La marine marchande au jour le jour...

Petits reportages
Page précédente Page suivante
Survolez un numéro
de page pour voir
les dates concernées
26 février 2021
Le Havre - Fabien Montreuil nous avait montré le paquebot ANTHEM OF THE SEAS pour sa première escale au Havre en 2015.
Le voici de nouveau, mais pour une escale sans passagers, plutôt une simple relâche pour une inspection de coque, et un approvisionnement. En raison de la pandémie il erre depuis des mois entre Southamton, le mouillage devant Poole, ou devant Saint-Vaast-la-Hougue quand il y a du mauvais temps de suroît.
On n'avait pas vu de paquebot au Havre depuis l'ALBATROS en octobre dernier.

 
25 février 2021
Estuaire de la Loire - Christian Plagué . Le 19 février appareillage de Donges-4 du gazier NISYROS, avec l'aide des VB Pornic et VB Mirage. En partant il passse près de l'ANATIFE, qui avait la réputation d'être le plus petit pétrolier à double coque du monde, ce qui n'est plus vraI

NISYROS
PIraeus
IMO 9412062 - 173,70 x 28,00 x 17,80 - TE 10,40 - JB 22 971 - TPL 26 540 - 34 300 m3 - P 9 480 kW (MAN B&W 6S50MC-C) - V 16,4 nds
Constr. 2009 par Hyundai Mipo (Corée) - Propr/Gérant/Opér. Eletson Corp (Grèce) - Pav GRC

Le FURORE-G manœuvrait dans le Bassin de Penhoët à l'ombre du MSC Virtuosa
FURORE G
Panama
IMO 9483413 - 34,20 x 7,05 x 3,10 - TE 1,67 - JB 206 - TPL 38 - P 2 085 kW (2 Caterpillar C32, 2 hélices) - V 14 nds
Constr. 2007 par Dijkstra N Metaal bewerking (Pays-Bas) - Opér. Rederij Groen (Pays-Bas) - Pav PAN
23 février 2021
Bayonne - Philippe Lauga. Le 21 février 2021. Arrivé sur rade le matin à 10 h 30 en provenance d’Arzew avec 16 500 tonnes d’urée, le MBEYA double l’extrémité de la digue nord qui marque l’entrée du port de Bayonne à 15 h 45.

Superbe manœuvre d’amarrage orchestrée par le pilote qui choisit de prendre appui sur l’ancre bâbord du cargo avant de passer la pointe avant,
erve
tandis que les deux remorqueurs poussent le navire de concert contre son quai. Impeccable.

Mouillage de l'ancre..
MBEYA
Belize City
IMO 9504944 – 159,90 x 24,00 x 13,80 – TE 10,00 – JB 14 912  – TPL 23 127  – 3 grues – P 4 440 kW (MAN B&W 6S35MC) - V 12 nds
Constr. 2008 par Changshun, Linhai (Chine) – Propr. Smar S&P (Belgique) – Gérant/Opér. ITS International Trades (Belgique) – Pav BLZ
Ex RIO EKUKU (2008-2016)
22 février 2021

Goulet de Brest - Michel Floch. Petit résumé de l'activité observée dans le goulet cette dernière quinzaine.

2 février : Le cargo ARKLOW BREEZE allégé de 7 180 tonnes de soja prend la route de Cariño (Espagne). Il ne nous manque plus que le BRAVE pour avoir les six ARKLOW B...


ARKLOW BREEZE
Rotterdam
IMO 9638812 - 119,49 x 14,99 x 9,70 - TE 7,19 - JB 5 065 - TPL 8 660 - P 2 665 kW (MaK 8M25C) - V 13 nds
Constr. 2015par Ferus Smit, Westerbroek (Pays Bas) - Propr/Gérant/Opér. Arklow Shipping - Pav NLD
  A la sortie du goulet il croise le chimiquier REKON
qui vient charger 4 250 tonnes d'huile de soja pour Casablanca (Maroc).

4 février : Le câblier ILE D'AIX arrivé le 1er février en provenance de Lisbonne (Portugal) pour effectuer son avitaillement et une relève d'équipage  repart en direction de Calais..

Derrière lui, un convoi composé du remorqueur TSM KERMOR et de l'ex-patrouilleur STERNE de la Marine nationale embouque à son tour le goulet.
  Direction Le Havre et le chantier de démolition Gardet et De Bezenac.

 

Le chimiquier HARBOUR FOUNTAIN arrive d'Ijmuiden (Pays Bas) avec une cargaison d'essence. Ils sont quatre sister ships, exploités par Nordic Womar, qui n'opère que huit pétroliers/chimiquiers. Ces photos donnent l'impression que la partie avant plonge un peu, comme s'il avait un arc assez prononcé..

6 février : Le vraquier SEA HOPE appareille vers Floro (Suéde) après avoir débarqué 1 500 tonnes de tubes métalliques destinés à la construction des "jackets", les pieds  des éoliennes du futur parc éolien de la baie de Saint Brieuc. Ces jackets seront fabriqués  par les entreprises Navtis et Sobec dans l'atelier construit sur le polder de Brest.   Des éléments qui une fois terminés mesureront 74 m de haut pour un poids de 1 175 tonnes.

HARBOUR FOUNTAIN
Madeira
IMO 9473107 - 144,06 x 23,00 x 12,40 - TE 9,00 - JB 11 880 - TPL 16 929 - 14 cuves, 10 produits - P 6 300 kW (MaK 7M43C) - V 14 nds
Constr.2011 par Yangfan Group (Chine) - Propr TB Marine (Allemagne), Gérant MOL Nordic Tankers (Danemark), Opér. Nordic Womar (S'pour) - Pav SGP
SEA HOPE
Port Vila
IMO 9713399 - 179,97 x 29,80 x 15,00 - TE 10,54 - JB 23 274 - TPL 37 687 - 4 grues de 30 t - P 6 820 kW (MAN B&W 6S46MC-C) - V 14 nds
Constr. 2016 par Imabari (Japon) - Propr Sato Steamship (Japon), Gérant/Opér. Sejin Marine (Corée) - Pav VUT
 

11 février : Encore une vieille coque grise qui prend la direction du Havre remorquée par le TSM KERMOR, décidément très actif, celle de l'ex-remorqueur de haute mer MALABAR .
   Il ne reste plus qu'une dernière coque après celle-là.

 
février : La drague DANIEL LAVAL de l'armement Dragage-Ports arrivée à Brest le 26 jannvier reprend la route de la baie de Seine après un arrêt technique au chantier Damen  pour réparer son propulseur d'étrave en  avarie   Dans le goulet elle croise le cargo THOMAS en provenance de Terneuzen. Nous le connaissions comme PEAK DUBLIN, il vient de changer de nom.

 

16 février : Le pétrolier chimiquier ARION arrive en provenance de Vysotsk (Russie) avec une cargaison de 33 000 tonnes de gazole. Le logo TEN sur la coque est sans doute pour Tsakos Energy Navigation.

IMO 9314894 - 182,55 x 27,34 x 16,70 - TE 11,72 - JB 23 325
TPL 39 378 - 14 cuves, 7 produits
P 11 060 kW (MAN B&W 7S50MC-C) - V 14,5 nds
Constr. 2006 par Hyundai Mipo (Corée)
Propr/Gérant/Opér. Tsakos (Grèce) - Pav LBR

 

19 février 2021
Bayonne - Philippe Lauga .Bayonne le 17 février, 8 h 30. Une matinée très agréable avec l’entrée dans l’estuaire de l’Adour du cargo ERKUL S qui arrive d’Izmir pour décharger 12 500 tonnes de soufre solide. Je vous l’avais déjà présenté en juillet 2015 sous le nom d’ALERT. Il a été ensuite ALLCARGO LEELA de 2015 à 2019. Il a changé de nom en 2019 à son rachat par Yakamoz Denizcilik, et il est géré et exploité par l’armement turc Gant Trading Shipping, sous pavillon du Vanuatu. J’aime bien sa nouvelle livrée, coque peinte en gris et grues en rouge.

L’amarrage, quai Edouard Castel à Anglet, coïncide avec le lever du soleil. Je ne peux résister à l’envie d’embarquer à bord du canot des lamaneurs pour le photographier depuis le lit du fleuve,

  ...juste devant le SULPHUR GENESIS qui lui est arrivé d’Immingham la veille pour décharger 3 870 tonnes de soufre sous forme liquide et qui va rester quelques jours à Bayonne puisqu’il ne prendra son prochain chargement à Bilbao que le 4 mars.
Le ERKUL S et le SULPHUR GENESIS me permettent, une nouvelle fois, de souligner la beauté et le petit air rétro des lignes des navires construits au Japon.
18 février 2021
Sète - Régis Zaïa. Quelques belles escales.
Le cargo AZBURG venu d'Ukraine décharge de l'engrais au poste i . Nous l'avions aperçu en Seine en 2007 quand il était encore KROONBORG. Le propriétaire atuel est anonyme, le gérant technique est ukrainien, le pavillon on ne peut plus complaisant! Il est immatriculé à Portsmouth, mais pas en Angleterre, à la Dominique. Il a une silhouette particulière avec sa cheminèe complètement excentrée.
AZBURG Portsmouth IMO 9102899 - 130,17 x 15,87 x 10,20 - TE 7,45 - JB 6 353 - TPL 10 028 - P 3 960 kW (Wartsila 6SW38) - V 14 nds
Constr. 1995 par Ferus Smit - Propr ? Gérant/Opér. MSCO Global (Malte) - Pav DMA    Ex KROONBORG (1995-2013)

Le DORSTEN est arrivé de Salerne et n'est resté à quai que six heures avant de repartir pour un mouillage d'attente à Malte. Il était déjà venu à Sète comme SIPAN en 2011. Il  s'est ensuite appelé ADINDA IZORA, et a pris son nom actuel en 2019. Le propriétaire est anonyme, le gérant/opér. Glory Denizcilik.

  .Au nouveau terminal pétrolier le HANS SCHOLL décharge des produits raffinés.
   
Dorsten
   
Hans Scholl
Au bassin Colbert le LADY DENIZ qui lui arrive de Saldanha Bay avec des blocs de granit Puis au quai i le beau vraquier MAINA décharge du tourteau venant de Vancouver. C'est un "super/ultramax dont il existe une centaine d'unités en service.
LADY DENIZ
Majuro
IMO 9550412 - 169,54 x 27,20 x 13,80 - TE 9,76 - JB 28 742 - TPL 28 742 - 4 grues de 30 t - P 5 508 kW (MAN B&W 6S42MC) - V 14 nds
Constr. 2009 par Imabari Shipbuilding (Japon) - Propr/Gérant/Opér. Deval (Turquie) - Pav MHL    Ex ISLAND GREEN (2009-2018)
MAINA
Valletta
IMO 9699892 - 199,90 x 32,30 x 18,50 - TE 13,30 - JB 34 939 - TPL 63 280 - 4 grues de 36 t - P 8 300 kW (MAN B&W 5S60ME-C8) - V 14 nds
Constr. 2016 Yangzhou Dayang (Chine) - Propr/Gérant/Opér. Eastern Mediterranean (Grèce) - Pav MLT
Entrée d'un beau cargo classique le LEO dont on reconnait la facture Nippone, il arrive de Port Harcourt avec de l'engrais qu'il décharge au quai F

IMO 9167679 - 96,70 x 17,40 x 11,60 - TE 7,35 - JB 4 690
TPL 6 175 - 2 grues de 30 t, 1 corne de 30 t - P 2 427 kW (Hanshin LH41L) - V 12 nds
Constr. 1997 par Sanyo, Onomichi (Japon) - Propr Barhoum Maritime (Liban) Gérant/Opér. Altaïr Shipping & Trading (Grèce) - Pav SLE
Ex REEM O (2018-2020), ex YEON AM (2007-2018), ex TRUST BUSAN (2004-2007),
ex ASIA HARMONY
Le MONTE D'ORO a fait trois rotations depuis la Corse pour rapatrier des voitures de location, destinées à la revente.
Au quai H, l'OCEANIC, vient d'Anvers avec de éléments d'éoliennes, en passant par Arzew ? Le BARVA est venu de Casablanca.
BARVA
Panama
IMO 9381809 - 126,80 x 19,00 x 9,20 - TE 6,87 - JB 5 816 - TPL 7 728 - P 5 180 kW (MAN B&W 7S35MC) - V 16 nds
Constr 2007 par Sahin Cakir (Turquie) Propr Dizman, Gérant/Opér. Kamer Marine (Turquie) - Pav PAN
  Le PUFFIN S est venu de Nemrut. Il est resté presque une semaine à quai puis est allé à Fos.  
Le TRIUMPH IV est venu d' Arzew avec le plein d'urée qu'il décharge par les trémies au quai E dans les camions pour l'usine de conditionnement. On ne voit plus beaucoup de cargos à mâts de charge. Et on ne voit pas bien l'intérêt, peut-être en raison de sa construction au Vietnam? Autre originalité son port d'immatriculation en Moldavie. Surement un pavillon très sérieux!
TRIUMPH IV
Giurgiulesti
IMO 9311555 - 102,79 x 17,00 x 8,80 - TE 6,90 - JB 4 039 - TPL 6 507 - 4 cornes de charge - P 2 648 kW (Hanshin LH41LA) - V 12 nds
Constr 2004 par Ha Long (Vietnam) - Propr ? Gérant/Opér. Zabrama FZE (Emirats) - Pav Moldavie
Le voiturier LAKE WANAKA venant de Corée, a d'abord escalé en Lybie et en Turquie, il a ensuite continué vers Marseille puis Fos. Régis l'avait vu au cours d'une croisière en 2008, il s'appelait alors TRIUMPH pour Zodiac Maritime. Il a changé de nom en 2019, il est désormais propriété de la Royal Bank of Scotland, géré par Eastern Pacific (UK), exploité par Toyofuji Shipping (Japon). Il
Le petit chimiquier ENDELO SWAN est venu d'Augusta. Le nom de son port d'immatriculation doit prêter à sourire en Angleterre, Middlefart, sachant que "fart" veut dire pet!
17 février 2021
Saint-Nazaire et l'estuaire. Gilbert Cailler, Christophe Dedieu, Christian Plagué.
Le 26 janvier à Donges 5, le chimiquier-pétrolier HUEY venu de Ventspils, que nous connaissions comme CPO FRANCE. Il a été racheté en 2019 par Harworth Shipping (Ile de Man)   Le 25 à Montoir liquides, le chimiquier-pétrolier maltais TEAM SAPPHIRE est venu d'Hambourg
      
Huey
      
Team Sapphire
Le 29 à Donges 4, le gazier norvégien CLIPPER MOON les photos sont strictement les mêmes qu'il y a dix ans, sauf qu'il a changé son radôme!   Même jour à Montoir 3, le minéralier LEFKADA, peut-être une nouvelle cheminée pour la collection de Gwénaëlle? Il venait directement de Nikolayev en Ukraine.
      
Clipper Moon
      
Lefkada
LEFKADA
Monrovia
IMO 9767546 - 179,97 x 29,80 x 15,00 - TE 10, 54 - JB 23 306 - TPL 37 951 - 4 grues de 30 t - P 6 780 kW (MAN B&W 6S50ME-C8) - V 14 nds
Constr. 2016 par Shimanami (Japon) - Propr/Gérant August Bolten, Opér. Sea Stalion Pool (Allemagne) - Pav LBR
Le 1er février à Donges 5, le chimiquier-pétrolier STI POPLAR venu lui aussi de Ventspils.

Le 2 à St Nazaire, des produits métallurgiques sont déchargés du MANISA BALU, que nous connaissons,
un ancien Carisbrooke dont la coque est passé du vert au bleu.

Le 3 en soirée, le méthanier MAGDALA se rend à Montoir pour charger du GNL, c'est un sister-ship des "Myrina" et "Macoma" Teekay en possède un quatrième, les sept autres de la série sont à Flex LNG. Un grand voyageur: il chargeait en Australie le 27 décembre 2020 pour la Chine avant de venir ici prendre une cargaison pour Milford Haven. Sa cargaison proviendra de Sabetta par le GEORGIY BRUSILOV l'un des méthaniers brise-glace que nous connaissons bien. C'est quand même étonnant, venir de Chine pour charger à Donges une cargaison pour Milford Haven, venant d'un méthanier qui a dû passer devant Milford quelques jours avant.

MAGDALA
Nassau
IMO 9770921 - 294,90 x 46,40 x 26,50 - TE 12,52 - JB 113 263 - TPL 95 449 - 170 234 m3 - P 36 400 kW (2 MAN B&W 5G70-C9-GI, 2 hélices) - 18 nds
Constr. 2018 par Daewoo, Geoje (Corée) - Propr Teekay (Canada), Gérant/Opér. Stasco (UK) - Pav BHS
Le 5 à Montoir TMDC, le voiturier PERSEUS LIBERTY décharge des véhicules.Après une tournée en Afrique il était à Tanger pour charger le 27 janvier.

Le 10 au soir, le beau gazier bleu clair PGC EIRINI a accosté à Donges 4

Peu après, un autre joli navire appareillait lui de Montoir agro où il a déchargé du coke de pétrole de Bilbao, le vraquier ADAVEGA
PGC EIRINI
Valletta
IMO 9800178 - 117,27 x 19,20 x 9,50 - TE 6,81 - JB 7 211 - TPL 6 602 - 6 890 m3 - P 2 640 kW (MAN B&W 6L35MC) - V 14 nds
Constr. 2018 par Kyokuyo Shipyard (Japon) - Propr Paradise Gas Carriers (Grèce), Gérant/Opér. Gasmare Synergy (Italie) - Pav MLT
ADAVEGA
Monrovia
IMO 9539339 - 115,33 x 19,60 x 11,40 - TE 8,79 - JB 7 404 - TPL 12 427 - 3 grues de 30 t - P 3 900 kW (MAN B&W 6L35MC) - V 13 nds
Constr. 2010 par Shin Kochi  (Japon) - Propr Denizsan Gemi, Gérant/Opér. Adakent Gemi (Turquie) - Pav LBR     Ex SIAM SUCCESS (2010-2020)
A Montoir liquides, le chimiquier-pétrolier ARDMORE ENDEAVOUR. Nous l'avons vu au Havre comme STRIMON, il est passé chez Ardmore en 2014.

A Montoir 3, vraquier Kamsarmax JIA DA   A Montoir 2, le bulker panaméen NAVIOS HERAKLES I

Jia Da
          
Navios Heracles I
JIADA
Hong Kong
IMO 9583598 - 225,00 x 32,26 x 19,60 - TE 14,20 - JB 41 342 - TPL 75 431 - P 8 833 kW (MAN B&W5S60MC) - V 14 nds
Constr. 2010 par Jiangnan Shipyard (Chine) - Propr/Gérant/Opér. HTM Shipping (Chine) - Pav HKG
16 février 2021
  Devenez officier de la marine-marchande:


Inscriptions sur Parcoursup et Supmaritime.fr
avant le 11 mars 2021


Le Havre - Roland Grard. Le 14 février à 10 h le CMA CGM JEAN MERMOZ arrive d'Asie pour Port 2000, bien chargé, et croise la drague Samuel de Champlain. Un peu plus tard c'est le CAP SAN ARTEMISSIO pour le quai des Amériques. Lui arrive d'Anvers et termine au contraire sa tournée d'Europe du Nord


Fabien Montreuil. Le 31 janvier le Cma Cgm FORT DESAIX appareille pour Montoir puis les Antilles

15 février 2021


Bayonne - Philippe Lauga. Dimanche 7 février. Deux fluviomaritimes sont amarrés à Tarnos. Le RANIS, que Jacques Draoulec nous avait montré à Nice il y a 13 ans sous le nom de NATISSA, est arrivé de Gabes le 4 avec 2 100 tonnes d’engrais. Ce minuscule cargo est aujourd’hui armé par la compagnie turque Eksen Ship Chartering & Transportation. Son escale s’éternise parce que la pluie ne cesse d’interrompre le déchargement. Quelques minutes avant mon arrivée à Anglet pour le photographier, le russe NAVIS-4, en provenance de Ust-Luga, s’est amarré juste devant le RANIS pour décharger 5 993 tonnes de DAP. La flotte commerciale russe est aujourd’hui très majoritairement constituée d’unités fluviomaritimes. La série dont est issu le NAVIS-4 est constituée à l’heure actuelle de huit unités. On remarquera le pont presque au ras de l’eau et une hiloire qui doit bien faire 5 mètres de haut, ce qui permet de réduire notablement le calcul de la jauge nette et ainsi de réduire les taxes qui y sont liées
    
Ranis
    
Navis-4
RANIS
Panama
IMO 9111541 - 81,60 x 11,30 x 5,33  - TE 3,72  - JB 1 554 - TPL 2 030 - P 1 020 kW (MaK 6M20) - V 10 nds
Constr. 1995 par Yorkshire D.D. (UK) - Propr ? Gérant/Opér. Eksen Ship Chartering & Transportation (Turquie) - Pav PAN
Ex CMS SHAH (2015-2019), ex LUNE (2014-2015), ex CORAL LUNE (2012-2014), ex MARI LUNE (2010-2012), ex NATISSA (1999-2010), ex SEA RHONE
NAVIS-4
Saint-Petersburg
IMO 9868766 – 123,17 x 16,75 x 5,50 – TE 4,74 – JB 4 982 – TPL 6 328 - P 2 200 kW (2 Yanmar 6EY22AW, 2 hélices) – V 10 nds
Constr. 2019 par Okskaya Sudoverf Shipyard (Russie) – Propr./Gérant/Opér. United Shipping. (Russie) – Pav RUS
  Mardi 9 février. Le petit cargo néerlandais DAMSTERDIJK, que Gilbert Cailler nous avait présenté en 2009 arrive d’Anvers pour décharger 4 528 tonnes de potasse.
    
Damsterdijk
 

À 15 heures, le pilote embarque à bord du BELMEKEN de la célèbre compagnie bulgare Navibulgar. Ce beau vraquier arrive de Sillamae en Estonie où il a chargé une pleine cargaison d’urée. Comme souvent, avant d’arriver à Bayonne, il en a déchargé les deux tiers à La Pallice. Les 13 000 tonnes restantes seront déchargées en partie à Anglet, sur la zone Blancpignon puis à Tarnos.
La manœuvre d’accostage est délicate en raison d’un bouchon d’eau formé au bout du quai Edouard Castel et d’un fort courant de dérive. Le BALEA s’est employé tout d’abord à tirer le vraquier pour le rapprocher du quai malgré le peu d’angle dont il disposait, puis ensuite, à le pousser contre le quai avec l'aide du SAINT-BERNARD.


Deux vraquiers se sont appelés BELMEKEN. J’avais aperçu le premier à Istanbul en juin 2006. À cette époque, la flotte de la Navibulgar était uniquement constituée d’unités construites à Varna en Bulgarie. Les temps changent et le Made in China a aujourd’hui fait son apparition.
BELMEKEN
Valetta
MO 9576014 – 176,20 x 26,00 x 14,00 - TE 10,04 – JB 18 873 – TPL 30 347 – P 6 480 kW (MAN B&W 6S46MC-C) – V 14,2 nds
Constr. 2010 par  Chengxi Shipyard, Jiangyin (Chine) – Propr./Gérant/Opér. Navigation Maritime Bulgare, Varna (Bulgarie) – Pav MLT
BELMEKEN
Varna
IMO 7321178 – 185,20 x 22,81 x 14,18 - TE 10,65 – JB 16 150 – TPL 26 335 – P 8 238 kW (Sulzer 7RD76) - V 15 nds
Constr. 1973 par Georgi Dimitrov, Varna (Bulgarie) – Démoli en 2007.

Bayonne. Après Hortense, voici Justine… Le 31 janvier en fin d’après-midi, les navires en escale sont déhalés en amont sur des postes d’attente pour éviter tout risque de casse sur les quais de Tarnos, particulièrement soumis à la houle et au ressac. Le russe LADA, arrivé le 26 de Cagliari, a terminé de décharger ses 800 tonnes de granulats et roches concassées. Amarré au poste Saint-Gobain, il partira lorsque le mauvais temps sera passé. Le MANISA ALENA, que nous avions vu à Saint-Nazaire en mai 2018 sous le nom de SIDER MANZANILLO, est arrivé de Jorf Lasfar. Il a changé de nom en 2019, racheté par Tom Worden (Allemagne) qui en assure la gérance et l'exploitation.
     
Lada
Il est amarré au quai Edouard Castel à Anglet depuis deux jours. Il déchargera à Tarnos 7 200 tonnes de DAP. Ce joli cargo, issu d’une importante série made in China, déclinée avec ou sans grues, est aujourd’hui armé par la compagnie allemande Tom Worden GmbH et navigue sous pavillon portugais.

Manisa Alena
Le 3 février, l’activité du port a repris. Je me positionne rive gauche pour suivre le départ de l’espagnol MORAIME venu, comme souvent, pour charger 7 139 tonnes de billettes d’acier qu’il livrera à La Corogne.
MORAIME
Santa Cruz de Tenerife
IMO 9423853 - 118,00 x 16,50 x 8,75 - TE 6,70  - JB 5 574 - TPL 7 300 - P 3 500 kW (MAN-B&W 7L32/40) - V 15 nds
Constr. 2008 par Kocatepe Shipyard, Tuzla-Istanbul (Turquie) – Propr./Gérant/Opérat.  Naviera Murueta, Bilbao (Espagne) - Pav. ESP
Ex CAPE CEE (2011-2016) - SALIH CIHAN (2008-2011).
 
En fin d’après-midi, c’est au tour du caboteur ANNA de quitter Bayonne après avoir chargé 4 400 tonnes de maïs qu’il ira décharger à Hambourg. Nous le connaissions déjà sous le nom de BEAUMERIT, grâce à Michel Floch qui nous l’avait montré dans le goulet de Brest au mois d’octobre 2012. Il est aujourd’hui armé par la compagnie néerlandaise Focus Shipmanagement BV.
Le 5 février, enfin, je retrouve la digue nord pour le départ du MANISA ALENA, qui prend le large les cales vides, et met le cap sur Aviles, au nord de l’Espagne. L'inscription Manisa Bulk sur la coque est intrigante, d'autant plus que c'est un cargo de divers. Il est sans doute affrété .
4 février 2021
Tahiti - Louis Laplane nous emmène en promenade sur le port et nous explique les conditions.
Ambiance port fin janvier Les nouveautés de l’esplanade Tu-Marama, des noms de deux chefs à notoriété historique de l’histoire de Tahiti. Lieu de vie destiné à la fois aux citadins de Papeete et aux plaisanciers. Au passage, vous pouvez découvrir le tout nouveau bar, face à la passe, inauguré début janvier. Plus en retrait, il y a deux restaurants.
 
Aito Nui II
Les habitués du port
    
Aremiti Ferry 2

       
James Cook
Le JAMES COOK a chargé à Singapour le 1er janvier pour ravitailler les iles Fidji le 21, Samoa le 24 et maintenant Tahiti, ça fait rêver!!! On voit que le quai est trop court pour lui et qu'il n'a pas d'amarres de bout.

Comme le révèle sa cheminée il est affrété par Petrocean, compagnie domiciliée en Australie, qui opère deux pétroliers en Polynésie, Fiji, Nouvelle Calédonie, Samoa, Vanuatu et Solomon.

JAMES COOK
Singapore
IMO 9629691 - 183,00 x 32,20 x 19,10 - TE 13,15 - JB 29 983 - TPL 49 995 - 15 cuves, 6 produits - P 9 019 kW (MAN B&W 6S50ME-C8) - V 14 nds
Constr. 2013 par STX Offshore (Chine) - Propr Nordern, Gérant/Opér Norient Product Pool (Danemark) - Pav SGP     Ex NORD STRENGTH (2013-2014)

Le SEATRADE GREEN est arrivé de la Jamaïque.
Une traversée de plus de 5 000 milles.
 
Le SOUTHERN PEARL venait de Nouvelle Zélande. Neptune Pacific Line a acquis récemment Pacific Direct Line propriétaire du bateau jusqu'en juillet 2020, d'où la marque PDL restée sur la coque.
 
Le voiturier TITUS, venant sans doute de Corée a fait un détour par Papeete avant de franchir la canal de Panama pour toucher Savannah et Philadelphie aux USA, puis traverser l'Atlantique Nord pour atteindre les ports d'Europe du Nord.

Seatrade Green


Southern Pearl

Titus
TITUS
Valletta
IMO 9700512 - 199,90 x 36,50 x 38,17 - TE 11,00 - JB 73 358 - TPL 23 889 - 8 000 voitures - P 14 100 kW (MAN B&W 8S60ME-C8) - V 20 nds
Constr. 2018 par Tianjin Xingang (Chine) - Propr/Gérant/Opér. Wallenius (Suède/Norvège) - Pav MLT
SOUTHERN PEARL
Singapore
IMO 9821457 - 110,03 x 22,31 x 10,80 - TE 7,80 - JB 8 261 - TPL 9 844 - 2 grues de 45 t - 600 evp - P 4 400 kW (Mitsubishi 6UEC33LSE-C2) - V 16 nds
Constr. 2018 par Taizhou Kouan (Chine) - Propr/opér. Neptune Pacific Line, Gérant Elliot Associates (Singapour) - Pav SGP


London Express
Le LONDON EXPRESS, venait d'Australie et Nouvelle Zélande en route vers la côte ouest des USA. Un exemple des 4 000 boîtes désespérement attendus à Tahiti. Il n’a pas de grues, d’où l’investissement en grues portuaires conséquent : 6 grues! Ce navire montre aussi une particularité du port de Papeete : son unique « quai au long cours », datant des années 1960, mesure 450 mètres. Ce qui correspondait alors à trois postes pour des navires de 150 m, la longueur typique de l’époque. Aujourd’hui, les navires atteignent et dépassent couramment les 200 m, pour bien plus que 2000 boîtes, et celui-là flirte avec les 300 m. La venue et l’accueil de ces 4000 boîtes et plus a fait couler beaucoup d’encre localement.La passe accuse une trop faible profondeur, laquelle est en cohérence avec le tirant d’eau admissible à quai. En outre, ces navires s’arrêteraient-ils à Tahiti pour décharger « quelques boîtes » ? Car s’ils en déchargent trop, ils saturent les capacités du port et surtout le débit de la consommation locale... S’ils ne déchargent pas à Tahiti, ils iront le faire à Auckland, et il faudra renforcer le service pendulaire... D’où une très longue hésitation sur la manière d’investir.
Aujourd’hui, selon ce que je lis dans les journaux, il semble que le schéma directeur se soit arrêté sur deux choix fermes : approfondir la passe à 14,50 m et l’élargir, d’une part, et augmenter le tirant d’eau à quai pour le mettre en cohérence avec la passe, d’autre part. Ces choix sont très onéreux et risqués. La passe : c’est briser du corail beaucoup plus dur que du béton. Le quai : l’inquiétude portait alors sur la faisabilité d’augmenter le tirant d’eau sans mettre en péril la stabilité du quai, en raison de la technique de construction utilisée à l’époque.
LONDON EXPRESS
Bermuda
IMO 9143568 - 294,04 x 32,25 x 21,4 - TE 13,63 - JB 53 523 - TPL 66 577 - 4 612 evp dont 350 reefers - P 41 130 kW (MAN B&W 9K90-MC) - V 24 nds
Constr. 1998 par Samsung Geoje (Corée) - Propr/Gérant/Opér. Hapag-Lloyd (Allemagne) - Pav BMU
3 février2021
Fort-de-France  Yvon Perchoc. Le pétrolier/chimiquier LASCAUX a passé les premières semaines de 2021 dans le bassin de radoub de Fort de France.

Il en est ressorti le 29 janvier après-midi après des interventions techniques, particulièrement sur les lignes d'arbre. La manœuvre était très facilitée par l'usage des deux lignes d'arbre et du propulseur d'étrave, et le remorqueur en stand-by n'eut pas à intervenir.
Après quelques essais en rade, le navire prenait la direction de la raffinerie de Christiansted (île de Saint-Croix - Iles Vierges US).
Sea Tankers l'ancien propriétaire était devenu ST Management et a maintenant été racheté par l'armement maltais Valloeby

Crachin brestois pour la brève escale de l'ILE DE BREHAT à Fort de France le 3 février. Le câblier français (Alcatel) est venu effectuer une grande relève d'équipage. Il a accosté au quai des Tourelles, qui faute de paquebots, n'avait pas vu d'autre navire depuis plusieurs mois. Il devrait appareiller le 4 à destination de Curaçao.
 
2 février2021
  Les bateaux de Port-Cros, août 2020
Alain Jugeau

Le Havre - Fabien Montreuil . Le cinquième de la série, le CMA CGM LOUVRE est arrivé le 1er février. Il vient directement de Chine, après une première escale européenne à Marsaxlokk (Malte) il commence ici sa première tournée du nord.

1 février2021
Goulet de Brest - Michel Floch nous montre un résumé des trois dernières semaines. Le 4 janvier : le gazier ECO GREEN arrive de Teesport (Angleterre) avec 1 700 tonnes de propane. C'est la mode d'être écolo et "green", lui est les deux mais la coque est orange, amusant!
5 janvier : La Chaudronnerie Industrielle de Brest (C.I.B.) a mis à l'eau un nouveau remorqueur-pousseur pour la Base Navale de Brest, Le Pingouin.
  Il a été mis à l'eau au QR4 par une grue de la CCIMBO avec le concours des dockers du port de Brest. Il a ensuite été pris en charge par  deux vedettes de la Coopérative des Lamaneurs du Port de Brest qui l'ont remorqué jusqu'à la dique Lapérouse au port du Château d'où il effectuera ses essais  avant sa remise à la Marine Nationale.
        
Eco Green

Pingouin
ECO GREEN
Majuro
IMO 9658367 - 99,95 x 18,00 x 8,00 - TE 6,70 - JB 5 452 - TPL 5 209 - 4 890 m3 - P 3 670 kW (MAN B&W 5S35ME-B9) - V 14,5 nds
Constr. 2015 par STX Offshore & Shipbuilding (Chine) - Propr/Gérant/Opér. Stealth Maritime (Grèce) - Pav MHL

6 janvier : Le cargo INDUSTRIAL RUBY arrivé le 18 août en avarie de safran remorqué par le VB Typhon appareille en direction de Bremerhaven (Allemagne).
  Il avait en fait carrément perdu son safran. Il lui aura donc fallu attendre plus de quatre mois et demi la construction au Danemark d'un nouveau safran et d'une mèche de gouvernail.
  Entretemps, sa cargaison d'éoliennes avait été débarquée et prise en charge par un autre navire.


14 janvier : Le cargo REGINE arrive de Rostock pour embarquer deux chasseurs de mines de la Marine Nationale qui comme tous les deux ans seront déployés  dans le golfe Persique depuis la base française d'Abu Dhabi. Le 19 ayant embarqué un des deux chasseurs de mines au quai oblique de la base navale il est déhalé par les remorqueurs militaires vers l'épi porte-avions n°3 pour   y embarquer le 2ème CMT ainsi que du matériel. André Le Mens nous a montré la manutention.

    
Regine 14 janvier
    
Regine 19 janvier
 

Le cargo SCOT LEADER arrivant de Workington (Angleterre) vient charger 2 000 tonnes de bois broyé à destination de la Suéde. Nous l'avions vu en 2016 à Bayonne quand il se nommait ODERTAL. Il a changé de nom peu après, racheté par Scot Lines, qui en a confié la gérance à Intrada Ships Management (UK).

 

A sa suite le vraquier géorgien NANAC arrive pour charger 9 000 tonnes de ferraille pour Istanbul (Turquie).
  Ce qui dénote la bonne santé du recyclage de métaux à Brest, la taille des navires augmentant sensiblement.
Et une belle cheminée pou la collection de Gwénaëlle. Nous l'avions vu à Sète comme KIBELE, il a changé de nom, et de cheminée, en 2018. Il appartient maintenant à Derpina (Turquie).


 
15 janvier : Arrivée à Brest en provenance de Roscoff du tout nouveau Canot Tout Temps de Nouvelle Génération de la SNSM, SNS 004, BAILLI DE SUFFREN III. Venant de terminer ses essais après sa construction par le chantier Sibiril Technologies de Carantec, cette nouvelle unité est destinée à Saint Tropez.
Le cargo DEO VOLENTE arrivé tôt le matin l'embarquera dans la journée pour l'emmener à destination. Hélas, il appareillera de nuit en fin de journée. Le SNS 004 est le 4ème CTT NG construit par Sibiril. Le 5ème et dernier de la série sera lancé cette année, la série s'arrêtant là. En effet, la SNSM a décidé de développer une nouvelle flotte dont la réalisation a été confiée au chantier naval Couach de Gujan-Mestras
 
En fin d'après-midi le vraquier SHOVELER qui était venu décharger 12 000 tonnes de soja en provenance de Nikolayev (Ukraine) se dirige vers Bilbao. Il appartient maintenant à Phrygia Navigation (Chypre), affrété coque nue par Canfornav (Canada), dont il arbore la cheminée.
Nota: Un "shoveler" est un pelleteur, assez bien adapté pour un vraquier, mais c'est aussi une espèce de canard.
21 janvier : Peu avant 9 h 00, le méthanier LNG ALLIANCE  a quitté le chantier Damen Shirepair de Brest au terme de son arrêt technique. Il était arrivé à Brest le 29 novembre dernier pour effectuer des travaux sur les tuyauteries en inox de la salle des compresseurs. Un travail long et délicat nécessitant de nombreux contrôles. Après une compensation de compas, effectuée à l'ouvert du goulet, il a pris la direction du port de Cameron (Tennessee) au USA via Las Palmas.  

25 janvier : Le pétrolier chimiquier FENNO SWAN arrive en provenance de Rotterdam (Pays-Bas) avec une cargaison de 1 200 tonnes de mélasse.

   
LNG Alliance
   
Fenno Swan
Dans le goulet,  il croise un convoi composé du remorqueur TSM KERMOR tractant l'ancien remorqueur de haute mer TENACE de la Marine  Nationale. Pour celui-ci c'est le dernier voyage avec pour destination Le Havre et le chantier de démolition Gardet et de Bezenac.
Le Havre - Fabien Montreuil. Le TSM KERMOR a fait le voyage dans de bonnes conditions, en moins de 48 heures,avec du vent de sud le 26. Il est arrivé le 27 au chantier de démolition pour livrer son colis, aidé par le VB DEAUVILLE en flèche à l'arrière pour le chenalage. Le remorqueur TENACE a été construit en 1972 et retiré du service en 2014. Avec 60 t de traction c'était l'un des trois plus puissants remorqueurs de la Marine. Ils ont été imaginés, à l'origine, pour remorquer les sous-marins nucléaires lanceurs d'engins en cas d'avarie majeure de propulsion. Ces sous-marins étant susceptibles de naviguer en mers froides, l'étrave de ces remorqueurs a été conçue pour casser jusqu'à deux mètres de glace.

Page précédente Page suivante

Cette page appartient à www.marine-marchande.net, le site français de la marine marchande