
A signaler l'excellent article (p. 22-35) sur la COBRECAF de Yves Cariou (son Directeur de 1957 à 1993) dans le N°23 de Navires & Marine Marchande (il y a une photo du LAÏTA, p.28). .


Jean-Claude Sinnesael Deux navires en escale au Havre
SHKOTOVO
SHKOTOVO
MARI
MARI
Le pétrolier SHKOTOVO (Monrovia)
Le navire MARI (Rotterdam) spécialisé dans le transport de roches

SHKOTOVO - IMO 8700199 - Pétrolier - 97,40x14,23x6,50 m - TE 4,9 m - JB 2 966 ums - JN 918 ums - PL 3 086 t - V 13,5 nds - Constr. 1990 - Pav. LIB.
MARI - IMO 7726990 - Ex ANNE - Ex PENTLAND - Ex MARA - Ex TRABANT - 79,78x12,80 m - TE 4,43 m - JB 1 925 tx - JN 854 tx - PL 2 265  t - V 12 nds - P 1 104 kW (mot. MaK Maschinenbau GmbH) - Constr. 1978 - Propr. Mari Laiva B.V. (Rotterdam) - Expl. Oy Sillanpää Shipping Ltd. (Mynämäki, Finlande) - Pav. NDL.

Et, à quai au Havre,
une épave... à identifier

Françoise Massard & Yvon Perchoc — Il doit s'agir du bateau-feu FALSTERBOREV.

Alain Zimmer — Voici l'historique du bateau-feu FALSTERBOREV. 1910 Mise en service – 1910-1929 Bateau-feu de réserve – 1930-1931 Complète transformation du navire aux chantiers Lindenholmen à Göteborg – 1931-1972 Falserborev – 1976 Retiré du service et vendu en Belgique, transformation en restaurant à Ostende – 1977-1994 Bateau-restaurant à Nieuwpoort – 26.11.1994 Rempli de clients, le bateau chavire à son emplacement suite à une voie d'eau. Remise en état – 1994-2002 Bateau-restaurant à Nieuwpoort – 29.3.2002 Le remorqueur hollandais WILLEM-B conduit l'ancien bateau-feu au Havre où il devait continuer à être utilisé comme restaurant, ce qui ne s'est pas fait – 07.2004 Le bateau-feu est encore amarré au quai du Brésil au Havre, il est dans un mauvais état, dans l'attente d'un nouveau propriétaire.
(Traduction du site http://www.feuerschiffseite.de/SCHIFFE/SCHWEDEN/FS28/fs28.htm )


Yvon Perchoc
Nouvelles escales à Fort de France

Bernard Torchy
Nouvelles escales à Dunkerque


22 février 2007

Philippe Lauga — Voyons un peu ce que nous avons à Bayonne aujourd'hui (mis à part un soleil plus que printanier)
Mon préféré, c'est le OLMA. Un habitué. Je ne l'ai même pas pris en photo. En voici une datant de février 2006. Il faisait très gris ce jour là ! Il déchargeait 4 800 t de ferraille. Il y a aussi le ANDREA AÑON (armement Carisbrooke) qui fait la navette entre Bayonne et la Corogne ou Bilbao. Il charge des billettes d'acier (traduisez des plaques d'acier). Miguel Rodriguez a déjà envoyé des photos de ce régulier. Voici le départ du NAUTA. Il s'en va à Seaham avec des panneaux d'aggloméré. Il y en a qui aiment les coasters fluvio-maritimes alors... Un peu plus gros, le CREMONA. Il décharge 6 900 t de D.A.P. (di-ammonium-phosphate).
OLMA
NAUTA
CREMONA
OLMA (Belize City)
NAUTA (St John's)
CREMONA (St John's)
OLMA - IMO 8004806 - Ex VALSIM - Cargo de divers - 80.22x16.00x10.50 m - TE 6 m - JB 3 433 - JN 2 186 - PL 3 437 t - P 2 235 kW - V 12,7 nds - Constr. 1981 - Pav. BLZ.
NAUTA - IMO 9041320 - Ex HELIO - Cargo de divers - 84.95x13x5,6 m - JB 2 416 - PL 3 574 t - Constr. 1993 - Pav. ATG.
CREMONA - IMO 9306392 - Cargo de divers - Longueur 104,11m - JB 
5 581- PL 7 601 t - Constr. 2005 - Pav. ATG.
Il y a aussi cette "vilaine péniche" russe. Juste un gros plan du château pour vous montrer l'état d'entretien.... C'est le SHALA. Il va décharger 3 600 t de potasse.
Et ceux que j'ai préférés... Et d'abord l'arrivée du POINTE DU CASTEL encore sous pavillon bleu blanc rouge.
SHALA
POINTE DU CASTEL
POINTE DU CASTEL
SHALA (St-Petersbourg)
POINTE DU CASTEL (Port aux Français)

SHALA - IMO 8869361 - Cargo de divers - 105,3x16,7x5,5 m - TE 3,4 m - JB 2 829 - JN 848 - PL 4 000 t - V 10,8 nds - Constr. 1986 - Pav. RUS.

J'ai bien aimé aussi le caboteur PEX. Ses deux ponts avec coursives extérieures lui donnent un petit air rétro. Il décharge 4 000 t de potasse.
PEX
PEX

PEX - IMO 9240249 - Cargo de divers - 89,95x15,2x7,1 m - TE 5,6 m - JB 2 995 - JN 1 503 - PL 4 267 t - V 12,3 nds - Constr. 2001 - Expl.. Wessels Reederei GmbH & Co - Pav. ATG.


21 février 2007

Communiqué du Port du Havre

Première escale pour le minéralier CAPE TRUST
Mis en service à la fin de l’année dernière, ce minéralier de 289 m de longueur pour 45 m de largeur et 18 m de tirant d’eau a réalisé sa première escale au Havre, tout d’abord au poste MCT6 (minéralier) pour y être allégé de 15 000 t de charbon, puis au poste 1 du centre Multivrac.

CAPE TRUST
CAPE TRUST

Le CAPE TRUSTappartient à l’armement japonais K Line (Kawasaki Kisen Kaisha) et le consignataire est la société Burger Port Agencies France.

IMO 931013 - Vraquier - JB 89 728 ums - PL 174 131 t - Pav. Panama.

Photos Fabien Montreuil


20 février 2007

Roland Grard — Des "p'tits nouveaux" au terminal à conteneurs d'Abidjan. Le CEC CHALLENGE est désormais opéré "chez nous", 100 m de long, 9 000 t de port en lourd au tirant d'eau maximum, ça laisse rêveur. Le HANSA LIMBURG accostant en fin de matinée. La bay située devant le bloc enménagement est dotée de glissères particulièrement robustes. Il a été construit en Chine par Guangzhou Wenchong Shipyard.
CEC CHALLENGE
HANSA LIMBURG
HANSA LIMBURG
CEC CHALLENGE (Nassau)
HANSA LIMBURG
CEC CHALLENGE - IMO 9169835 - Ex CEC COWBRIDGE - Ex SEABOARD PATRIOT - Ex CLIPPER COWBRIDGE - Cargo de divers - 100,5 x 20,4 x 11,1 m - TE 8,20 m - JB 6 714 ums - JN 2 896 ums - PL 8 874 t - P 7 895 kW - V 16 nds - Capacité GRN 10 530 m3 / 650 evp (103 reefers) - Constr. 1998 (Zhonghua Shipyard, Shanghai) - Propr. Cowbridge Shipping Co. Ltd. - Expl. CEC Shipmanagement A/S - Pav. BHS.
HANSA LIMBURG - IMO 9323481 - PC - 175x27 m - JB 18 327 ums - PL 23 447 t - P 16 000 kW - Capacité 1 740 evp - Constr. 2006 - Expl. Leonhardt & Blumberg - Pav. Libéria.TEU: 1.740
19 février 2007

Christian Plagué — Le 17.02, sous un ciel d'encre, une belle éclaircie mettant en valeur ce petit pétrolier de Lorient ANATIFE chargé de ravitailler, entre autres, les Iles d'Yeu et Belle-Ile. il est en poste aux lieu et place du navire allemand TRANSPORTER II qui doit lui succéder dans les prochains jours. Sur la vue d'ensemble, on aperçoit derrière l'ANATIFE, le tout récent FS SARA (tout récemment cité par nos amis basques), puis le GEORGY USHAKOV et, au loin, le navire libérien OKHOTSK SEA .
ANATIFE
OKHOTSK SEA
FS Sara, Georgy Ushakov et Okhotsk Sea

De l'évolution du conteneur en une trentaine d'années...
Ceux de gauche font 9 m3, ceux de droite (evp) en mesurent 39
"J'ai connu le balbutiement de la conteneurisation avec tout le charme
que cela comportait dans quelques îles exotiques"
François Malgorn
"A Khor Fakkan, les 20' sont manutentionnés par six. On a gagné en efficacité,
mais perdu en poésie et les escales sont bien courtes"
Françoise Massard

Yannick Le Bris

Voici une photo, prise le 17.02, d'un hôte inhabituel à Brest, le pétrolier SHINYO FLORENTINA (Hong Kong) qui arrivait de Nantes Saint-Nazaire. Appartenant jusqu'ici à l'armement chinois Shinyo Alliance II Limited, il viendrait d’être racheté par une compagnie grecque, la société Neda (Athènes). Ce déroutement serait justifié par des formalités administratives liées à cette transaction.

IMO 9289726 - 333 x 60 x 30 m - TE 21 m - JB 161 175 ums - JN 110 520 ums - PL 319 180 t - Constr. 2005 (Hyundai Samho Heavy Ind. Co., Ltd., Corée) - Propr. Shinyo Alliance II Limited - Expl. Univan Ship Management Ltd. (Hong Kong) - Pav. HKG.

Françoise Massard
— Pour ma part, le l'ai récemment photographié, sous son nom Shinyo Florentina, dans le Grand Lac Amer.

Page précédente Page suivante

Cette page appartient à www.marine-marchande.net, le site français de la marine marchande