La marine marchande au jour le jour...


Evènement à Saint Nazaire jeudi, le paquebot Harmony of the Seas a pris la mer pous ses premiers essais.
Voici une première photo de Christian Plagué, la suite bientôt, aujourd'hui je suis indisponible.
Jeudi 10 mars 2016
Saint Nazaire et l'estuaire - Navires vus par Gilbert Cailler et Christian Plagué.

Le 26-02 appareillage pour Leixoes du cargo XIAOYI C (Douglas) qui venait de charger 6 200 tonnes de blé à Saint-Nazaire, dans le bassin de Penhoët quai des Grands-Puits. Il était servi par les remorqueurs VB Ouragan et VB Pouliguen. Malgré son nom il n'a pas d'autre attache avec la Chine que son chantier de construction.

 
XIAOYI C
(Douglas)
IMO 9497000 - 108,20 x 18,20 x 9,00 - TE 7,06 - JB 5 629 - TPL 8 053 - 2 grues de 25 t - P 2 550 kW  (MaK 6M32C) - V 12,4 nds
Constr. 2011 par Jiangsu Yangzijiang Shipbuilding (Chine) - Propr/Gérant/Opér. Carisbrooke Shipping (UK) - Pav IOM
Le 26-02 à Montoir 3, le minéralier post-Panamax KOUTALIANOS (Monrovia) venu livrer 55 000 tonnes de tourteaux de soja. Il fait partie d'une petite série de dix-neuf navires dont huit sont à Marmaras Navigation. Il a appareillé le 8 mars, en attente d'ordres.
KOUTALIANOS
Monrovia
IMO 93320165 - 229,50 x 36,92 x 20,50 - TE 14,70 - JB 49 973 - TPL 92 710 - P 9 401 kW (MAN B&W 7S50MC-C) - V 13,8 nds
Constr 2007 par Sundong, Tongyeong (Chine) - Propr/Gérant/Opér. Marmaras Navigation (Grèce) - Pav LBR
Même jour à Saint-Nazaire, quai de l'usine Cargill, le chimiquier-pétrolier maltais IMERA (Valletta) venu livrer 2 922 tonnes d'huile de tournesol en provenance d'Illichivs'k (Ukraine).

IMO 9458066 - 142,98 x 21,70 x 11,10 - TE 8,75 - JB 9 104 - TPL 14 391 - 16 cuves, 15 produits -
P 4 440 kW (MAN B&W 6S35MC) - V 14 nds
Constr. 2011 par Celiktekne Sanayii, Tuzla (Turquie) -
Propr/Gérant/Opér. Ares Ship Management - Pav MLT

 
Le 28-02 à Donges 7, le pétrolier COPPER SPIRIT (Bahamas) venu livrer 129 570 tonnes de pétrole brut en provanance de Ras Tanura. Il est reparti le lendemain pour Yoho, terminal offshore au Nigeria, où l'export est assuré par le FPSO Falcon.
COPPER SPIRIT
Nassau
IMO 9427639 - 274,50 x 48,00 x 23,70 - TE 17,00 - JB 83 545 - TPL 156 827 - 14 cuves, 1 405 177 bbl - P 15 861 kW  (MAN B&W 6L70MC-C) - V 15 nds
Constr 2010 par Jiangsu Rhongsheng (Chine) - Propr Teekay (Bermude), Gérant/Opér Teekay Shipping (UK) - Pav BHS    Ex MATALA (2009-2015)
  Même jour à Donges 5, le pétrolier NEW DAWN arrivé lège le matin (sans précision sur son chargement) .
Il est reparti le 1er mars à destination de Tema. C'est un port du Ghana qui abrite une raffinerie.

IMO 9365362 - 183,00 x 32,20 x 19,10 - TE 13,02 - JB 30 042 - TPL 50 561 - 14 cuves, 6 produits -
P 8 061 kW (Sulzer 7RTA48T-B) - V 14,9 nds
Constr 2007 par SPP Shipbuilding (Chine) -
Propr/Gérant Nan Fung (Hong Kong), Opér Dorado Tankers Pool (USA) - Pav PAN     Ex DUBAI STAR (2007-2015)
 
Le 05/03 après-midi un pétrolier "Aframax" appareille de Donges où il a livré du brut, le NEVSKIY PROSPECT. Erwan nous l'avait montré en 2008 mais avec d'autres couleurs sur la cheminée. Propriété de Sovcomflot, il est géré par sa filiale Unicom Management. Ceci n'a pas changé depuis 2008, la cheminée actuelle est celle de Sovcomflot. Il est en route pour Mourmansk.
NEVSKIY PROSPECTMonrovia IMO 9256054 - 249,90 x 44,00 x 21,00 - TE 14,80 - JB 62 586 - TPL 114 597 - 14 cuves, 1 046 365 bbl - P 13 967 kW (MAN B&W 5S70MC-C) - V 15 nds
Constr. 2003 par Daewo, Geoje (Corée) - Propr/Opér Sovcomflot, Gérant Unicom Mahagement (Russie) - Pav LBR
Juste derrière le "Nevskiy" un tanker plus modeste descend la Loire, en route pour Lavera, le SICHEM ORCHID.
Comme son sister-ship "Sichem Iris" vu fin 11/2015 il est décoré d'un bandeau vert et sa cheminée porte les couleurs d'un autre armement : Team Tankers Management (Danemark) .
Un autre pétrolier charge des produits à "Donges 5": le HAFNIA SUNDA (Singapore). Il doit décharger à Anvers.
Il a cinq sister ships, tous chez Hafnia.
HAFNIA SUNDAMonrovia IMO 9725639 - 184,26 x 27,40 x 17,60 - TE 11,90 - JB 24 120 - TPL 39 067 - 14 cuves, 6 produits - P 7 290 kW (MAN B&W 6G50ME-B9) - V 14,4 nds
Constr. 2015 par Hyundai Mipo (Corée) - Propr/Gérant/Opér. Hafnia (Danemark) - Pav SGP
07-03 à Montoir, poste GDF2, le méthanier japonais GRACE DAHLIA venu charger 70 000 tonnes de méthane.
C'est une petite cargaison pour ce qui est l'un des plus grands méthaniers à sphères du monde. Sa capacité est de 177 423 m3.
Le VB Bretagne a changé de nom et de pavillon. C'est maintenant le VB Joal, immatriculé à Dakar.
Même date à Saint-Nazaire, quai des Grands-Puits, le vraquier italien SUNROSE E (Genova) qui a perdu son ancre bâbord, peut-être l'objet de son escale.
Mardi 8 mars 2016
Fos - Emmanuel Bonici. A 13h le 2 mars le très récent minéralier Capesize singapourien STELLA LUCY entre dans la darse 1, pour aller s'accoster chez Arcelor-Mittal devant le GLORIANA. Il est aidé par quatre remorqueurs, trois sont crochés, les Marseillais 6 en pointe, le VB Provence sur le flanc bâbord et le VB Crau à l'arrière, le Mistral 7 est en volant et travaille en pousseur en fonction du besoin. Le Stella Lucy vient pour décharger une cargaison de 175 300 tonnes de minerai de fer brésilien., il est reparti le 6 mars à destination de Gibraltar, sans doute "à ordres".
Le GLORIANA est lui aussi reparti pour Gibraltar. C'est un site souvent choisi pour attendre des ordres de voyage, commode si l'attente se prolonge. On peut avitailler ou faire des relèves.    
STELLA LUCY
Singapore
IMO 9721683 - 295,00 x 46,00 x 24,80 - TE 18,10 - JB 94 788 - TPL 179 666 - P 18 564 kW (MAN B&W 6G70ME-C9) - V 14,5 nds
Constr 2015 par Qingdao Beihai (Chine) - Propr Rising Stella Investment, Gérant/Opér Cara Shipping (Singapour) - Pav SGP
GLORIANA
London
IMO 9211121 - 189,90 x 32,26 x 17,10 - TE 12,04 - JB 29 499 - TPL 52 068 - 5 grues de 30 t - P 7 429 kW (Sulzer RTA48-TB) - V 14,5 nds
Constr. 2000 par Sanoyas Hishino Meisho (Japon) - Propr/Gérant/Opér. British Marine (UK) - Pav GBR
Ex TRIDENT DESTINY (2003-2007), ex NAVIOS AEGEAN (2003), ex AGIOS ANDREAS

 

Goulet de Brest - Michel Floch.

 

29 février : Après paiement d'une cauton de 500 000 € par son armateur le vraquier THISSEAS reprend son périple vers la Chine. Même s'il passe assez loin de l'Emma Maersk, la différence de taille entre les deux navires est assez impressionnante.

 
Quelques temps plus tard c'est au tour du pétrolier SEATURBOT de quitter Brest sa cargaison déchargée.
Nous avons déjà vu le départ du EMMA MAERSK, mais le voici au passage devant le Minou.
Lundi 7 mars 2016
 
Communiqué de l'ENSM
 
L’Ecole Nationale Supérieure Maritime ouvre en septembre 2016 deux formations menant à des titres d’ingénieur, en Eco-gestion du navire (EGN) et en Déploiement et maintenance des systèmes offshore (DMO), à Nantes.

L’admission sur dossier est accessible aux élèves de l’ENSM à l’issue du cycle 1, et dans le cadre de la formation continue, aux titulaires du DESMM, du DEO1MM, du diplôme de chef mécanicien illimité, du diplôme de capitaine illimité, du diplôme de chef mécanicien 8000 kW.

Les préinscriptions s'effectuent sur le site www.supmaritime  jusqu’au 20 mai 2016. Des entretiens individuels de motivation se dérouleront début juin pour les candidats sélectionnés.
Renseignements : bef.nantes@supmaritime.fr

Bayonne - Quelques nouvelles de Philippe Lauga . L'activité redémarre après un début d'année compliqué. Le 26 février, j'ai photographié le FWN RAPIDE arrivé de Houston et qui déchargeait du graphite. Nous l'avions vu à brest sous le nom de UAL America. Il était devenu ensuite Emily C, puis a été racheté en juin 2015 par Forest Wave Navigation qui lui a donné sonnom actuel.   Derrière-lui, il y avait le petit cargo allemand BREMER MARTHA qui venait d'arriver de Bata en Gunée Équatoriale pour décharger 2 120 tonnes de grumes exotiques.
Deux navires sortis des chantiers Damen et de facture indéniablement néerlandaise. Nous sommes "envahis" par ces petits cargos hollandais.
    
FWN Rapide

Bremer Martha
BREMER MARTHA Hambourg IMO 9197480 - 94,99x13,14x7,16 - TE 6,17 - JB 2 999 - TPL 4 920 - 216 evp - 2 Grues de 36 t - P 2 400 kW (MAK 8M25 MCR)
Constr. 2000 par Damen Scheepswerf, Hoogezand (Pays-Bas) - Propr/Gérant/Oper. Roerd Braren Bereederungs, Kollmar (allemagne) - Pav. DEU
Ex PEARL VITA (2008-2013), ex MARBELLA (2005-2008), ex CHARLOTTE C
Le samedi 5 mars au matin, malgré les grains qui se succèdent, j'étais sur le sable détrempé de la plage de Tarnos pour la sortie du régulier ORASUND qui est venu décharger 2 500 tonnes de produits azotés et a croisé le ARKLOW RIVAL qui faisait des ronds dans l'eau en attendant le pilote.
Comme toutes les unités de sa compagnie, le ARKLOW RIVAL vient à Bayonne charger du maïs. 4 400 tonnes en ce qui le concerne. Vers midi, j'ai de nouveau profité d'une éclaircie pour photographier encore le BREMER MARTHA qui venait d'être déhalé jusqu'au quai Edmond Foix pour terminer la réparation d'une hiloire endommagée pendant le déchargement.
Le dimanche 6 mars, sortie du chimiquier LESSOW SWAN qui était arrivé le 3 pour décharger 2 242 tonnes d'essence de papeterie mais qui a du retarder son départ pour quelques travaux sur la machine. Si les hollandais sont devenus les spécialistes des cargos de petite taille, les turcs sont indiscutablement ceux de la construction des chimiquiers.
La houle est toujours formée dans le fond du golfe de Gascogne. Le chimiquier danois croise le petit cargo espagnol MEDAL qui vient de Montoir pour décharger 4 225 tonnes de ferraille.
LESSOW SWAN (Middelfart) IMO 9386378 - 119,60 x 16,90 x 8,40 - TE 6,745 - JB 4 752 - TPL 6 974 - 14 cuves, 14 produits - 7 910 m3 - P 3 840 kW (MAK 8M32C) - V 12,8 nds
Constr. 2008 par Içdaş Çelik, Çanakkale (Turquie) - Propr/Gérant/Oper. Uni-Tankers, Middelfart (Danemark) - Pav. DNK - Ex MARDENIZ (2008-2012)
A 12h45 arrivée du joli cargo UBC MOIN, qui arrive de Casablanca pour décharger 6 600 tonnes d'engrais. Une fois qu'il est entré dans les eaux calmes de l'Adour, le navire est servi par le BALEA.
UBC MOIN
(St John's)
IMO 9421154 - 108,20 x 18,20 x 9,00 - TE 7,80 - JB 5 630 - TPL 7 807 - Cap GRN 10 291 m3 - 3 cales - Grues 2x36 mt - P 3 000 kW (MAK 8M32) - V 12 nds
Constr 2009 par Nanjing Huatai Shipyard (Chine) - Propr Hartmann (Allemagne), Gérant Feederlines (Pays-Bas), Opér. United Bulk Carriers (USA) - Pav. ATG
Ex MOBILEDIEP (2008-2009)
Les mouvements du jours s'achèvent à 14h30 avec l'arrivée du vraquier thaïlandais ROJAREK NAREE. C'est un superbe vraquier et on ne voit pas souvent Bangkok peint sur le tableau arrière des navires qui font escale à Bayonne. Ce gros bateau, pour notre port, arrive de Damiette en Égypte. Il vient livrer 22 000 tonnes d'engrais.
ROJAREK NAREE (Bangkok) IMO 9288552 - 170,70 x 27,00 x 13,80 - TE 9,716 - JB 17 951 - TPL 29 870 - Cap GRN 40 031 m3 - Grues 4x30 t - P 6 150 kW (MAN-B&W 6S42MC) - V 14,3 nds
Constr. 2005 par Shikoku Dockyard (Japon) - Propr/Gérant/Oper. Precious Shipping Public, Bangkok (Thaïlande) - Pav. THA - Ex ROSELLA (2005)
Vendredi 4 mars 2016
En panne ! Le 3 mars le cargo AMADEUS AMETHIST, en route vers Fécamp, est tombé en panne de propulsion à 5 heures du matin peu avant d'arriver et a dû mouiller à 2 milles et demi au large. La Préfecture Maritime a mobilisé l'Abeille Languedoc et le Gascogne, et de son coté l'armateur a passé un contrat avec le RASANT qui passait par là ! A 11 h 30 l'équipage avait réparé, il s'agissait parait-il de filtres bouchés, et le bateau s'est éloigné en attendant que la marée lui permette de rentrer à Fécamp.
Le Rasant est tout neuf ! Construit par Damen Sharjah il arrive des Emirats dont il est parti le 26 janvier et a fait escale à Ceuta le 24 février, il arrive maintenant à Rotterdam. C'est semble-t-il un ASD Tug 2411, avec une puissance de  4 200 kW et 70 tonnes de traction.
AMADEUS AMETHIST
Alkmaar
IMO 9223435- 88,00x11,41x5,40 - TE 4,09 - JB 1 898 - TPL 2 688 t - P 1 140 kW (Deutz SBV6M628) - V 11 nds
Constr 2000 par Bodewes Scheepswerf (Pays Bas) - Propr/Gérant Bock Maritiem (Pays Bas), Opér. Amadeus Schiffahrt (Allemagne) - Pav NLD 
ex RMS LAGONA (2003-2016)   ex CRESCENT SEINE

Le Havre - Histoire de "black-out". Nous avons vu le porte-conteneurs KALLIOPI R.C. à quai en réparations le 17 février. Il profitait de son escale au Havre et de la fin de son affrètement pour réparer quelques problémes machine dont les groupes électrogènes. Le navire a appareillé mardi soir et a subi black out sur black out dès le franchissement des jetées. Un remorqueur l'a aidé à joindre la zone de mouillage, mais mercredi avec le coup de vent il a chassé. Il ne répondait pas aux appels, pas plus qu'il ne signalait qu'il chassait. Il a réussi à confirmer qu'il était en black out total, même plus de groupe de secours. L'Abeille Liberté, basée à Cherbourg, a été envoyée sur place mercredi matin, et on a passé une remorque l'après midi. La ligne de mouillage a été coupée au chalumeau, car le Kalliopi RC ne pouvait ni virer, ni filer la chaine.
Sur la copie d'écran ci jointe de Marinetraffic.com , on perd son signal AIS vers 3 heures du matin,
à l'épuisement total des batteries.
Le convoi a attendu que le vent molisse pour rentrer au port jeudi après-midi. Sur la peau de l'eau, ce navire devait être une vraie savonnette.
Dans le chenal, le convoi a été rejoint par quatre remorqueurs Boluda, les VB Yport, VB Octeville, VB Fécamp et VB Sainte Adresse. A bord de la Samuel de Champlain, Erwan Guéguéniat était quasiment aux première loges, en dragage dans le chenal de Port 2000. Au début, seul un remorqueur a croché à l'arrière. Les passages de remorques n'ont pas dû être simples, le cargo étant totalement privé d'énergie. C'est peut être pourquoi l'Abeille Liberté a remorqué le convoi jusqu'au Quai d'Asie. Bien souvent, les navires assistés larguent leur remorqueur d’assistance sur rade, pour passer le relais aux remorqueurs portuaires. Mais ici il a dû être jugé trop compliqué de larguer l'Abeille Liberté pour repasser des gréements lourds à deux remorqueurs portuaires.
Une fois la remorque rentrée, et ses marins "détachés" hier sur le Kalliopi RC récupérés, l'Abeille Liberté a mis cap sur Cherbourg. La chaine de mouillage coupée hier soir sera à récupérer, pas une mince affaire car quand le navire chassait il a filé 8 maillons.
Qu'est ce que le redouté black-out ? Les navires produisent l'électricité dont ont besoin tous les appareils du bord, au moyen de groupes électrogènes. Il peut arriver qu'un défaut quelconque provoque une disjonction générale, et alors tout s'arrête, on se retrouve dans le noir. Normalement un groupe de secours démarre automatiquement et rétablit très vite le courant pour les appareils essentiels tels que moteur de barre, communications, signaux et un éclairage réduit. Ceci permet d'assurer la sécurité pendant que l'on remédie à l'incident. Si le groupe de secours ne démarre pas, il ne reste que des batteries pour alimenter les feux de signalisation, les communications et un éclairage minimum. On voit que le Kalliopi R.C. est allé jusqu'au bout de cette chaine sans pouvoir restaurer l'alimentation.
Le black-out provoque une ambiance très stressante à bord. On se retrouve brutalement dans le noir, avec des alarmes sonores en tous genres qui résonnent partout. Beaucoup d'appareils ont leur propre batterie capable d'alimenter un klaxon ou autre alarme sonore. Et à part ces alarmes stressantes il n'y a plus le bruit de fond familier de la ventilation et des moteurs. Normalement le noir ne dure que moins d’une minute, le reste se rétablit ensuite progressivement suivant le dépannage.
Jeudi 3 mars 2016
Treguier - Christian Herrou. Un autre petit port au fond d'une ria, le Jaudy, reçoit de temps à autre un cargo à une douzaine de kilomètres de la mer, mais ici il reste à flot.
Le cargo russe LADA est venu mi février avec une cargaison d'engrais. D'ordinaire ce sont surtout des sabliers qui débarquent là leur cargaison de sable coquillier pour l'amendement des terres maraîchères.
  Nous avons connu ce cargo comme SLOTERDIEP en 2010.
Il a changé de nom en 2013 quand il a été affrété par Transflot
  IMO 9194050 - Cargo de divers - 98,94 x 13,80 x 7,40  - TE 5,74  - JB 3 170 - TPL 4 556  - P 2 880 kW (MaK 6M32) - V 12,5 nds
Constr. 2000 par Rousse (Bulgarie) - Propr Hartmann Schiffahrts (Allemagne), Gérant/OPér. Transflot (Russie) - Pav RUS
Mercredi 2 mars 2016
Brest - François Guiganton.
Le EMMA MAERSK, que nous avons vu entrer le 11 février, a terminé ses travaux. Il est sorti de la forme N° 3 le 29 février. Cette fois ci il n'a pas été nécessaire de faire venir un remorqueur de Lorient. Le Robuste était là, venu de Dunkerque pour remplacer le Cognac, et celui ci n'était pas encore parti pour sa nouvelle affectation.  
 
Il a repris le large le 1er mars à destination d'Anvers.
 
Au passage il a participé à un exercice de remorquage par l'Abeille Bourbon au large d'Ouessant, organisé par la Préfecture Maritime. Photos Marine Nationale
Mardi 1er mars 2016
Brest et le goulet. Rapport de Gedour ar Minou.
23 février : Ça tourne chez MSC, encore un nouveau feeder ! Le MSC NAMIBIA II. Malgré son nom, il ne porte pas les couleurs de MSC car il est affrêté et appartient à l'armement grec Costamare Shipping. Nous ne le reverrons peut être pas car il ne figure pas dans les prochaines prévisions d'escales. Il en est à son sixème propriétaire et sixième nom !
MSC NAMIBIA II
Monrovia
IMO 9007817 - 216,30 x 32,20 x 18,15 - TE 11,40 - JB 26 050 - TPL 33 500 - 2 833 evp dont 600 réfrigérés - P. 21 770 kW (B&W 7L70MC) - V 18 nds
Constr. 1991 par Hyundai Ulsan (Corée) - Propr/Gérant Costamare Shipping (Panama/Grèce), Opér. MSC (Suisse) - Pav LBR
Ex MAERSK VERMONT (2006-2011), ex ENDEAVOR (1997-2006), ex IBN KHALDOUN (1994-1997), ex CHINA SEA (1991-1994), ex CMB DRIVE
24 février : En fin d'après-midi, arrivée du remorqueur ROBUSTE en provenance de Dunkerque et affecté à Brest. Il remplace le Cognac qui, lui, va partir pour La Rochelle ou pour l'Afrique. La raison de ce jeu des chaises musicales est l'arrivée des remorqueurs neufs VB Cyclone à Dunkerque et VB Ouragan à St Nazaire. A noter qu'a son arrivée le Robuste à emprunté la passe sud, son commandant étant de la presqu'ile de Crozon a fait une fleur au(x) photographe(s) d'en face. Erwan Guéguéniat l'a saisi à son arrivée dans le port. Cette passerelle de forme caractéristique a été comparée à une cafetière ou à une cabine téléphonique, au Havre on les appelait plus poétiquement les “passerelles diamant”.
  En effet Christian Herrou était "en face" et a lui aussi saisi l'arrivée du Robuste .  
25 février : Encore un épisode dans le feuilleton des vieilles coques grises qui partent à la casse, avec le MULTRATUG 4, déjà venu pour la même mission il y a juste un an. Il quitte Brest avec l'ancien Aviso-Escorteur Enseigne de Vaisseau Henry en remorque,
direction Gand (Belgique) et le chantier de déconstruction Galloo.
 
26 février : Dans la matinée, le chimiquier de type "Volga-Don Max" ARMADA FAIR (Valletta) ayant déchargé une cargaison partielle de 2 000 tonnes d'huile de palme reprend la mer à destination de Donges et Nantes. Depuis 2011 Palmali a fait construire 15 sister-ships, le dernier sera livré bientôt. Intéressant quand on sait que la Russie accuse Palmali de livrer en Ukraine du pétrole irakien vendu par ISIS.

IMO 9729594 - 139,95 x 16,60 x 6,00 - TE 4,60 - JB 4 684 - TPL 7 115 - 8 cuves, 6 pompes -
P totale 2040 kW (2 Wartsila 6L20) - V 10,5 nds
Constr 2015  par Yardimci Tersanesi (Turquie) -
Propr/Gérant/Opér. Palmali Shipping & Agency (Turquie) - Pav MLT

L'après-midi, arrivée sous une pluie froide malgré le fort vent de sud du vraquier panamax THISSEAS. Il est suspecté de rejet volontaire d'hydrocarbures dans la ZEE, un avion de surveillance maritime ayant constaté les faits et dressé un procès-verbal, il a été dérouté sur Brest pour les besoins de l'enquête. Il faisait route de Saint Pétersbourg vers la Chine avec un chargement d'engrais. En raison de son tirant d'eau important il est allé mouiller au poste 15 sous Roscanvel. S'il s'avère que la pollution est bien volontaire l'amende encourue peut s'élever jusqu'à 15 millions d'euros. J'ai peine à imaginer que ce soit volontaire, le Thisseas aurait au moins attendu la nuit et il serait alors sorti de la zone de surveillance. Voir commentaires ici. Les images de la vidéo offerte par la Préfecture Maritime montrent bien un film d'huile, pas une masse épaisse.
Il a repris sa route le 1er au petit matin.
   
vu coté Sud par C. Herrou
THISSEAS
Monrovia
IMO 9493896 - 225,00 x 32,26 x 19,60 - TE 12,20 - JB 41 101 - TPL 75 200 - P 8 833 kW (MAN B&W 5S60MC-C) - V 14,5 nds
Constr. 2012 par Penglai Zhongbai Jinglu (Chine) - Propr/Gérant Lavinia Corp (Liberia/Grèce), Opér. Oldendorff Carriers (Allemagne) - Pav LBR
Le 28 vers midi arrivée du chimiquier ANGLEVIKEN en provenance de Lorient pour décharger 5 200 tonnes de gazole.
On peut remarquer que le vraquier Thisseas est toujours au mouillage sous Roscanvel en attendant qu'un juge lui donne liberté de manœuvre...
En route de la Norvège vers Trinidad, le supply OLYMPIC HERA, un AHTS très puissant, a fait une courte relâche le 29.

IMO 9424730 - 93,80 x 23,00 x 10,00 - JB 6 838 - TPL 4 925 - traction 260 t
P totale 21 625 kW (5 Caterpillar 3516C, 2 Wartsila 9L32, 5 alternateurs, 2 mot. elec 4 000 kW, 2 hélices à pas variable)
Constr 2009 par Ulstein (Norvège) -
Propr Omega Maritime, Gérant/Opér. Olympic Shipping (Norvège) - Pav NOR
Lundi 29 février 2016
Papeete - Paquebots en escale vus par Louis Laplane. Le QUEEN MARY 2 est arrivé le 26 février à 8 heures. Pas gâté par le temps, venir à Tahiti pour trouver la pluie c'est dommage ! Il fait un tour du monde classique, arrivait de Valparaiso avec 2 296 passagers. Il a appareillé le soir, puis relâché à Moorea le 27, et continué ensuite sa route vers l’Ouest... comme le Queen Elizabeth 2, l’ancien !
Le paquebot Queen Mary 2 bat tous les records locaux, avec 345 m de long , l’étrave est au-delà du duc d'Albe de pointe, et les amarres de bout à l'arrière sont presque verticales !

Samedi matin 27 février, le COSTA LUMINOSA a pris la place de Queen Mary 2 : 294 m contre 345 ! C'est sa première visite à Tahiti. « Luminosa » porte chance aux 2 000 croisiéristes : s’ils ont franchi la passe sous la pluie, le soleil leur a fait bon accueil toute la journée samedi.

Paluden - François Guiganton. Aux antipodes de Papeete à tous points de vue, le plus petit port de bois en Europe, Paluden, reçoit environ un caboteur par mois, qui vient des pays scandinaves livrer du bois scié. Le navire est complètement à sec à marée basse, et c'est un camion-grue qui décharge. Le 25 février c'était le LADY MENNA (Delfzijl) . Le pilotage est assuré par un pratique local, sans remorqueur. Nous avons déjà montré plus en détail l'opération avec le OLGA en 2009.   Lady Menna arbore la cheminée et les marques sur la coque de Osprey Ltd, filiale anglaise de Spliethoff's, armateur officiel des Menna et Mathilde.
IMO 9126352 - 88,00 x 12,50 x 7,70 - TE 5,31 - JB 2 561 - TPL 3 332 - P 1 851 kW (Caterpillar 3606TA) - V 12,5 nds
Constr. 1996 par Niestern Sanders (Pays Bas) - Propr Spliethoff's Bevrachtings, Gérant/Opér. Wijnne & Barends Cargadoors (Pays Bas) - Pav NLD     Ex MENNA

Page précédente Page suivante

Cette page appartient à www.marine-marchande.net, le site français de la marine marchande